Archive for the ‘P’tites recettes Vegan’ Category


Une envie de voyage… Les papilles aux aguets…
Inde… Maroc… Japon…
Mmmmh…
Non !! Je sais !!
Mexique ! ;)
Ca faisait longtemps et ça me manquait…
Des haricots rouges pour la douceur et l’onctuosité
Quelques beaux oignons, pour les larmes et les émotions
Et un piment vermeille et profond, pour le sang et le feu...
Didiou ya pas photo… Ca fait drôlement du bien :)
… Pas de valise à préparer ni à enregistrer …
… Aucun papier à faire, ni de clefs à laisser …
… Juste prendre quelques minutes pour soi …
… Et fermer les yeux quand le soleil s’en va …
Et vous, prêt à décoller ?
Alors n’attendez pas plus longtemps et suivez-moi ;)
Je dédicace cette p’tite recette pleine de chaleur
à tout ceux qui, comme moi, aime le voyage et rêve de s’évader loin
*clin d’oeil à môman ;) *
N’oublions pas que l’argent n’est jamais que la pire cause de notre aliénation…
Cette partie émergeante de l’immense iceberg, qui sans cesse fond un peu plus…
Et laisse apparaître en son coeur, un homme enchaîné aux seules lois du fric.
Dans une telle situation, payer revient à vendre ses dernières bribes de liberté
Mais en attendant…
J’aimerai souhaiter un excellent anniversaire à M’dame Lili qui fête aujourd’hui même le premier printemps de son p’tit monde rien qu’à elle ;)
Et pour partager cet événement…
Elle organise un concours de recettes !!
Pour avoir pas mal visiter ses pages, je me suis dis que c’était en effet un cadeau sympa que de refaire l’un de ses p’tits plats :) et je vous invite à vous y rendre pour découvrir plein de belles choses ;)
Ce Chili est pour elle, même si j’en fais souvent et que j’ai mes habitudes, j’ai essayé d’ajouter deux ou trois de ses ingrédients, pour tester :D
Enfin, comme vous vous en doutez… ma version est végétarienne ;)
Allé hop, en cuisine !!

Chili Sin Carne remasterisé Salsa Taliashka ;)
… parce qu’à travers les âges, les anniversaires aussi sont des voyages…
Ingrédients [pour une âme en manque de voyage]:
ø 150g de haricots rouges cuits
ø 80g de dès de tempeh fumé toastés
ø 100g de poivrons rouges grillés coupés en lanières
ø Deux ou trois p’tits piments grillés (bon ça c’est selon vos goûts ;) )
ø Trois ou quatre aulx en saumure
ø Un demi oignon coupé en lanières
ø Quelques gouttes de Tabasc*
ø Une pincée de paillettes de piments Thaï
ø Graines de lin brun/doré et sésame torréfiées
ø Poivre long, 5 baies, Sel rose, graines de coriandre concassées
ø 15 cl de purée tomate nature
ø Une cuillère à soupe de sauce Tamari fort (à défaut une bonne sauce soya ;) )
ø Levure de bière
ø Un filet d’huile de sésame
[pour une version Con Carne, remplacez simplement le Tempeh par 120 à 140g de viande hâchée et grossièrement émiettée dans la poêle ;) ]
Au commencement du voyage fut…
Le tempeh coupé en dès et les lanières d’oignons vont faire un tour direction la poêle, histoire de prendre de jolies couleurs en se baignant dans un fond d’huile d’olive bien parfumée…
Quand ils sont bien grillés, ajoutez leur les lanières de poivrons grillés (on en trouve au rayon condiments, ils sont excellents et faits dans les règles de l’art ;) héhé) ainsi que les p’tits piments et les aulx.
Après quelques minutes à feu moyen, saupoudrez les épices, les graines de lin et de sésame et torréfiées, puis assaisonnez. Laissez encore les saveurs se mêler pour que les arômes se développent au maximum… Mmmmh Déglacez alors avec le Tamari et laissez légèrement réduire sur feu moyen.
Et mais heu… c’est qu’ça sent bon!!
Bon bah c’est presque finit… il suffit tout simplement de verser la purée de tomate, d’ajouter les haricots rouges cuits et de lier tout ça en saupoudrant d’un peu de levure de bière… Trois ou quatre gouttes de Tabasc* au passage et zou !! Faites blobloter entre 5 et 10 minutes sur feu doux…
Un simple filet d’huile de sésame au moment de servir…
øøøøøøøø
Dépaysement assuré
pour un voyage des papilles
sans quitter son nid douillet ;)
Alors môman
Qu’en dis tu?
Tu pars avec moi ??
Hihihi !!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelque chose à fêter? non même pas ;)
En fait…
C’est tout bêtement notre M’sieur Friggy adoré qui nous a lâché il y a de ça quelques heures *paix à son âme, il a rejoint le bel univers du Dieu Congélator*
Sauf que dans son ultime souffle glacé, il a oublié de nous faire ses adieux…
Quand nous avons découvert l’horrible réalité, il était trop tard :’(
Tout son patrimoine avait fondu comme neige au soleil… Tout était perdu…
Enfin…
Pas pour tout le monde…
hihi
Il m’a gentiment inscrite sur son héritage…
En son hommage et pour le remercier du présent qu’il me fait….
Une p’tite recette chiki-chok,
savourée comme il se doit
entre gourmandise et volupté ^^

Une recette qui participe au concours de 750g.Com sur les lendemains de fêtes :D

P’tites Soba et douceur de panais au thé blanc et brisures de truffe noire…

… parce que la délicatesse rime souvent avec simplicité et force de caractère…
Ingrédient [pour une gourmette qui tente le diable]:
ø 80g de soba 100% sarrasin
ø 150g de panais cuit à la vapeur
ø 2 aulx en chemise
ø Un petit boule de Thé blanc Mariage Frères
ø Laurier et thym sec
ø Une cuillère à soupe de graines de lin brun et doré torréfiées
ø Poivre blanc, sel rose, 5 baies
ø Huile d’olive à la truffe
ø Un soupçon de cannelle et de muscade
ø Une petite truffinette :D
Inutile de vous dire que quelques fois c’est dans sa plus simple approche qu’un ingrédient peut devenir magique et provoquer un véritable instant de plaisir...
J’ai tenté le mélange des saveurs, entre la petite touche si particulière du panais, et le caractère puissant de la truffe, uni par un délicieux bouillon au thé blanc
Une insolence qui révèle une sincérité des saveurs
Bref … Une pure tuerie, comme dirait l’autre ;)
[12h avant j'ai mis ma truffe avec mes soba dans un tupperware bien fermé au frigo, histoire de bien développer les arômes et en imprégner les pâtes... So perfect, rien à dire ça embaume huhu]
Tout d’abord faites infuser une petite théière de thé blanc, en veillant à ne pas trop laisser la boule (5 minutes max) pour ne pas obtenir un liquide trop fort en goût. Une fois que c’est prêt, versez-en assez dans une petite casserole pour y faire cuire vos soba, en y ajoutant une feuille de laurier, une petite branche de thym et une belle cuillère à soupe de graines de lin brun et doré torréfiées. On allume le feu et qu’ça chauffe Marcel!!
–> Attention, ne mettez pas autant de liquide que vous en mettez habituellement pour la cuisson de la pasta, sinon vous en aurez trop pour la suite, ça serait dommage d’en jeter :p
Dès que l’eau boue, baissez et jetez allègrement vos soba dans ce délicat bouillon aromatique mmmmh hihi :D Pour la cuisson, pas compliqué, je dirais 5 minutes, soit le temps nécessaire pour préparer votre douceur de panais… *bave*
A l’aide du pied à soupe, mixez gentiment vos morceaux précuits à la vapeur, en versant petit à petit un peu de thé blanc, jusqu’à obtenir une belle crème de panais. A ce stade, vous pouvez pour encore plus d’onctuosité, ajouter une grosse cuillère à café de crème de riz (ou de soya, de vache semi-épaisse, au choix…). Salez et poivrez et donnez un dernier coup de mix-mix pour bien émulsionner tout ça.
Soba cottura ?
La pasta vous appelle… Alors là rien de plus simple que la suite des événements.
Versez dans la casserole où se trouve vos pâtes, la crème de panais. Normalement, le volume du bouillon de cuisson a légèrement diminué, ce qui fait qu’une fois ajouté à la crème de panais, ce ne sera ni trop liquide ni trop épais. Epicez légèrement l’ensemble en saupoudrant d’un voile de cannelle et de muscade ainsi que d’un tour de moulin 5 baies, et remettez à chauffer sur feu tout doux…
Une ou deux minutes et quelques bloblottis plus tard…
Servez dans une belle assiette en ré-assaisonnant si nécessaire, déposez un léger filet d’huile à la truffe sur l’ensemble et… déroulez le tapis rouge pour la star ;)
A l’aide d’une râpe fine, émincez délicatement votre p’tite truffinette… Une pluie de saveurs exquises s’abat et là…..
C’est l’explosion des sens…

Je vous laisse tout bêtement vous saisir de vos baguettes et déguster avec le plus grand des plaisirs ce p’tit plat tout simple mais ô combien diabolique…
Bref… Une situation qui ne souffle plus aucun commentaire que celui de mes papilles qui s’émoustillent de bonheur hihi :P
Une p’tite recette avec l’un de ces champignons rois des cuisines… et peut-être le préféré d’un p’tit Suisse que j’adore… Claude-Olivier, j’te dédicace ce plat tout simple…
Bon courage pour la suite ;) j’pense fort à toi
Rendez-vous sur Hellocoton !

Hiiiiiiiiiiii
Ca y est les dossiers sont pliés (ou c’est tout comme hein… on ne chipote pas!! lol) ya plus qu’à relier et à rendre aux profs pour pouvoir enfin souffler un peu…
… Souffler, se poser, se reposer…
bref… Le pieds ;)
Quoi de mieux alors que de se mettre aux fourneaux,
pour laisser tranquillement regonfler son cerveau.
Hop, j’ai sortis le panneau…
*Neurones en travaux*
*******************
Les premiers sont le résultat d’une saturation face au dossier de politiques culturelles...
A défaut d’avoir tout compris… c’est côté cuisine que ça m’a rendue prolixe ;)
S’y rencontrent deux grandes civilisations, pour un croisement des saveurs…

P’tits sablés des confluences tout vegan et sans gluten…

… parce que le métissage ça a du bon ;)
Ingrédients [pour une quarantaines de mini sablés]:
- 200g farine de châtaignes et de riz torréfiées (vous pouvez prendre celle que vous voulez ;) )
- 100g sucre mascobado (ou de cassonade complète)
- 1 cuillère à café thé Matcha
- 3 cuillères à soupe graines de quinoa crues mais torréfiées
- 1 cuillère à café de cannelle
- 1/2 sachet de levure chimique sg
- 4 cuillères à soupe d’huile de tournesol bio
- 1 cuillère à soupe d’huile de noisette
- 2 cuillères à soupe de pépites de chocolat noir sg
- 2 cuillères à soupe de graines de sésame blond grillées
- Jus de raisin (en quantité variable, selon la consistance)

Alors là… je crois que je n’ai jamais fais plus simple lol
On se saisit d’un beau saladier, qu’on place devant soi… Hop! Dedans on y jette tous nos ingrédients secs (doucement!! bande de brutes xD) puis on les mélange rapidement avec une cuillère en bois.
Ajoutez alors les huiles, en les versant un peu partout sur la surface du mélange et remuez avec la cuillère dans un premier temps. Ensuite, ben… on y met sa mimine héhé et on sable au maximum.
De la main encore propre (normalement si vous n’êtes pas une cradouille lol :P ) saisissez le jus de raisin et versez en un peu pour finir de lier la préparation en obtenant la consistance voulue ;) Dans mon cas j’ai mis environ deux cuillères à soupe mais bon tout va dépendre de la farine utilisée, sa qualité.. etc ;)
Pour vous faire une idée, votre pâte doit s’émietter encore un peu, si elle est trop humide, collante ou compacte c’est pas bon. Ces sablés sont sans beurre ni oeuf, le mélange est donc très « cassant ». L’ensemble se lie bien avec le froid puis à la cuisson après ;)
Une fois la préparation faites?
On réunie tout ça en un ou plusieurs boudins (a vous de voir le diamètre, perso je préfère petit comme ça on en fait plus héhé ^^), à enrouler dans un joli p’tit papier cellophane ;)
Direction au frigo pour 30 minutes minimum…
Une bonne grosse douche plus tard… (et durant laquelle j’ai essayé, sans succès, de sortir le Musée du Quai Branly de ma tête…)
On retire les rouleaux du frigo et avec un couteau bien aiguisé, on tranche tout ça en partant sur une épaisseur d’un bon cm ;) Disposez directement sur une plaque sulfurisée…
Et si certaines rondelles se délitent légèrement, pressez un peu entre vos doigts ;)
… même pas rond, ils seront bons… (yeah vive le slogan xD)
Et la cuisson ?…
Enfournez dans un four préchauffé à 200°C, en baissant à 180°C après avoir fermé la porte. Plus qu’à attendre une quinzaine de minutes. Surveillez bien toutefois pour la couleur. Si vous les aimez bien grillés, laissez les un poil plus
Attention, la cuisson est à adapter selon le diamètre que vous avez choisis pour vos sablés hein ^^ je décline toute responsabilité si vous les oubliez !! :P
Et quand on se prend le chou sur une fiche de lecture, dont le livre relève plus du casse tête chinois que de Paris Match… (Remarques.. vaut peut-être mieux xD), ça donne quoi ??
Ben une variante décadente à souhait…
********************
P’tits sablés oniriques… tout vegan et sans gluten…
… parce que déconnecter, ça fait du bien ;)
Ingrédients [pour une quarantaine de gourmandises]:
ø 200g farine
ø 100g sucre
ø 2 grosses cuillères à soupe de graines de kasha (ou sarrasin grillé)
ø 1 cuillère à café de cannelle
ø 1/2 sachet de levure chimique sg
ø 6 cuillères à soupe d’huile de tournesol bio
ø 1 petite cuillère à café de gros sel gris de Guérande
ø 50g de noix de coco râpée grillée
ø Jus de raisin (en quantité variable, selon la consistance)
ø 50g de chocolat blanc coupé en p’tits morceaux
–> Et parce que je suis une incorrigible gourmande...
Prévoyez aussi quelques truffes ou un reste de ganache…

Bon et c’te fois alors?
Exactement le même mode opératoire ;)
Ils sont d’apparence un poil plus cassants, à cause notamment de la consistance sèche de la noix de coco grillées :) au pire rajoutez une cuillère à soupe d’huile.

–> Et parce que la gourmandise doit rimer avec décadence… (si si…)
Prenez une boule de notre pâte, faites un trou au centre en la tenant dans le creux de votre paume, et là… insérez une truffinette (la moitié selon leur taille lol sinon ça va ressortir xD).
Refermez avec amour cette sphère infernale et roulez-là rapidement entre vos mains.
Comme ils sont plus gros, comptez une cuisson de 20 minutes à 180°C ….
Plus qu’à attendre…
Et renifler tout haut, les narines bien ouvertes ;)
Dégustez 2 minutes après la sortie du four…
juste assez pour ne pas y laisser sa langue xD mdr
Pour les photos c’est uniquement la version gourmande… parce que les autres sont partis trop vite quand je les ai sortis… ‘^^
J’en profite pour dédicacer ces p’tites tueries à tous ceux qui ont bien voulu être mes cobayes pour ces recettes, complètement inventées, à 6h du mat’ entre deux rédactions de dossiers ;)
Puis un clin d’oeil spécial pour Janaïne et Marine, mes cobayes en chefs ces deux dernières semaines (j’sais pas comment elle fait pour me supporter d’ailleurs xD).
Ils ont adoré… Et vous?
Rendez-vous sur Hellocoton !

« Ca y est… Elle devient folle…
Pertes de mémoire et délires… C’est foutu…
Quand même… pourtant elle pas encore trop vieille… »
Ben merci !! Hééé !! -_-
*mode « je fais du boudin » ON*
Namého…
……..
………..
Bon allé c’est bon je reviens (oué je me dis que peut-être certains, derrière leur écran se sont pris de pitié et se sont mit à dire « Allé Talia, on blaguait, reviens!! « … on peut toujours rêver :p)
C’est peut-être un peu (beaucoup ?) présomptueux… Mais bon, je mets cet espoir sur le compte d’un optimisme effréné, dû à ma période « Je-stresse-trop-pour-mes-études », et qui a tendance à monopoliser violemment les quelques pauvres neurones restant de ma chère cervelle..
So ! Non je ne suis pas vieille avant l’âge ‘^^ (comment ça c’est un scoop !! xD)
En revanche, je continue ma « croisade » pour une alimentation plus saine. J’entends déjà quelques commentaires dans le fond là-bas… NON, je ne fais pas la chasse au gras pour un quelconque régime (ceux qui me connaissent rigoleront mdr) mais plutôt parce que je me suis rendue compte qu’être allergique à certains ingrédients ne doit pas nous empêcher d’être gourmande ;)
Aussi, d’une part je tente de véganiser au max mes recettes préférées, et de deux, je veux essayer de rendre plus équilibrées ces dernières. Et puis quand je vois autour de moi des personnes, gourmandes sucrées comme salées, se priver littéralement de ce qu’elles aiment par dessus tout, juste parce que le beurre est trop présent, ou que le sucre raffiné (qu’il faut bannir) représente la moitié d’une recette… ben je me dis que, quand même… c’est drôlement couillon.
Alors hop !! Il n’en fallait pas plus pour que je me permette des p’tits essais…
Des tests au pif, selon l’inspiration et j’adapte ;)
D’autant qu’en plus j’ai beaucoup de chance… J’ai de super cobayes (merci les parents hihi :D ) qui généralement ne rechignent pas trop à faire les goûteurs officiels ;)
Après le méga fondant (plutôt « original » dira t-on), les saveurs orientales que j’aime tant avaient déjà fait leur grand retour dans ma p’tite cuisine avec de délicieux cigares aux amandes.

Les Cornes de la Gazelle mènent la balade…
… Parce que le plaisir est aussi possible quand on est allergique ;)
… ou qu’on fait attention à sa taille de guêpe hein les filles :P
Ingrédients [pour une bonne soirée entre potes ou vingt cornes environ]:
Pâte:
ø 250g de farine de riz (mais vous pouvez mettre du blé sans problème ;) )
ø 3 cuillères à soupe d’eau de fleurs d’oranger
ø 80g de sucre
ø 60g de crème se soya liquide (de même une crème liquide « normal » ça marche aussi ^^)
ø Une cuillère à soupe de purée d’amandes complète
ø Une pincée de sel
ø Une demie cuillère à café de bicarbonate de soude
ø Quelques cuillères à soupe de lait ou d’eau au besoin

Farce:
ø 125g d’amandes entières, réduites en poudre
ø 2 belles cuillères à café de miel d’oranger
ø 2 cuillères à soupe d’eau de fleurs d’oranger
ø Une cuillère à soupe de purée d’amandes complète
ø Cannelle


Glaçage:
ø 5 cuillères à soupe d’eau
ø 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
ø 3 cuillères à soupe de miel
et au choix…
- Graines de sésame torréfiées
- Sucre glace
- Fruits secs mélangés et concassés grossièrement (amandes, pistaches, noisettes, noix…)
Comme toujours rien de bien compliqué ;)
Dans un saladier, on y jette gaiement tous les ingrédients secs pour bien répartir l’ensemble.
Ensuite, diluez la purée d’amandes dans la crème liquide légèrement tiédie, afin d’éviter de faire des « paquets » ^^ (bon c’est pas mauvais les grumeaux d’amandes mdr mais c’est quand même pô le but xD)
Ajoutez ce mélange, ainsi que l’eau de fleurs d’oranger, au saladier et mélangez à la main. Ah bah vi hein, pas de d’chichi !! On profite de donner enfin un sens à « mettre la main à la pâte » lol :p et on se régale à patouiller tout ça hihi!
Le but est d’obtenir une consistance souple et bien malléable, pour pouvoir être étalée au rouleau sans souchis ;)
Réservez sur le côté, juste le moment de faire la farce. Ce p’tit temps de pause permettra au bicarbo de faire son p »tit effet et au passage de mettre le four à préchauffer sur 180°C :)
Ah la blague !! Non.. la farce ;)
Alors là j’vais vous dire, par économie de vaisselle, je reprends le même saladier que pour la pâte (devenu tristement vide, vu que normalement votre p’tite copine est en train de reposer tranquillou sur un coin de la table ^^).
Dedans? hop!! on met tous les ingrédients, c’est la fête !! (je vous avais prévenu, rien de compliqué ;) hihi)…. Une cuillère, et on mélange rapidement avant de finir à la main. Vous devez obtenir une consistance proche du crumble, mais qui garde quand même un aspect humide qui permette de faire des faire des p’tits boudins.
Etaler, rouler, tremper… Dévorer ?
Reprenez alors votre copine la pâte, qui après quelques minutes de glandouille, doit maintenant s’mettre à bosser. Namého !
Dans un premier temps, séparez-la en boulettes (environ une vingtaine je dirais) qu’on va étaler l’une après l’autre. On se saisit du rouleau à pâtisserie (et là on se sent puissante… Armée et puissante lol xD Non non, on calme ses ardeurs hein ^^ enfin bon je décline toutes responsabilités si ne pouvez pas taper celui qui passera par là xD mdr). Hm… Pardon je m’égare… donc… Je reprends x)
Donc on prend le rouleau et on aplatit sa p’tite boulette en un cercle assez fin (je dirais 1 à 2 mm maximum sinon après c’est trop estouffe-gari). Disposez ensuite un joli boudin de farce sur un des côtés et repliez pour former un croissant. Soudez tout ça en appuyant bien tout le long.
A ce moment, votre corne a la forme d’un chausson ce qui avouons-le, peut être problématique si on l’imagine sur la tête d’une gazelle x) Pour lui donner sa jolie forme de croissant bien rebondit, faites la simplement rouler avec le plat de la main sur la table. Veillez à ce que les extrémités soient plus fines sinon ça fait un peu boudin quoi xD lol
On réserve sur le côté et on enchaîne !!
Alllléééééé ya encore les dix-neuf autres muahahhaha
On s’en grille une ?
Pour la cuisson, étalez-les tout simplement sur une plaque préalablement sulfurisée, et enfournez 15 à 20 minutes à 180°C ;) Attention elles ne doivent pas colorer !!
Pendant ce temps, préparez votre sirop de miel pour le trempage, en mélangeant ce dernier avec l’eau et l’eau de fleur d’oranger dans une p’tite casserole. Remuez sur feu moyen, jusqu’à ce qu’il réduise un peu, mais pas trop non plus. S’il devait être trop épais, cela rendrait les cornes trop pâteuses.
Une fois cuites, sortez vos cornes et laissez les un peu refroidir pour pouvoir les manipuler et permettre à la pâte de se sécher un peu. Et puis hop!! C’est le grand plongeon, trempez les dans ce sirop légèrement chaud, puis dans la panure souhaitée… Et voilààààà :D
P’tit truc: Disposez votre panure dans un p’tit sac à congélation, mettez les cornes trempées dedans et secouez !! (non, ce n’est pas un orangina… quoi que ^^). De cette manière vous pouvez enrober vos pâtisseries au mieux ;)
Mais… rien que l’odeur…
Ya pas à tortiller… c’est bien dommage que vous ne pouviez la sentir hein…. muahahahah
Alors quoi?!!
Tentez !! et ce p’tit détail n’en sera plus un ;)
øØøØøØøØøØø
Et pour une autre version, plus gourmande ^^ j’vous renvoie à ma première impro
Héééé !! On pas le droit à la recette des autres gourmandises visibles dans ce p’tit sachet ??
Promis j’vous les mets dès que possible ;)
**********
Et je participe à nouveau au Grand Jeu de Natacha, parce qu’être gourmande c’est possible même sans Gluten hihi ;) Hein Natacha ?? :P

Rendez-vous sur Hellocoton !