Archive for the ‘Envies D’ailleurs’ Category


Aujourd’hui… pas de recette !!
Hum… oui je sais, déjà que j’en poste quasiment jamais... ‘^^ Alors si quand j’écris, ce n’est même pas un bon plat, je sers à rien… possible ‘^^ (Donnez-moi des journées de 70h et on en reparle lol).
Bref j’ai pris quelques minutes pour écrire ce billet afin de vous faire partager un p’tit Truc à moi, qui rythme souvent ma cuisine, à savoir l’utilisation… du Thé :)
Et oui, il est possible d’utiliser le thé en cuisine, autrement que pour se préparer les bons bols réconfortants habituels
Certaines précisions sont toutefois à apporter, car tout va dépendre du plat mais aussi du thé utilisé bien entendu ^^

Utilisations diverses:
- En infusion pour tout ce qui cuit dans un bouillon:
comme les pâtes, soba, riz, etc… Je prépare au préalable un bouillon où infusera dans un premier temps un petit pochon de thé, puis après des herbes, champignons, algues… Une fois prêt, j’y verse les céréales et autres pour qu’en cuisant elles prennent toutes les saveurs du bouillon ^^
Pour les omni, on peut aussi pocher des viandes, poissons, oeufs dans ce dernier, vous aurez quelque chose de très étonnant
- En infusion dans divers liquides autre que l’eau:
comme laits, crème, jus… et intégré dans une pâte à crêpes, pâtes à raviolis/pâtes fraîches, pâte sablée ou brisée, cookies, gnocchis, polenta…
- En paillettes:
Je les utiliserais alors dans le cadre de salade par exemple, un peu comme les algues, mais en moindre quantité. En effet c’est tout de même assez fort en goût comme les paillettes vont rester dans la préparation durant un certain temps, il faut y aller molo ^^ Sinon au moment de la dégustation, ça risque d’être… pas bon x) lol

Dès lors qu’on sait dans quel cadre on va l’employer, l’on peut choisir le genre et la variété qui conviendront le mieux pour mettre en avant la préparation et lui donné encore plus de saveurs A partir de là on peut traiter de la question de l’amertume.
Mais alors, lequel choisir ?
ø Le thé noir est le plus fort, et ne va pas avec tout… En fait, je dirais même qu’il ne va pas avec grand chose lol x)
Le Darjeeling est évidemment le plus connu, mais on trouve aussi le Assam ou le Ceylan, plus difficile à dégoter ^^
–> Bonnes associations: certaines légumineuses (haricots noirs, Azukis, pois-chiches, lentilles brunes comme les Beluga, ou les lentilles vertes);
Certaines céréales/féculant également (telles que le sarrasin (entier ou en kasha), la châtaigne, pomme de terre, le riz, l’orge…) feront un mariage merveilleux Et côté sucré: avec les fruits rouges (cerises, framboises, groseilles, griottes…). Côté omni, les oeufs et la viandes rouges, de même que certains poissons assez fort (morue,

ø Le thé vert, du Gunpower (thé de Chine typique) au Sencha, en passant par le Matcha, il varie également beaucoup dans son degré d’amertume. Parallèlement, le temps d’infusion va grandement jouer.
- Le Gun à la saveur plus brute sera trempé entre 30 secondes et une minutes pour 35 à 50cl de bouillon par exemple.
- Le Sencha peut-être laissé un peu plus en infusion. Il offre un goût vraiment intéressant, et personnellement
- Le Matcha enfin est extrêmement savoureux, se mélange très bien aux préparations en tout genre, mais possède tout de même un goût prononcé auquel il faut faire attention. Un quart de cuillère à café suffit généralement. Je vous recommande fortement de ne pas le faire « cuire » dans le cadre de liquide, car il devient inconsommable tellement son goût vire au âcre. Donc je vous conseille de le glisser en fin de cuisson de votre préparation ^^
–> Bonnes associations: toutes recettes au goût délicat. Pour l’eau de cuisson des pâtes, un bouillon pour une soupe de Won-tons, dans une soupe de légumes, purée diverses (pois-cassés entre autres) ou encore dans des préparations comme pâte à pâtes, pâtes à tarte, gnocchis…
Petite particularité pour le Matcha, qui aimera beaucoup les desserts of course, mais aussi les légumes à saveurs douces (chou-fleurs, topinambour, poireaux… et les fruits.

ø Thé Blanc, doux et parfumé…
On dénote plusieurs variétés mais en général il est présenté simplement sous l’appellation « thé blanc » lol.
–> Bonnes associations: Avec les légumineuses telles que pois-chiches, lentilles blondes ou corail, les haricots blancs… Les bouillons de cuisson également pour les soba, les udon… Dans les desserts, associé notamment aux fruits comme pêche, abricots, mais aussi aux fleurs (lavande, rose..)

ø Thés parfumés…
- Thé blanc à la mangue, à tomber avec des desserts aux fruits (crème, mousse, génoise…) mais aussi les p’tites recettes avec tofu soyeux principalement, crustacés et poissons fins (flétan, lotte, sole..) ou plats alliant sucré-salés (Chore, Byriani, Pulao…),
- Thé au Jasmin, au top avec le tofu également, mais aussi le sarrasin et le pois-chiches, leur offrant une saveur géniale (je trouve hein^^) Je n’ai jamais essayé avec du seitan, vu que je suis allergique au gluten ^^ C’est donc à voir. Il met également la pulenda ou la panisse en valeur

ø Thé fumé, rare et hautement addictif en cuisine… *-*
- Le Lapsang Souchong (dont les feuilles sont placées sur un feu d’épicéa ou de cyprès afin de leur donner cette saveur fumée plus ou moins prononcée) demeure le plus connu.
Au delà il est faisable de faire son propre thé fumé mais ça prend du temps lol ^^ En cuisine c’est génial, il apporte un fumé terrible, permettant de faire des plats vraiment sympa ^^
–> Bonne associations: légumineuses diverses, veloutés et consommés, pâtes comme les soba, Tofu/Tempeh et notamment marinades…
Pour les Omni, les viandes blanches ou les saucisses

Voilà un p’tit topo de ma vision du thé en cuisine
Bien entendu, toutes ces associations sont tirées de mes expériences personnelles, les quelles furent orientées selon mes goûts
A vous de voir en osant tester à votre tour hihi!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Lapin Blanc et sa belle montre à gousset… Oui, oui, je parle bel et bien de ce p’tit pinpin, toujours en retard, et qui court sans arrêt, gesticulant, criant, hurlant même…

« Je suis en retard, je suis en retard !!! »
Ben voilà… Ce p’tit Pinpin… C’est moi ^^ lol
Avant tout je m’excuse mille et une fois auprès de Mam’zelle Gwen pour le décalage de date… J’ai honte (même si comme je te l’ai dis, je ne suis pas vraiment responsable, je m’en veux quand même ><).
Enfin bon voilà ma participation à ce grand jeu qui nous a tous permis de voyager autour du monde… A travers des recettes, des goûts nouveau et tant de saveurs inédites…
Un immense merci pour avoir lancé cette idée, tout simplement géniale :D
Et pour moi, après qu’une p’tite main innocente aie pioché dans le grand chapeau du lapino lol, me voilà en route… Tadaaaaaaaan !!!
Allé, j’vous embarque dans ma valise à fleurs pour… La Côte d’Ivoire !! 
Epices et exotisme au rendez-vous, pour un dépaysement haut en couleurs ;)  

P’tites crevettes à l’Ivoirienne…

… Parce que même si c’est tout simple, ça déménage les papilles ;)
Ingrédients [ pour 4 globe-trotteurs en folie]:
- 20 crevettes
∞ Pour la marinade:
- Un bout d’pouce de gingembre frais ^^
- Le jus d’un demi citron vert et quelques fins zestes
- Epices à curry (graines de cumin et coriandre, curcuma, gingembre,  feuilles de cari, girofle, poivre de Madagascar, piment doux).
- Piments rouges et verts (le mieux est d’en avoir des frais, sinon prenez du Cayennes en paillettes. Les quantité c’est au goût, et selon la force de vos piments lol).
- Sel
- Poivre long
- 2 gousses d’ail écrasées 
- 1/2 à 1 cuillère à café de purée de tamarin, diluée dans un peu d’eau chaude 
- Une cuillère à café de sirop de gingembre
- Une cuillère à café de miel
- Tabasco
- Huile d’arachide (Très utilisée là-bas, vous pouvez aisément la remplacer par de la Tournesol ou Pépin de raisin). 

- Une demie mangue
- Une ou deux belles tranches d’environ 1cm d’épaisseur d’Ananas (de Côte d’Ivoire, tant qu’à faire ;) )
- Noix de coco râpée et coriandre/persil fraîs ciselés
- 20 piques à brochette en bambou (vachement plus clâsse que les cure-dents xD)
Bon l’idéal pour cette recette c’est encore de mettre vos p’tites crevettes à mariner la veille ou le matin pour le soir. Libre à vous de leur retirer ou non leur carapace ^^ (j’crois que c’est surtout une histoire de flemingite aigüe mdr xD), sachant qu’en la laissant, elles risquent bien évidemment de prendre moins le goût. Parallèlement c’est moins mignon… Bah vi j’adore la trombine qu’elles ont avec leurs antennes fines, leurs yeux noirs globuleux, leur queue en évantail… Enfin bref lol ^^ « c’est vous qui voyeeez » ;)
Pour ce qui est de la Marinade donc, il vous suffit simplement de mélanger tous les ingrédients dans un récipient avant de la verser sur vos crustacés. Personnellement, je mets tout dans un sac congélation, bien fermé et hop!! Shake Up !! Yeah !! xD Oui, oui, on remue énergiquement pour bien enrober avant de réserver au frigo. Et surtout, on ne se prive pas de recommencer plusieurs fois dans la journée. Elles vont s’imprégner amoureusement de la saucinette épicée ;)
Quelques minutes avant le repas…
Coupez la mangue et l’ananas en cubes de même taille (environ 1cm de côté si on veut chipoter lol). Assaisonnez les simplement de 5 baies, ou à la limite aussi de quelques paillettes de piments. Rien de plus, ça risquerait de gâcher l’ensemble.
On pique?
Sortez vos p’tites crevettes du frigo et piquez chacune d’elle par la tête (ou le haut du corps si vous les avez décortiquées) à l’aide de votre pique en bambou. Ajoutez alors, au coeur des papattes un dès de fruit au choix, avant de finir par piquer la queue.  Disposez les dans un grand plat peu profond, et continuer jusqu’à épuisement des ingrédients. 
Si vous voulez mélanger les deux fruits, faites vos dès plus petits, ou piquez la mangue entre les pattes et l’ananas au bout de la brochette ;)  
S’il reste de la marinade dans le sachet, versez la dessus bêbettes, avant de les saupoudrer sur chaque face d’un mélange de curry, curcuma et poivre grossièrement écrasé.
P’tit plus: Pour un aspect « pané », ajoutez à ce mix un peu de chapelure ;)
A poêle les crevettes !!
Ben voilà, plus qu’à griller tout ça ;) Saisissez donc votre poêle, et zou… Un peu d’huile d’olive ou d’arachide, et s’est partiiiiiiiit !! Disposez les brochettes bien à plat pour qu’elles colorent uniformément avant de déglacer avec la marinade restante (à défaut, un peu de vin blanc). 
Dès qu’elles sont prêtes, roulez les rapidement dans la noix de coco râpée
On envoiiiiiiiit !!
Plus qu’à servir vos invités, en disposant sur la table un bol de coco râpée, un autre d’un mélange de persil et coriandre fraîs hâchés et quelques quartiers de citron vert ;)
Dépaysant à coup sûr hihi
Mes invités te remercient du fond du coeur M’zelle Gwen *envoie un bisou*
Ah j’ai réitéré depuis, en version apéro… Ben c’est bien bien sympa héhé :P
Bon et puis parce que je suis affreusement gênée de mon horrible retard ><...
Voici une recette Ivoirienne en bonus trac… Histoire de clotûrer un repas aux exquises saveurs lointaines…
 
ø…¡…ø…¡…ø…¡…ø…¡…ø…¡…ø
Ananas et bananes à la cannelle, flambées au rhum et glace à la mangue
… parce qu’on est des gourmands sans frontières …
Ingrédients [pour 4 globe-trotteurs en mal de saveurs sucrées]:
- 2 belles bananes (ou 4 fressinettes si vous arrivez à en trouver… Elles sont terriblement douces et parfumées ;) )
- Une vingtaine de gros cubes d’Ananas (de Côte d’Ivoire tant qu’à faire^^)
- Rhum brun
- Une à deux cuillères à soupe de sucre non raffiné type Mascobado (à défaut de la cassonade)
- Beurre
- Cannelle, gingembre et cardamome noire en poudres
- Miel

- Glace à la mangue (à défaut Vanille… voire les deux muahahahahah :P /slurp)
- Noix de coco râpée toastée
- Citron vert ou coulis de chocolat chaud
Bon ai-je vraiment besoin de préciser qu’il s’agit d’une recette… hum… terriblement simple ??? Toute bête certes, mais… diablement délicieuse huhu :D °° Et c’est ça qui est bon ;)  
Boys ans girls !! C’partit mon kiki !! 
So… Une poêle sur le feu, du beurre et pendant que ça fond tranquillement, on se saisit des bananes et de l’ananas. Pour les premières, une fois pelées, coupez les en deux dans le sens de la longueur. Pour le gros jaune là, ben on le coupe en cubes assez gros. Posez ensuite vos fruits dans la poêle quand la matière grasse est prête à crépiter de bonheur lol ;)
Quand elles commencent à joliment colorer, saupoudrez de sucre et laissez délicatement caraméliser. Puis on retourne tout ça, on remue un coup sec et on se prépare mentalement… 
C’est THE moment crucial… Ca va flamber dans les chaumières !!
Chauffes Marcel !!
Donc quand les fruits sont idéalement caramélisés, baissez le feu et préparez votre dose de rhum. Personnellement je flambe en inclinant la poêle directement vers le gaz :) mais si vous ne vous sentez pas, utilisez une allumette ;)
On verse… On allume et…. FRoUtCh !!! Oôôôôôh !!! les belles flâââmmes !!! (une vraie gosse c’te Talia xD mdr). Malheureusement ça ne dure pas longtemps :’( snif ^^ d’ailleurs une fois éteintes, vous pouvez alors épicer vos demies bananes et vos cubes d’ananas de cannelle, gingembre et cardamome en poudre. Remuez délicatement et finissez en versant un beau filet de miel… (L’acacia se marie à merveille dans ce cas là). Coupez le feu et laissez à peine tiédir… Juste le temps de sortir vos glaces, la noix de coco et autres petits trucs gourmands huhu ;)
Mmmmmh….. Vive les voyages des papilles :D
Sur une assiette toute ramimi, disposez avec amûûûr une demie bananeen travers… quelques dès d’ananas de chaque côté… une délicate boule de glace à cheval sur les fruits (pour le contact et créer ainsi un chaud/froid bien sympa) avant de verser un peu du jus caramélisé restant dans la poêle… Rien de bien sorcier hein :P
Saupoudrez alors généreusement de noix de coco et de quelques gouttes de citron vert ;) Son p’tit côté acidulé va relevé tout ça… Bien entendu, il est également possible d’envisager un coulis de chocolat chaud, juste histoire de… :P (bande de gourmands hihi).
J’vous laisse saisir votre p’tite cuillère… 
Allez-y mollo sur le rhum quand même hein, faut encore r’trouver le lit après x) 
Et voilà le voyage s’achève… La Côte d’Ivoire s’est invitée pour quelques instants magiques à notre table… Et franchement se fut de la gourmandise à l’état brut… Même si pour ma part, je n’ai pas mangé de crevettes, les commentaires entendus suffisent… Je suis super heureuse d’avoir pu faire découvrir cette cuisine pleine de saveurs mais aussi source d’un dépaysement total, avec des goûts qu’on oublie trop souvent… 
Voici l’occasion de se rattraper les gens :P
Encore une fois, Mille merci M’zelle Gwen… Pour ta gentillesse, tes idées qui déménagent et ce plaisir sans cesse renouvelé que tu prends à partager avec nous des p’tits moments de ta vie, en cuisine comme ailleurs ;)
Pour ma part, ben… j’avais aller balader, parce que pour une fois le Soleil a décidé de pointer le p’tit bout d’ses rayons ;)
•••••••••••
« Vivre tous simplement pour que tous puissent simplement vivre. » –  Gandhi

Rendez-vous sur Hellocoton !

Troisième et dernier Acte… ACTION !!
Voilà, j’arrive à la fin de mon périple… Vous devez vous dire que je suis un peu barrée d’écrire autant…
Je sais, faudrait que j’apprenne à faire des messages moins long…. Mais qu’y puis-je ? J’peux pas ne pas dire quelques couillonner*** lol j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop :( :/
Enfin en attendant voici donc THE FINAL CUT
Celui que tout le monde attend.. (ou presque ‘^^)
J’ai nommé…
LE DESSERT !! *bave de gourmandise*
En fait je crois que j’aime fêter mon anniversaire uniquement pour ça… Préparer un péché de gourmandise sans AUCUNE culpabilité
 Parce que CE JOUR LA, il n’est rien qu’à NOUS !! hihi
Alors… 
Z’êtes prêt? :p 
The Dessert, pour remettre les pendules à l’heure…
Terrible P’tit Pot Epicé …
… parce qu’un an de plus, finalement, c’est pas si horrible… Surtout avec du chocolat *-*
Ingrédients [pour 4 Choco'Addicts Avertis huhu] :
¤ 30 cl de crème épaisse
¤ 150g de chocolat très noir (85%)
¤ 2 jaunes d’œufs
¤ 20g de beurre
¤ 3 à 5 cuillères à soupe de cacao en poudre amer Van Hout*n (le meilleur *-*)
¤ Un peu de lait (si jamais c’était trop épais mais bon.. lol)
¤ Piment d’Espelette sec finement émietté, Piment de Cayennes en poudre (quantité selon les goûts ;) )
¤ 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
—>  Pour le coeur 
¤ Pâte à tartiner maison (mais si vous êtes un afficionados du Nutella hein, ça marche aussi lol)
¤ Noisettes grillées entières
Rien de compliqué, pour un résultat de barré?
Dans un premier temps, faites chauffer la crème   »Allé chauffe, Marcelle !! » xD Bon par contre, si c’est chaud cacao, c’pas une raison pour pas surveiller hein. Alors surtout ne la faites pas bouillir.  
Ensuite, versez le chocolat de même que le cacao en poudre, en retirant la casserole du feu. Fouettez vivement et quand l’ensemble est bien mélangé et lisse, incorporez les jaunes d’oeufs. Remuez rapidement pour leur éviter de cuire, puis laissez tièdir avant d’ajouter le beurre froid en morceaux et les épices. Quelques coups bien vifs de fouet pour tout bien intégrer (han !! bande de sado-maso lol xD) et versez dans les récipients de service.
Voilà c’est finit… 
Oui je sais, là vous vous dites, « génial!! C’est rapide, facile, gourmand… Le pieds !! « 
Aaaah !! AAAAh !!!  mais attendez… Pour mon anniversaire, me fallait un truc VRAIMENT chocolaté… Alors je ne me suis pas arrêtée là… Huhu. Boaf pas grand chose hein… J’ai JUSTE ajouté… 

Un délicieux p’tit coeur fondant et croquant à la fois….
Saisissez-vous de votre pot de pâte à tartiner préféré…  Faites rapidement torréfiés des noisettes à la poêle… Et là, à l’aide de deux p’tites cuillères, faites une quenelle de pâte crèmeuse, disposez une noisette dedans et faites-la délicatement tomber au milieu du pot de ganache onctueuse... Avec le poids il va légèrement couler, pour former un coeur infernal… 
Et pour trempouiller dedans? 
Un petit croustillant de filo délicatement garnis de pâte à tartiner chocolat noir/noisette caramélisées, avec quelques graines de tournesol ^^
Âmes sensibles…. S’abstenir ;)
Dessert réservé aux personnes averties… Entre crémeux, croquant, piquant…
Et si vous êtes assez volontaire (mais là, il en faut lol) vous pouvez les garder au frais jusqu’au lendemain, voire au surlendemain… Ils en deviendront complètement décadents xD 
Mais ça en deviendrait une véritable torture…….
J’en profite pour participer avec cette photo et ce p’tit dessert au concours du site gourmand Chocoolat… Cet univers hautement addictif et ses recettes toutes plus tentantes les unes que les autres… *mode flot-de-bave ON* lol ;)  
Concours photo chocoolat
Rendez-vous sur Hellocoton !

Me revoilà pour la suite de l’épisode huhu…
L’apéro étant déjà bien sympa, je n’ai pas fait d’entrée, non pas que je n’ai eu le temps ou l’envie hein !! Mais bon, ça n’a rien de marrant quand on se lève de table et qu’on se sent digne du dernier des sumo xD lol
Qui plus est, je m’étais fais plaisir à mitonner un plat principal bien complet ;)  
Tout plein de saveurs… basques bien sûr !! hihi
Allé on r’part du côté de l’Atlantique et des épices olé-olé… Avec une copine dans les valises… L’Italie vient mettre son p’tit grain de fromage, pour rendre encore plus gourmand ce voyage des papilles ;)

P’tits plats épicés, au carrefour des Cultures …
… parce que j’aime toujours autant allier les régions, par delà les frontières …


°°° Axoa Basque de derrière les fagots °°°

Ingrédients [pour 5 joueurs de Pelote en herbe] :
¤ 600 à 800g de veau (collier, blanquette ou si vous avez les moyens, un bon filet mignon ^^)
¤ 3 Poivrons grillés rouges à l’huile d’olive (à faire soi-même en saison)
¤ Une boîte de Piquillos à l’huile d’olive (environ 400g)
¤ 2 piments doux verts frais
¤ Deux tiers d’un chorizo fort (à défaut du doux si vous avez les papilles sensibles ^^)
¤ 2 gousses d’ail
¤ 2 gros oignons rouges (de préférence, mais des blancs c’est bien aussi lol)
¤ Un piment d’Espelette sec entier
¤ Une à deux cuillères à café de piment d’Espelette en poudre
¤ Huile d’olive
¤ Vinaigre de Xérès
¤ Paprika fumé, coriandre écrasée, une pincée de piment de Cayennes
¤ Sel, poivre, 5 baies
¤ Laurier, Thym, Romarin
¤ Miel

Ahah !! Un plat mijoté lentement, pour toujours plus de saveurs…

Deux versions… L’une de base avec du veau, tendre et caramélisé à souhait… Une autre, végétarienne, plus simple mais non moins savoureuse… 
Bref dans tous les cas, voici un plat bien épicé et délicieusement parfumé… 
Et pour commencer, rien d’extraordinaire ^^ 
Coupez la viande et les poivrons en lanières grossières, et réservez dans des p’tits bols à part car leur cuisson n’est pas identique. 
Pour le veau, personnellement je préfère lui adjoindre une p’tite phase de marinade, parce qu’ainsi il acquiert d’avantage de goûts et s’imprègnent mieux des saveurs ;) Donc pour faire simple, on dispose les lanières dans un sac congélation et là, on laisse parler les épices… @-@ Saupoudrez alors de piment d’Espelette, de paprika fumé, une p’tite pincée de Cayennes.. Puis quelques graines de coriandre à peine écrasée, du poivre noir concassé et quatre ou cinq tours de 5 baies…. Arrosez enfin généreusement d’huile d’olive et remuez le tout, avec les mains c’est encore le mieux ;) . On ferme tout ça et hop, au frigo pour un quart d’heure minimum, en malaxant de temps en temps le sachet.
Pendant ce temps, profitez-en pour ciseler les oignons, écraser rapidement l’ail avec le dos du couteau et trancher enfin les piments verts, les piquillos et le chorizo en rondelles assez fines. 
Tout est prêt? Alors on y va…
Pour la cuisson, comme souvent dans un Mijoté, on commence par faire dorer la viande. Sortez le veau du frigo et disposez le dans la cocotte. Il se peut qu’il ait bien absorber l’huile de la marinade, aussi si besoin s’en fait sentir, rajoutez-en un peu. A feu vif, faites alors griller les lanières d’un côté sans trop remuer. Il faut bien leur laisser le temps de colorer héhé. Quand elles paraissent dorées, versez une belle cuillère à soupe de miel (si possible de châtaignier ou de bruyère, assez « fort ») ainsi que les oignons et l’ail. Mélangez l’ensemble et laissez caraméliser…
ATTENTION: Si jamais votre viande a rendu de l’eau, retirez-la et remettez un peu d’huile avant de poursuivre, sinon votre garniture de grillera pas :’(
Un peu de couleur, pour beaucoup de saveurs…
Une fois que la préparation vous semble prête, déglacez avec un peu de vinaigre balsamique. Laissez réduire quelques secondes avant d’ajouter tous les autres ingrédients préalablement préparés. 
Un p’tit coup d’assaisonnement: Sel, poivre blanc et 5 baies, quelques branches de romarin, une feuille de laurier et du thym effeuillé. Et là ben… C’est tout lol ;)
Laissez blobloter gaiement sur feu doux pendant minimum 45 minutes... Enfin j’dis ça, j’dis rien hein :p s si vous laissez plus, ça n’en sera que plus délicieusement confit.. Et là vous risqueriez de m’en vouloir si je continue dans la description de la sauce sirupeuse……. Muahhahah !!
Puis finalement comme tout plat mijoté, il sera dix fois meilleur le lendemain huhu ;)
≈ß~∞≈ß~∞≈ß~∞≈ß~∞≈ß~∞

°°° Gnocchis di Polenta des familles, selon la recette della nonna °°°

Ingrédients [pour 5 croqueurs de noisettes Toscanes] :
¤ 250g de Polenta extra fine de maïs
¤ Huile d’olive
¤ Poivre blanc, muscade, 5 baies
¤ Un litre de lait végétal ou non
¤ Sel gris de Guérande
¤ 2 jaunes d’oeufs
¤ 80g de Taleggio (un fromage à pâte molle et à la croûte orangée bien odorante huhu.
¤ 120g de Parmigiano Reggiano fraîchement râpé (minimum hein ^^)
¤ 20g de beurre

¤ 30g de crème de soya épaisse
¤ Un soupçon de Cardamome noire (c’est ma touche perso ^^ rien n’y oblige ;) )

Alors là rien de bien compliqué ^^.
Pour faire cuire votre polenta, chauffez le lait à ébullition avant d’ajouter un peu de sel gris. Quand le liquide boue, baissez sur feu moyen-doux et versez la semoule de maïs en pluie tout en fouettant vivement… (a bas les grumeaux!! lol). Ensuite on se saisit d’une cuillère en bois, et on remue… Allé allé !! J’veux vous voir faire plein de p’tits huit !! hihi :p
Une fois bien épaissie (ça prend entre 2 et 4 minutes), on retire du feu pour ajouter les ingrédients supplémentaires… Mmmmh… muahahahah *mode gourmande ON* 
On commence donc par le beurre et le Taleggio en petits dés, la moitié du parmesan râpé grossièrement, les jaunes d’oeufs et les épices. Une fois l’ensemble bien mélangé, vous pouvez alors vous exclamer, la bave aux lèvre…. « Arg c’est quoi ces fils de fromaaaaaage!!! » huhu et oui je sais, c’est de la torture pure et simple xD 
Versez cette préparation encore chaude dans un plat huilé de la forme voulu et lissez avec le dos de la cuillère mouillé pour ne pas que ça colle ^^  (Vous pouvez aussi la mettre directement dans des p’tits moules aux formes diverses, pourquoi pas ;) tout dépend ce que vous voulez en faire). 
Laissez ensuite refroidir et prendre forme, pour un démoulage et une jolie coupe ;)
[Parenthèse gourmande]: Avec une bonne poêlée de champignons, de légumes croquants ou encore quelques belles brochettes, essayez de servir votre polenta directement et encore bien chaude et crémeuse… Elle sera alors délicieusement filaaaante.. ;)
Mise en forme… Stricte ou fofolle?
Après c’est à vous de voir… Laissée telle qu’elle, en un beau « gâteau » à servir sur table… Passée sous la découpe de divers emportes-pièces pour des formes nettes et originales… Coupée en frites et passées à la poêle avec quelques épices… Laissez votre imagination vagabonder hihi (et pour ça je ne me fais pas de soucis mdr :p ).
–> Ici, je l’ai laissé sous la forme d’un long « pain », recouvert de quelques noisettes de crème épaisse et… d’une affolante couche de parmigiano huhu. Petit passage sous le grill bien chaud, un bon couteau légèrement mouillé, et à nous le Paradis ;)
Deux frontières réunies en une même assiette gourmande… Et des papilles complètement aux anges… 
Rendez-vous sur Hellocoton !
12345Et avant ? »