Archive for the ‘Et Au Jardin Ya Quoi ?’ Category


Enfin le soleil se décide à pointer le petit bout de ses doux rayons… On peut pas dire qu’il soit particulièrement pressé cette année x)
Mais j’y pense!!… Délicieux Soleil serait-il Corse? ou Italien peut-être? Casanier mais divinement caractériel et réconfortant en même temps ?! Mmmmh cela serait fort probable…
AH!! *entend une voix grave s’élever…* « Juliiie… je suis ton père… » Han!! LE CHOC !! Quoique… Mon papa est mon petit soleil, même si comme l’astre, il a un caractère un peu lunatique hihi. Je l’aime quand même, accompagné de sa petite étoile, môman, ils m’ont beaucoup apporté, appris et surtout transmis. Alors solaire, lunaire, ou astral, c’est en leur honneur que je mets ces petites recettes si « Nature ».
Hommage à tous ces casse-croûtes lors de nos sorties-champignons, ou simplement les ballades et ces lieux merveilleux qu’ils m’ont fait découvrir au cours de ma jeunesse. Ce n’est pas faute d’avoir été une ado chiante, qui ne voulait plus sortir avec papa/maman, parce que faire nuit blanche devant son ordi c’était tellement mieux… Ils ont supporté ça, et aujourd’hui je les en remercie, car j’ai la tête pleine de souvenirs… Ces p’tites réminiscences qui viennent toquer au portillon de mes sens et de mes sentiments, pour mon plus grand bonheur.
C’est avec plaisir que je soumets ma recette familiale à Murielle et Stanislas pour leur « 1, 2, 3… Pique-niquons! ». J’espère juste que le loup n’y sera pas :p (il risquerait de devenir addict à cette salade hihi).


Pique-Nique Gourmand… Tu m’racontes des salades ?!!
(et t’aimes ça hein xD)

Ingrédients pour un saladier plein de saveurs printanières:
¤ 200g de quinoa rouge et blanc mélangés
¤ jeunes pousses de salades (pourpier, pissenlit, frisée, roquette… C’est au jardin des parents de décider ;) )
¤ 1 bel oignon doux avec ses longues tiges vertes et croquantes (ou de la cive, ciboule…)
¤ effeuillé de thon au naturel
¤ une bonne poignée d’olives de nice (les mini toutes noires si savoureuses ^^)
¤ une cuillère à soupe de Tapenade noire (de préférence maison.. oui je sais je dois mettre la recette lol doucement papillon).
¤ une cuillère à café de moutarde à l’ancienne (faites de grains uniquement)
¤ quelques câpres
¤ Sel, moulin 5 baies, graines de pavot bleu et thym frais
¤ un trait de vinaigre balsamique
¤ huile d’olive [je n'en mets pas mais bon je suis un peu bizarre :p]
¤ Des fleurs de bourrache
¤ Quelques pointes d’asperges délicieusement de saison

[Une variante délicieuse: Remplacez les effeuillées de thon au naturel par du hareng ou de la truite fumé(e) ;) Très frais également].

Comment attirer le Printemps dans votre assiette…
Dans un premier temps, faites cuire les Quinoa à la vapeur, en disposant dans l’eau quelques branches de thym. Les effluves avec la chaleur vont parfumer la graine. Si vous en avez la possibilité, (comme avec le Thermomix par exemple) faites cuire les asperges en superposition.

Pendant ce temps, émincez finement l’oignon doux. Lavez les diverses pousses de salade et égouttez les olives.
Là, à ce moment précis, que faire? Ben heuuuu… Prendre du bon temps, finalement c’est aussi ça le printemps ;) . Alors si vous avez un jardin, sortez… Rejoignez la douceur caressante des rayons chargés d’ondes positives… Rechargez les batteries, et écoutez le chant des oiseaux en laissant se perdre votre regard dans le méandre des petits nuages blancs, se battant en duel au sein de ce ciel bleu azur….
*se sent l’âme poète oggi tiens… lol*
Oups… On s’est un peu oublié les jeunes là !! On y r’tourne ;)

Une fois le quinoa cuit et refroidit (primordial, sinon il va cuire les jeunes pousses !!), le verser dans un saladier. Là, tout commence, et cuisiner prends tout son sens… « L’alchimie »… des goûts, des couleurs, des odeurs…
Ajoutez à votre quinoa l’oignon émincé, le thon (ou autre poisson choisis ^^) effeuillé, la cuillère de tapenade noire et de moutarde, et les petites olives de Nice toutes mimi’s. Remuez bien, avec le dos de la cuillère, pour incorporer la délicieuse crème d’olive à l’ensemble.
Saupoudrez quelques câpres d’un air léger, puis ajoutez les pousses de salades variées et les pointes d’asperges en fins tronçons, avant de mélanger à nouveau et délicatement votre salade.

Et finalement, la touche finale… l’assaisonnement. Quelques tours de moulin 5 baies, des graines de pavôt bleu, des petits brins de thym fraîchement effeuillés (s’ils sont en fleurs c’est encore mieux ;) ) et salez selon votre goût. Ajoutez enfin le trait de vinaigre balsamique et l’huile d’olive si vous le désirez. A l’aide d’une cuillère en bois, mélangez doucement toutes ces saveurs parfumées et laissez les quelques minutes développer leurs arômes à température ambiante.
Le Printemps est en train d’entrer chez vous, écoutez et respirez, l’Eté ne saurait tarder ;)

Au moment de partir, cueillir des fleurs de bourrache (si belles, si douces, avec leur délicate couleur bleue…). Il est très important de ne les mélanger à votre salade qu’au dernier moment, sinon elles vont flétrir et « cuire » en perdant leur nuances. Emportez-les dans un petit sachet et quand vous servirez votre taboulé printanier disposez-en généreusement sur le dessus. Loin de n’être qu’esthétiques, elles sont également pleines de goûts et d’oligo-éléments ;) .

Vous voilà prêts, votre panier en osier plein de bonnes victuailles, votre tupper de salade aux couleurs de cette saison de renouveau et de renaissance n’attendant que de vous offrir ses bienfaits. Baladez, profitez, vivez… et aimez :)

P.S: pas de photo pour l’instant mais ça ne saurait tarder ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

La semaine dernière, après moultes péripéties, je fêtais enfin mon anniversaire en famille cette fois ^^. Faut dire que chez nous c’est compliqué, ma belle-soeur est née le même jour que moi et mon frère le lendemain lol. Tir groupé!! ouhouuuuh!! C’est surtout la galère pour trouver une date chaque année mdr.

Breeef… Revenons à nos moutons, qui aujourd’hui seront de bonnes patates des familles huhu
C’est sans doute l’une des choses que j’adore parce qu’elle peut être cuisiner de quinze mille façons différentes et c’est toujours aussi bon hihi.
Môman avait sortit un beau poulet tué le mois dernier… Paré de ses bardes de lard fumé, il avait déjà rejoint le four et son agréable chaleur tournante (muahahah ) quand… ERF!! mais que faire AVEC ?!! Tiens c’est quoi ce pot qui trainouille là…

Petite poêlée champêtre divinement métamorphosée
(pour 5 personnes)

¤ Un bocal de 800 grammes de cèpes variés ramassés avec amour à la belle saison *séquence nostalgie et souvenirs hihi*
¤ Un bon kilo de pommes de terre (si vous les servez en accompagnement )
¤ huile d’olive
¤ une bottinette de persil
¤ sel et moulin 5 baies (à défaut poivre noir mais aussi de la coriandre, qui souligne divinement le cèpe *bave*)

Les patates c’est bon, sans doute une phrase à classer dans les vérités générales. Un adjectif qualificatif? UN SEUL? impossible x)
En tout cas pour la cuisson, elles ne sont pas difficiles, vapeur, bouillon, four, à vous de choisir. Dans le cas présent, rien de mieux que des cubes légèrement rissolés en persillade pour accompagner ce beau mâle à plume qui dore au four…
Pelez donc vos pommes de terre, les rincer, puis les couper en cubes pas trop gros et surtout de taille identique de façon à avoir une cuisson homogène. Un petit passage dans un torchon histoire de bien les sécher et elles seront prêtes (pour aller danser…)
[ATTENTION une fois coupées, il ne faut jamais les remettre dans l'eau sinon on perd tout l'amidon :'( le pôvre :/].
Sortir une sauteuse de belle taille (ou une marmite assez large) qu’on fait chauffer avec un fond d’huile d’olive. Quand ça commence à sentir bon, on fait glisser les cubes et on remue.. Allez les filles hop, hop !! Toutes au bain ;)
A ce moment là on peut poivrer mais par contre surtout NE PAS SALER !! Sinon elles vont rendre leur eau, ne doreront pas et risque de finir en bouroulette… (non que la bouroulette ce soit mauvais hein :p mais là on veut du croustillant didiou !! C’est qu’il y a un invité de marque dans la poêle aujourd’hui…).
Pensez à remuer fréquemment pour ne pas que ça accroche et si jamais c’est nécessaire, ajoutez un trait d’huile d’olive.

Tiens ça tape contre la porte du placard… Hey salut !! T’arrives pile à l’heure, c’est à ton tour d’entrer sur scène ;)
Ouep, le Cèpe s’invite, pour notre plus grand plaisir (bien dix ans que je n’en avais plus manger :’) quel déliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiice). Et là on ouvre la conserve et c’est l’explosion… Tout simplement renifler avec délectation… AAAAAAAAAAAAaaah… Bon je me calme ‘^^
Alors surtout ne pas les rincer et bien garder leur jus, (très gluant hihi) emplit de saveurs, d’odeurs… /gros slurp
Pensez à surveillez vos patates, cuites quand elles sont légèrement dorées. Inutiles de les faire trop griller, ça atténuerait le goût des champignons. A ce stade vous pouvez les saler et ajouter les cèpes. Poivrez de nouveau si nécessaire (moulin 5 baies) et bien mélanger.

On laisse alors mijoter à feu doux quelques minutes. Et pour donner un coup de main, hop on couvre… les patates doivent apprendre à connaître les nouveaux venus, c’est qu’ils vont faire un bout de chemin ensemble hé!!
[HS sérieu: Il est recommandé d'ajouter un peu d'eau tiède si votre conserve contient peu de liquide. ]

Quelques instants avant de déguster comme il se doit (j’ai du mettre au moins une demi-heure mdr), ajouter le persil très finement ciselé, mélanger et réchauffer 5 minutes à feu doux.
Tout simple, rien de bien compliqué mais… didiou qu’c'est bon !!

J’me demandais… Une patate et un cèpe, on s’en remet de ça ?

[P.S: pas de photo :'((( Ahah!! je devrais en refaire pour la peine hihi ]

Rendez-vous sur Hellocoton !