Archive for the ‘P’tites recettes végétariennes et variantes omni’ Category


Décidément…
J’ai beau me le répéter sans cesse, le lire, l’écrire…
Compter et recompter… Rien n’y fait.
Le Temps passe vite, laissant ces poussières s’envoler à la vitesse lumière dans un ciel toujours plus noir…
Mais si Chronos effiloche les heures à tout berzingue, un certain équilibre continue de régner et rien n’en devient jamais « trop », heureusement. Un peu à l’image des péchés tiens… Qui n’a jamais culpabilisé face à une grosse part de tarte au citron meringuée, une religieuse au chocolat ou un brownie ultra décadent au nutella et macadamia caramélisées ? Soyez honnêtes !! (vous aussi messieurs !! il n’y a pas que les dames qui soient gourmandes hihi :P ).
Terrible ce sentiment qui s’installe alors…
Avant, lorsque la p’tite bombe calorique vous fait de l’oeil…
Pendant, quand on se dit que ce qu’on savoure est un concentré de bonheur… qui va aller tout droit sur vos hanches…
Après, alors que l’estomac dit « gères », vous ne pouvez vous empêcher de penser « Demain… oui, demain je me mets à la diète »…
Sérieusement, il faut arrêter avec tout ça et oublier ces vieux préceptes religieux… Le plaisir du goût, avec modération certes, est l’une des rares choses qui permettent de tenir encore aujourd’hui.
Un monde dur, sauvage, méchant… Une société intolérante et individualiste, ou règnent sans partage l’égoïsme et l’hypocrisie… Une mode digne de la pire des dictatures, avec sa vision totalitaire du corps au détriment de l’esprit et de l’âme…
Comment lutter alors? Rien de plus simple… Non non, ça n’a rien d’un miracle, et aucune croyance quelconque n’entre en jeu ici… C’est simplement…
Vivre…
Pour soi…
Pour Gaïa…
Pour les Autres…
et ne jamais regretter

Péché de gourmandise en robe croustillante…

… parce que rien n’est jamais trop, encore moins le plaisir…
Ingrédients [pour 4 amoureux de la Vie, prêts à s'en damner...] :

* 4 belles figues fraîches
* Une Sainte-Maure * (à défaut une bûche de chèvre fait très bien l’affaire ^^)
* 4 feuilles de riz petit modèle

* Népita fraîche (à défaut de la marjolaine)
* Thym sec effeuillé
* Moulin 5 baies
* Miel de châtaignier
* 4 cure-dents

–> Pour une version omni:
* 8 tranches de Coppa très fines

* 4 belles figues fraîches
* Une Sainte-Maure *-* (à défaut une bûche de chèvre fait très bien l’affaire ^^)
* 2 feuilles de brick
* Népita fraîche (à défaut de la marjolaine)
* Thym sec effeuillé
* Moulin 5 baies
* Miel de châtaignier

* 4 cure-dents
En bouchées gourmandes pour un apéro dînatoire si vos figues sont petites, ou en entrée légère sur un lit de roquette… A vous de voir ;)
Mais avant de se délecter sans la moindre culpabilité… Hop en cuisine !!
Ultra rapide à réaliser, commencez déjà par équeuter les figues (en effet, cette partie contient du latex :x alors à moins de vouloir vous colmater un trou dans l’estomac ou refaire les joins de votre gros intestin x) je vous déconseille sa consommation lol). Coupez les en croix, en faisant bien attention à ne pas aller jusqu’en bas. Vous pouvez alors écarter les quartiers légèrement, le fruit défendu s’ouvrant à vous comme une fleur… (ôhhh c’est bôôôô… xD).
Avant de poursuivre, pensez à mettre le four sur 200°C pour un petit préchauffage des familles héhé ;)
Bêêêh?? Un bon chèvre oui, mais AOC et Bio, s’il vous plait ;)
Découpez ensuite quatre jolies tranches de votre Sainte-Maure. Attention toutefois, évitez le quignon, il est souvent trop crémeux pour bien tenir dans la figue.
[P'tit conseil: Dégustez-le, tout juste saupoudré de 5 baies... Comme un avant p'tit plaisir à la grande séance de gourmandise hihihih! Chuuuuuuuuut on ne dira rien, promis ;) ]
Disposez votre tranchouillette au coeur même de la figue, et ce pour toutes les miss. Une fois qu’c'est fait, disposez chacune d’elles sur une demie feuille de riz (ou une entière si elles sont petites).

Assez’one et après?
Vient alors le moment de mettre quelques p’tits trucs en plus pour bien finir la recette. Tout bête, un peu de fleur de sel, un tour de moulin 5 baies et des aromates pleines de saveurs… Du thym sec effeuillé, de la Népita fraîche ciselée et un délicat filet d’huile d’olive ainsi que miel de châtaignier viendront finir l’assaisonnement de notre p’tite bouchée gourmande… hihi !!
C’est prêt…
Enfin… Ya plus qu’à plier, et pour ça rien de bien compliqué ;) suffit d’piquer !! (ouéééé vive les rimes xD mdr). Pour que tout tienne bien comme il faut, rien de mieux que le pote Cure-dent, qui se glisse partout. Bon n’oubliez pas de prévenir vos voisins de table, au cas ou ils croquent malencontreusement… (ah oui, la gourmandise hein, ça peut être very dangerous !!).
Pour un pliage facile, dans le cas d’une demie feuille de riz, il suffit de positionner l’ensemble avec la partie arrondie vers vous. Ensuite on rabat les deux angles des côtés l’un sur l’autre au dessus de la figue, puis en dernier le fameux côté arrondi, avant de piquer en alternance de façon à bien attraper les trois parties avec le cure-dents.

Version Hôm-ni ?

Bah c’est kif-kif en fait lol sauf qu’avant de poser Miss Figounette au centre de votre demie feuille de brick/riz, déposez deux belles tranches fines de Coppa (à défaut je vous conseille de la pancetta italienne ou de la panzetta corse ;) ).
Un p’tit tour… au four :)
Et la cuisson alors? Simplement 3 ou 4 minutes dans un four préchauffé à 200°C, histoire de faire fondre le fromage et légèrement confire la figue. Les épices et arômates, sous le coup de la chaleur, vont se mêler délicatement à la saveur du miel… et la feuille de riz/brick se parera d’une belle couleur dorée.
Et dans l’assiette…
Disposez vos p’tits paquets au centre de l’assiette, et de part et d’autre, dessinez une larme d’huile d’olive délicatement parfumée, et une autre de vinaigre balsamique en réduction. Ces deux saveurs se marieront à merveille avec ce délice sucré-salé ;)



Côté vin? Un Côtes du Rhône léger et fruité passera à merveille ;)
Pour un conseil plus précis, en rouge je dirais un Chêne Noir récent, de la Cave coopérative de Cairanne; en blanc, je me laisserai plutôt tentée par un Viognier de Sainte Cécile, Cave des Vignerons Réunis (si vous avez les moyens, choisissez la cuvée vieillie en fût de chêne ;) )
Si vous êtes plutôt rosé, essayez ceux d’Ardèche. Oui oui, d’Ardèche ^^ c’est encore rares, mais ils sont vraiment étonnant (et je ne suis pas fan de rosé hein^^).
Décidément…
Y a pas photo…
La gourmandise ne peut pas être un défaut :P
Rendez-vous sur Hellocoton !