Archive for the ‘Entremets (et juin): Chroniques colorées et savoureuses’ Category


Certains jours, l’appréhension donne une couleur étrange
A ces longues heures qui passent encore et toujours…
Entre instants d’angoisse et moments de solitude,
Les sentiments se précipitent et lentement me terrassent.

Les époques se ressemblent et défilent sous nos yeux abîmés,
Rougis par la souffrance, rougis d’avoir trop pleuré…
Et le temps qui passe, attaque l’âme de celui qui aime
Comme une blessure invisible qu’aucun pansement ne saura guérir.

La vie, à la fois longue et pourtant si courte…
Que ce serait un véritable crime de lèse-majesté
D’être aux portes de l’Enfer et de vouloir y rester.

… ø … ø … ø … ø …

Une glace aux saveurs de ma région, riche en amande comme ma môman aime ^^ Je ne sais pas exactement quel parfum c’est… J’ai simplement voulu améliorer ma traditionnelle recette de nougat glacé. Quelques farfouilles sur le net m’ont conduite ici, chez ma copine Carole et sa fameuse glace au calisson. En fait, je crois que c’est un peu au carrefour de ces deux gourmandises provençales ^^

En tout cas je ne peux que vous conseiller sa recette, elle est top !
Pour celle qui suit, elle a été approuvée par la famille… mes meilleurs testeurs ;) hihi ! Du coup j’en profite pour participer à un concours qui me tiens à coeur (comprendra qui voudra :p) organisé par Regioneo n’hésitez pas à y participer !! :D

Enfin pour terminer, je dédicace cette recette toute givrée à ma copine Karen, tu le sais j’adore ton blog et cette cuisine qui te caractérise : généreuse et gourmande. Merci encore pour ton cadeau, il est arrivé juste après que j’ai fais cette glace lol
Les grands esprits se rencontrent non? :p A très vite j’espère !


Pour un voyage gourmand au coeur de la Provence…
… parce qu’il n’y a rien de mieux qu’une bonne glace pour retrouver le sourire :D

Ingrédients [pour deux petits bacs pour faire durer le plaisir ;) ]:
ø 60 cl de lait d’amande
ø 30 cl de crème d’amande ou de crème entière
ø 6 jaunes d’œuf
ø 20 gr de miel
ø 140 gr de poudre d’amandes complètes
torrefiée
ø 90 gr de confiture d’abricot
ø 90 g de confiture d’oranges amères
ø 25 gr d’écorces confites mélangées
ø 4 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
ø une grosse poignée d’amandes effilées grillées

Mmmmmh :D allé c’est partit pour un coup de frais sur vos papilles ;)
Et pour commencer, on torréfie la poudre d’amande à la poêle histoire de lui faire prendre de belles couleurs ;)
Mixez-la ensuite avec les confitures, puis ajoutez le miel et toutes les écorces confites coupées en touuuuut petits cubes ;) Hop ! On tourne le bouton magique un bon coup, on ouvre et on verse l’eau de fleur d’oranger histoire de faire une pâte d’amande crémeuse et pafumée :D Y a plus qu’à réserver.

Et la crème dans tout ça ?
Dans une casserole, faites chauffer le lait et la crème jusqu’à ébullition, et stoppez tout ! Versez lentement dans le robot sur votre mélange d’amandes et fruits confis et redonnez un dernier coup de bzzzzt bzzzzt lentement une quinzaine de secondes, pour bien mélanger en évitant tout débordements.
Ajoutez enfin les jaunes d’oeuf préalablement fouettés en omelette.

ATTENTION ! à ce moment là, deux choix s’offrent à vous. Il faut faire vite car sinon les oeufs vont cuire avec la crème chaude.
– Soit votre robot est un thermomix et vous n’avez qu’à bien le fermer, puis hop! On met à tourner sur 80°C sur vitesse 3 pendant 7 minutes, puis 5 secondes vitesse 7.
– Soit vous reversez votre préparation dans une casserole et la cuisez comme une crème anglaise : remuez constamment sur feu doux jusqu’à ce que ça nappe la cuillère ;)

Etant chez mes parents j’ai réalisé cette version selon la première option, mais je fais habituellement la deuxième option pour ma glace à la vanille quand je suis dans mon appart’ :) les deux marchent très bien.
Il n’y a plus qu’à verser dans un grand plat pour laisser refroidir, avant de congeler pour 12h.

Tic tac…
On sort tout ça du grand froid et on laisse légèrement ramollir. Vous n’avez plus qu’à découper votre plaque de glace en cubes, et zou ! dans le mixer 1mn à vitesse 6, ou un peu plus longtemps en sorbetière.  Un coup de maryse et magie !! vous voilà avec deux magnifiques petits bacs de glace gourmande et onctueuse ;)

Sluuuurp… :D
Quelques minutes avant le service on sort le bac, sa p’tite cuillère à glace et on patiente encore un poil pour pouvoir dresser une belle assiette pleine de gourmandise…
Des morceaux de melon qui rappelle la saison et le calisson, de la Lavande pour la région, et une p’tite plaquette de nougatine au miel maison… juste pour le plaisir :p

Et une dernière photo pour la route…


J’vous invite au dessert? ;)
Promis, il y en aura pour tout le monde hihi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Seule et perdue…
Amoureuse éperdue…
En fuite d’un monde d’enjeux
Où trop de fric est en jeu…
En quête d’une terre de bonheur
Où la vie se vit de bonne heure… 

Mon paradis…
Entre reconnaissance et oubli…

@@@@@@@

Let’s go eveuribaudi !
It’seuh ze party Tou of repas  à la casa de vendredi dernier !
(oui l’anglais et moi ça fait deux… ‘^^)
Après les sushis et la razia qu’ils ont subis… Je me suis dis… « oulààà je crois qu’ils n’auront plus faim pour le dessert ! » Queneni ! C’était en oubliant qui j’avais à table ;)

…OooS…ZooO…

Tartelettes « de-la-mort-kitue »
… Parce que la gourmandise n’est pas un vilain défaut… ;)

Ingrédients [pour une douzaine de petites tartelettes et 4 modèle gros gourmands] :

Pâte sablée sans gluten et sans lactose… (Adaptée d’après Philipe Conticini :D )
ø 230g de farine de riz (ou de blé)
ø 1 oeuf + Un jaune
ø Une cuillère à café de sel
ø 40g de poudre d’amandes torréfiée
ø 90g de sucre Mascobado
ø 1/4 cuillère à café de bicarbonate de soude
ø Une belle cuillère à soupe de graines de sésame grillé
ø 140g de margarine (ou de beurre)

Ganache Kitue… Sans gluten ni lactose toujours^^
(il vous en restera peut-être après avoir garni vos tartelettes… Si c’est le cas rassurez-vous, ça ne trainera pas longtemps dans le frigo… Un beau bout de pain frais ou une tranche de brioche et son compte sera bon… Une tartinade qui déchire ;)
ø 130g de sucre semoule
ø 190g de crème de soya
ø 90g de miel (ou de glucose pour une version vegan^^)
ø Une grosse pincée de sel
ø 20g de margarine
ø 90g de pur praliné noisettes
ø 10g de Van Houten
ø Un gros mix de nuts en tout genre
ø Quelques cookies gourmands (une recette à venir ;) )

La damnation en tartelette…

Pour la pâte rien de compliqué et je peux vous dire qu’elle est vraiment divine ! Ecrasez bien avec les doigts votre matière grasse en petits morceaux avec le sucre pour obtenir une pommade, ajoutez le sucre et fouettez vivement jusqu’à blanchiment. Vous devez obtenir une consistance très crémeuse :)
Ajoutez ensuite la poudre d’amandes torréfiée, remuez bien puis… C’est au tour de l’oeuf et de son pote le jaune… Réservez…

Dans un saladier, associez la farine, le sel, le bicarbonate et quelques graines de sésame grillé . Une fois bien mélangés, versez ces ingrédients dans la première préparation, en touillant gaiement mais grossièrement avec votre fidèle cuillère en bois ;)

J’t'envoie bouler moi !
Une fois  amalgamée, débarrassez votre pâte sur le plan de travail fariné et fraisez-la quelques secondes pour finir de lui donner sa bonne consistance. [Fraiser (et pas fraisier hein xD) : écraser avec la paume de la main]
Après, on boule, on filme, et zou ! au fridge pour 30 minutes. Au bout de ce temps, sortez-la et prélevez des p’tites boulettes, pour en foncer vos mini moules. Avec une telle quantité, j’ai pu faire 30 tartelettes ;)

Piquez le fond de chacune avec une fourchette, habillez les d’un bout de papier alu trop top kitch ! xD et remplissez de quelques pois secs histoire qu’elles ne gonflent pas trop en cours de cuisson ;)

Ca chauffe Marcel !
Disposez-les sur votre grille et c’est partit pour un p’tit quart d’heure. Attention, n’oubliez pas d‘enlever le papier et ses p’tits copains les pois secs au bout de 10 – 12 minutes de cuisson ;) Sinon vous risquez d’avoir des tartelettes horriblement blanches :’( C’est tellement plus ramimi quand elles sont délicatement dorées :D  Dès qu’elles sont cuites, sortez-les du four, laissez-les refroidir quelques minutes et démoulez-les à l’envers sur une grille.

La Tali’Astuce du jour xD
Si vous comptez faire des tartes ou tartelettes aux fruits sans mettre une première couche de crème pâtissière, badigeonnez votre fond de pâte avec du blanc d’oeuf pur au moment ou vous retirez le papier alu et les pois secs.
Il n’y a rien de mieux pour imperméabiliser !!  Avec ce p’tit plus, le jus de vos fruits ne viendra pas imbiber et ramollir la pâte ;) héhé ! A vous les tartelettes gourmandes de saison !

Bon ok, la  pâte c’est fait… Mais et cette tuerie alors ?!Tout commence avec un caramel à la fleur de Sel, digne des plus gourmands que vous pouvez trouver chez les artisans ;) oh je vois votre tête.. vous avez l’air sceptique :p Suivez moi et essayez par vous-même, vous verrez ;)
Dans une casserole à fond assez épais, versez votre sucre et laissez-le sur feu doux. Il va petit à petit devenir un magnifique caramel à sec, ambré et brillant.

ATTENTION : Surtout ne remuez pas ! Vous feriez des cristaux et votre caramel serait foutu. Donc si vous voyez que le sucre ne fond pas bien sur les bords, ou qu’il colore trop vite à certains endroits, remuez simplement votre casserole en la prenant par la poignée et en la secouant en cercles.


En même temps, mettez lentement à chauffer la crème jusqu’à petite ébullition.
ATTENTION : Cette étape est primordiale car si votre crème n’est pas assez chaude, elle va faire cristalliser votre caramel à cause de la différence de température.
Donc, quand elle est bien chaude et que le sucre vous semble fondu de manière uniforme,  réunissez les deux ingrédients en versant la première sur le second toujours sur feu doux. 
Ca mousse? normal ^^ c’est la réaction chimique, fouettez bien pour éviter toute formation de morceaux de sucre. Poursuivez simplement la cuisson une p’tite trentaine de secondes.

Mmmmmh… ça sent bon :D  
Ajoutez alors le beurre, le miel ou le glucose et le sel… On reprend le fouet et vas-y Maurice! Remues bien !! 
Et là, quand tout est bien mélangé… que votre caramel à la fleur de sel hume bon au dessus de la casserole… Saisissez-vous de  votre magnifique pot de praliné maison (ou artisanal hein on chipotte pas^^) et ajoutez dans votre préparation deux grosses cuillères à soupe, soit environ 90g de pur plaisir… Remuez bien avec une cuillère en bois, et finissez avec le cacao van houten, pour donner un coup de fouet à ce délice sucré ;)
Bah voilà ! La ganache addictive est prête ;) Réservez-la histoire qu’elle refroidisse tranquillement à température ambiante.

Et la déco ?…
Ah bah oui ! hors de question de préparer des tartelettes à se damner sans déco unanimement gourmande ! Pour ça, rien de plus simple… Mélangez vos nuts et concassez-les légèrement en morceaux grossiers (Enfin bon allez-y molo sur les noms d’oiseaux quand même hein :p). Puis hop ! In the four pour un petit coup de grill, histoire de faire ressortir toutes leurs saveurs et leur donner un côté… *vamos a la playa ohohohoh!* ;)
Dès qu’elles commencent à se colorer, ouvrez le four, et saupoudrez très légèrement de mascobado. Attention j’ai dis légèrement hein lol, on ne veut pas faire de la nougatine mais juste les caraméliser. Il suffira d’à peine quelques secondes. Sortez-les et répartissez-les ensuite sur une grande plaque pour bien les laisser refroidir.
Et pour finir… c’est l’tour des cookies !!! muahahahah ! Ecrasez-les en gros morceaux bien gourmands… Que vous mélangerez aux nuts grillées et caramélisées comme un crumble à tomber de sa chaise^^

On dresse…
Prenez délicatement un fond tout mignon de tartelette, remplissez-le de ganache crémeuse… et garnissez le dessus de ce mélange croquant à souhait…

Voilà vous avez en main un exemple des pâtisseries de mon paradis :)
Et si vous avez le moindre doute…
Laissez-moi vous renvoyer vers les copains, mes « cobayes » du soirs… Des goûteurs qui gèrent le steak ;)
J’ai nommé Juju, Davdav et Lili ! Le trio infernal que je remercie encore pour cette super soirée à la casa !
Et vivement la prochaine ;)

P’tite annonce de fin…
Le paternel m’a rappelé que la prochaine fois c’est lui qui passe aux fourneaux pour une p’tite soirée… PIZZA ! C’est qu’il est devenu balayze mon pôpa avec son super tablier de compèt’ et son four à pizz’ qui sent bon le bois encore chaud ^^Alors vous voilà prévenus les gens ^^ et toi aussi Guillaume hein, c’est qu’ça fait bien longtemps qu’ils ne t’ont plus vu :)


Rendez-vous sur Hellocoton !

Push it Up !!
Je profite de ce concours tout simplement génial, organisé par Chocolatatout,
pour vous ressortir ma p’tite recette adaptée aux vegan et autres allergiques multiples…

Remember…
Un brownie ultra savoureux, ultra fondant, ultra gourmand ;)
Et en plus…
Au top pour la ligne !!
Quoi de mieux ?!

øøøøøøøøøøøøøøøøøøøøøø

Bon, presque deux semaines après le pique-nique de Bercy (roooh je crains vraiment du boudin ><) voici la recette du si fameux fondant vegan aux ingrédients surprises lol.

Remarques, hein, il n’est jamais trop tard pour bien faire (le bonne excuse du vieil adage xD)
Toutefois, avant tout, rendons à César ce qui lui appartient, la base de la recette vient de chez la gourmande de Chocolate & Zucchini, un chocolate cake connu et reconnu sur tout le net depuis pas mal de temps ^^.
Oui mais si la courgette ne me dérange pas, des ingrédients plus normaux en revanche, eux, posent problème par chez moi. Entre allergie, cholestérol et envie de garder la ligne, on en vient à se demander où est passée la gourmandise dans tout ça… :/
Alors, parce que le plaisir ne doit pas être oublié quels que soient les obstacles, je me suis gratté le cervelet pour adapter tout ça… Et puis tant qu’à faire, j’ai glissé quelques touches perso…..
Pour un gâteau fondant à souhait… Vegan, sans gluten, sans oeuf ni caséine ;) à tomber de sa chaise… Qui osera dire que les recettes végétaliennes sont sans goût ?!!
Un doute? Vous avez la parole de choco’addicts (et ce dimanche-là, à Bercy, j’peux vous dire qu’il y en avait pas mal hihi :P )
Et si vous ne nous croyez pas, il reste une solution… Testez-le !!
P’tit fondant au chocolat divinement fou…
… parce que les trucs trop normaux c’est même pô drôle…
Ingrédients [pour une bonne dizaine de blogueurs gourmands]:

∞ 350g de courgette crue
∞ 200g de chocolat à dessert corsé (70 et 99% pour moi mais on peut mettre du basique à 60% adaptez alors le dose de sucre selon la force du chocolat mais aussi de votre goût, attention à ce qu’il soit bien sans gluten)
∞ 15g de cacao en poudre V.H*uten
∞ 60g de rapadura
∞ 40g de matière grasse végétale (margarine, purée d’amande/noisette… etc c’est selon votre choix et vos possibilités :) )
∞ 70g de farine de châtaigne
∞ 30g de poudre d’amandes torréfiée
∞ 1 cc de bicarbonate et de levure chimique sans gluten
∞ Une pincée de sel
∞ Quelques gouttes de Tabasco et une belle pincée de piment d’Espelette
∞ Deux belles cuillères à soupe de graines de tournesol grillées

Dans un premier temps, on met à fondre la matière grasse avec le chocolat et le cacao en poudre dans un bol au bain-marie, sur feu doux pour ne pas brûler les ingrédients (on est pas pressé ;) ).
Parallèlement, réduisez vos morceaux de courgettes en une jolie purée toute verte à l’aide de votre robots préféré ^^ (à défaut vous pouvez les râper à la main, c’est jute un peu plus long et moins fin à la consistance).

Dans un autre saladier, mélangez simplement les ingrédients secs ensemble… Un bol de Corse, une pincée de gonfl’attitude x), un soupçon de bicarbo (mon souvenir de Mamie xD mdr), Tabasco et piment d’Espelette et de Sicile pour un voyage en Italie du Sud et en Espagne, en passant faire une escale au Mexique (attention dans vos valises, ne ramenez pas la grippe H1N1 hein xD)… Enfin une touche salée et la poudre croquante d’amandes torréfiées pour finir.

Récupérez votre p’tite purée de courgettes et ajoutez lui le rapadura en remuant bien pour que le sucre se dissolve et pénètre avec amoûr nos coupines toutes vertes ;) :P
Versez alors cette préparation dans le chocolat fondu et à l’aide de notre Maryse internationale, incorporez bien tout ça ensemble.
Ben voilà rien de plus compliqué ;) on réunit les deux appareils dans un seul plat, en mélangeant bien pour obtenir une belle pâte délicieusement chocolatée :D *bave*

Une dernière p’tite touche pour encore plus de gourmandise ?
Ajoutez deux cuillères à soupe de graines de tournesol grillées et sucrées à la poêle. Elles auront ainsi une p’tite croûte caramélisée à tomber… *gagaaaah* (désolée j’en perds mon latin xD lol).

Maintenant c’est direction le moule à cake, chemisé d’un papier sulfurisé ou « beurré » avec de la margarine végétale. Au fond du plat il m’arrive quelques fois de disposer une épaisseur d’amandes effilées et de rapadura pour créer une croûte croustillante et terriblement addictive huhu

Et la cuisson? 180°C pendant 45 mn ;) tout bête, tout simple…
Rien de mieux pour se faire plaisir… Sans aucun regret ni le moindre pépin de culpabilité… muahahahah

Et pour plus de plaisir, servez le tiède avec une boule de glace à la Vanille de Madagascar (ou autres dans le genre comme Nougat, Praliné enfin une saveur qui tue quoi xD), quelques noix grillées et caramélisées; ou à l’opposé, disposez le froid au centre de l’assiette et accompagnez le d’un coulis à base de confiture de cerises aux épices tiédie et d’une petite feuille de menthe poivrée ;)
Qui a dit que j’étais trop gourmande?? Et puis d’abord… Comment peut-on être trop gourmand hein ?!! Pffff namého…



Chez moi, trop est un mot qui n’existe pas muahahahah

øøøøøøøøøøøøø
Et c’est avec plaisir que j’en profite pour participer au concours « Adaptez votre dessert préféré sans Gluten » que nous propose Natacha, en partenariat avec Cook’n'blog ;)
Parce que même atteinte de la maladie cœliaque, ça ne m’empêche pas d’être une infinie gourmande hihi :p
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le temps passe trop vite, c’est officiel… Tu te mets à faire un truc, lancée à fond (caractère têtu ^^) et là pouf dix jours écoulés… Ouiiiiiin vivement la fin (des haricots? hum..) Pardon pour le retard de cette recette les filles (spéciale pour les gourmandes du forum de la Grande Table Ronde de notre Monde de Gourmandise :p).
En tout cas, fin (faim) ou pas, la semaine elle doit se terminer pour mieux recommencer héhé ce qui signifie donc que… c’est le week-end !! Et CA c’est cool. Il y a toujours un jour sur les deux que je me réserve avec bonheur, et durant lequel je ne fais que cuisiner… mais cuisiner version XL, histoire de remplir toutes les boîtes à gâteaux. Bah oui, qui dit nouvelle semaine, dit aussi subvenir aux petits-dej’ de mes parents en mêlant gourmandise et équilibre huhu (ils ne risquent rien avec moi lol).

Il y a donc quelques jours maintenant, je me suis donc accordée une bonne journée de pause pâtisserie. Au programme? Une bonne centaine de Macarons Maya Gold (les pwéféwés de ma môman :p) et des Talia-croquants (réalisés à 7h du mat’ spécialement pour toi Vincent!! Tu retiens hein ! hihi ).
Enfin, qui dit Samedi, dit aussi très souvent bonne petite soirée chez les amis. Nous voilà invités chez nos voisins pour le repas. Yihaaaa, qu’à cela ne tienne, je me charge du dessert!!
[famille de gourmands-gourmets, j'adore leur préparer tout plein de trucs à chaque fois hihi. Salé ou sucré, ils sont un peu mes testeurs avec mes parents ;) merci beaucoup à vous d'ailleurs pour vos compliments et vos critiques positives comme négatives, ça n'en sera que meilleur la prochaine fois :p].

Bon oki, Talia tu dois te charger du dessert, c’bien ça, mais que faire? J’avais vraiment envie de me lancer dans un gâteau qui change un peu de mes habitudes, quelque chose de plus « élaboré ». Et je me suis souvenue que Pôpa avait depuis pas mal de temps envie d‘un bon gros…….
Saint-Honoré!! Ahahaahaha !! Voilà j’ai mon dessert… oui mais ‘^^ heu c’pas évident à faire quand même… *tremblote*
Nanana !! Je ne me laisserais pas faire, surtout par un moinillon coupable d’être l’auteur d’une si grosse invention gourmande !! Allé ZOU !! on s’jète à l’eau… (aaah les premières fois :’) *séquence émotion… et fleur bleue xD*


[un dernier détail pour se réconforter ? Ce soir c'est dix convives qui jugent... Ouille... Est-ce que je vous raconte mon trac? on évitera ;) ]


Le vieux Saint-Honoré, dépoussiéré et revisité
(dédicace à mon Pôpa qui lui a fait sa fête… au moinillon grassouillet x)]

Ingrédients pour 12 parts normales ou 8 parts gourmandes :p :
¤ Une pâte feuilletée pur beurre

—> Pour la pâte à choux: ( à retrouver
ICI, d’après la recette retranscrite de Miss Eryn, diabolique reine d’un univers de gourmandises hihi).
¤ 25 cl de liquide (2/3 eau et 1/3 de lait de soja)

¤ 60g de beurre
¤ 125g de farine
¤ 3 oeufs
¤ une pincée de sel
¤ 50g de sucre
[facultatif, mais si vous faites des choux sucrés, ça rajoute un p'tit goût en sup
p ;) ]

—> Pour la crème pâtissière:
¤ 1/2 litre de lait
¤ 3 cuillerées de sucre vanillé maison (ou un sachet)
¤ 85g de sucre

¤ 2 jaunes d’oeufs et un oeuf entier
¤ 50g de farine

¤ une pincée de sel
¤ 3 bonnes cuillères à soupe d’un très bon Rhum brun (l’Amaretto ou le Cointreau p
assent très bien également ;) ) [S'il y a des enfants vous pouvez remplacer par de l'arôme vanille, ou même pourquoi pas par une quantité identique de jus de fruits.]

—> Pour le caramel: (bon là c’est selon votre gourmandise hihi)
¤ 200g de sucre en poudre (perso je le fais avec du Mascobado, sucre brut et grossier, plus délicat pour un caramel, mais tellement meilleur).
¤ 8 cuillères à soupe d’eau
¤ jus de citron (pour ne pas que le caramel durcisse trop vite)
.
—> Pour la chantilly:
¤ 1 litre de crème liquide à 30% de matière grasse

¤ 10 cuillères à soupe de sucre glace (sur base d’une cuillère pour 10 cl)
¤ [Facultatif] Cannelle, ou autre épice/arôme selon l’utilisation souhaitée ;)

ATTENTION: le plus tôt possible, disposez votre saladier (assez gros pour 1 litre) ainsi que vos fouets au congélateur. De même la crème bien au frigo.

Bon rien que la liste des ingrédients, on prend un gros coup derrière les oreilles mdr xD
Ah bah vi!! Un moinillon gourmand c’pas d’la gnognotte hein ^^ et pis faut tenir toutes les messes (lutter pour ne pas trop roupiller quoi :p)… Bref un dessert un peu long à faire, mais bon ça vaut réellement le coup.
Au passage, je précise que niveau calorie c’est loin d’être le pire dans sa catégorie. Alors pour une fois n’hésitons plus et dégustons ce délicieux péché de moinillon :p

Z’êtes prêt à vous lancer ?!! (baudrier enfilé? corde attachée? estomac accroché? mdr)
YIHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

A l’assaut du vieux bougre…
Dans un premier temps, il s’agit de précuire la pâte feuilletée. Pour celà, déroulez la sur une plaque allant au four en la laissant sur sa feuille sulphurisée. Piquez le fond avec une fourchette, couvrez-la d’une papier alu e
t d’une seconde plaque de façon à ce que le feuilletage ne se développe pas tout en gardant le côté aéré de la pâte. On enfourne pour 10 minutes à 200°C, mais on surveille!! Moué :/ des fois mon pote le four l’est trop en forme, et pouf! la pâte ben elle prend un bon coup de soleil lol. Une fois qu’une jolie couleur est atteinte, on enlève tout l’attirail et on réserve. Ce sera le fond du gâteau alors il faut que le disque reste bien plat ;)

Et maintenant? Ben !! C’est l’heure du chouchou !! (« glace, beignets au chocolaaat… » oups…)
Ouep on va s’occuper des choux, mais ATTENTION !! pas n’importe lesquels huhu. Je vous renvoies donc à l’un de mes précédents posts, retrouver la recette géniale d’Eryn, que je vous recommande donc (ainsi que son blog gourma
ndissime of cûûûrse ;) ).
Donc dans un premier temps, réalisez avec une poche et une douille assez grosse un cercle de pâte à choux sur votre plaque de cuisson: il s’agit du support du gâteau. Pour la taille, voyez en fonction de votre diamètre de pâte feuilletée, la couronne en choux doit être légèrement plus petite pour ne pas dépasser. Afin de ne pas prendre de risque dessinez sur le papier sulfi le cercle à la bonne taille, comme ça plus qu’à suivre les petits cailloux du Poucet ;)
Avec le reste de préparation, on réalise des choux d’une taille assez moyenne, ils seront collés sur la couronne donc adaptez selon la largeur choisie ^^.
*Promenons-nous dans la forêt de chouux, pendant que le loup se gratte les pouuuuux… Hum*

Une fois tout ça réalisé, on enchaîne avec la crème pâtissière… Je n’ai qu’un conseil à donner, mais il sera sans appel pour tout gourmand qui se respecte mdr. Lorsque vous faites une telle préparation, n’hésitez JAMAIS à doublier, tripler ou plus !! les proportions. Pourquoi? Mais?! MAIS?! ParCe quE c’EsT MorE DeliCiOus !!!!!!!! et que ça se mange sans problème, même quand il n’y a plus de petit chou à remplir muahahah !!
[.....Hum un peu de sérieux..........]
Donc pour la crème, rien de bien compliqué. In the casserole, on met ensemble le lait,
le sel et le sucre vanillé (ou sucre à la cannelle, fleur d’oranger… selon vos désirs huhu). Parallèlement dans un saladier, travaillez le sucre et les oeufs jusqu’à blanchiment de la préparation. Ajoutez-y alors la farine, en 3 ou 4 fois pour une meilleure incorporation. Versez ensuite le lait bouillant, en plusieurs fois également et en fouettant vivement pour éviter de ne cuire les oeufs.
Une fois que tous ces p’tits ingrédients ont bien fait connaissance, HOP!! Return to the casserole magique, pour effectuer un voyage bien sympatique vers l’épanouissemen
t… heu l’épaississement total.
ATTENTION: bien mélanger à la cuillère en bois sur un feu assez doux !!
Une fois la bonne consistance atteinte, versez dans un plat et laissez refroidir (ça c’est dur :x ).
BE CAREFUL (oué c’pour éviter la redondance xD), si le gourmand que vous êtes et doublé d’un gourmet connaisseur, je vous recommande de parfaite cette crème avec une bonne lichette de Rhum Brun, de Cognac, d’Amaretto, de Cointreau ou encore… de Cha
rtreuse *bave*. Dans ce cas, il est OBLIGATOIRE d’attendre le refroidissement complet de la crème avant l’ajout de l’alcool, sinon vous risquez de voir votre appareil se séparer. Avouez que ce serait couillo* ^^.

Dernière préparation et pas la moindre… La divine et légère chantilly (enfin heu légère… d’apparence xD lol). J’espère que vous avez prévu un saladier assez gros hein?! Parce que là on fait pas une dose de fillette (quoique… je me méfies des fillettes de nos jours… pire que leur mères mdr). Donc, dans votre récipient bien froid, versez la crème bien froide également, et le sucre avec les épices/arômes selon vos goûts (sucre vanillé maison… mmmmiam). Enchâssez les fouets dans le robot, on tourne la clef et… zouuuuu !! C’partit mon kiki !! Oulàà, oulà OUPS, ça éclabousse tout partout !! *se retrouve avec la tronche couverte d’un nuage de points blancs…* Gé-nial xD (qui se plains d’avoir des points noirs après lol^^).
Bon après l’épisode « plein la figure » rattrapé (heu?) à l’aide de mon copain le torchon
, on continue encore un peu. Et oui ne soyez pas trop pressez, ça prend un peu de temps mais le résultat est quand même super ;) . Une fois montée, hop direction le freezer le temps de dresser le gâteau.

Dernière petite étape rapide, la confection du caramel. Dans une casserole sur feu doux, mêlez sucre et eau, ainsi que le jus de citron (à défaut vinaigre). Quand une teinte assez ambrée se dessine, coupez le feu et réservez à côté de vous pour le montage.. Car oui, ça y est, on est prêt.

La grande expédition [ou comment ça se monte ce gâteau en kit ?!]
Alors voilà, le moment crucial tant attendu est arrivé. En fait on est content surtout parce que si on dresse, c’est que le moment de dégustation approche ENFIN…. Ô joie huhu !!
Bon Que diable du sérieu ça devient important là hein!!
Disposez votre rond de pâte feuilleté sur un joli plat de présentation. Saisissez-vous de la couronne en pâte à choux (ça donne envie de croquer dedans hihihi) et à l’aide d’une cuillère, disposez du caramel sur tout un côté, avant de l’appliquer sur le fond
de gâteau. Attention, centrez bien, vous n’aurez pas vraiment une deuxième chance mdr. Appuyez légèrement durant une petite minute le temps que le caramel prenne. Si vous voyez qu’il y a des trous, ou des endroits un peu tordu, on comble avec l’or liquide, ça n’en sera que meilleur (craquaaaaaaaaant).
Laissez sur le côté pour bien que l’ensemble colle et garnissez vos choux de crème pâtissière. Un petit trou dessous et hop, ils viennent de gagner quelques kilos lol.


La suite est toute simple, prenez un chou trempez lui le fessier dans le caramel et disposez le sur la couronne en pâte à chou. Tenez quelques secondes pour la prise, et réitérez jusqu’à avoir fait le tour complet du cercle. Normalement il doit vous en rester quelques uns, a ajouter avec gourmandise au centre du gâteau, en formant sur jolie mini-pièce montée hihi. On finit en recouvrant chacune des têtes de choux de caramel à l’aide d’une petite cuillère.

Petite idée de l’avancée du gâteau-kit? lol

J’avoue quand même que c’est un supplice ce gâteau… Tout ce temps, sans aucune pause, à voir les étapes, avec ton envie de tout dévorer….
Bref, il ne manque plus que la chantilly à dresser dans l’espace vide (comme le montre la photo^^) pour apporter le dernier petit « truc »… (et histoire de baver encore plus). Le mieux reste la poche à douille cannelée, si vous n’êtes pas trop chaud, une petite cuillère fera l’affaire ;)

Et voilààà :D maintenant c’est libre court à votre imagination pour la déco. Perso j’ai fais une tonne de filaments de caramel très fins et délicieusement craquants, offrant à l’ensemble une allure de sculpture un peu futuriste c’était marrant. J’ai rajouté des morceaux de nougatine de sésame maison, croustillants et fondants à souhait…


Le résultat? Il n’a pas fait long feu, le moinillon gourmand.. Et pour une fois, c’est pas mon p’tit pôpa qui était le dernier à se proposer hihi ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !