Archive for the ‘P’tites recettes végétariennes’ Category


De l’eau à torrent, un tonnerre assourdissant, des éclairs aveuglants et un vent à décorner les boeufs… Tel est le paysage de ces derniers jours sur notre partie sud de la France.
Décidément, on aura eu de quoi remplir les nappes phréatiques cette saison… Heureusement quant on sait à quel point elles étaient vides… et Gaïa commençait à se tarir…

M’enfin si par ici les éléments se sont pas mal déchainés, il n’en ai rien en comparaison du Sud-Ouest, qui aura connu pas mal de problèmes cette année :/
*spéciale pensée à ma Lilifigounette de mon coeur qui me manque*

En tout cas une chose est sûre, ce n’est pas encore aujourd’hui que je sortirais me dégourdir les mollets entre deux traductions de textes… A moins de me faire emporter par le Sire Mistral…
Hors de question néanmoins de travailler plus (on connait la chanson, ça va hein…), alors pour me détendre, direction la cuisine…
Et comme je suis une grande gourmande qui aime partager, j’vous embarque avec moi ;) *attention ça glisse xD*

>>…(°)< >>…(°)< >>…(°)<

Une délicieuse purée bien réconfortante, pour faire face à un hiver décidemment trop mouillé, ou un printemps déréglé…
… parce que dehors, y a pô qu’les p’tits pois qui se sont fait la malle …

Ingrédients [pour une protectrice de la nature pleurant son chêne brisé...]:
¤ 80 à 100g de pois cassés (trempés 10 minutes, mais rien ne vous y oblige ;) )
¤ 3 aulx en chemise
¤ Un p’tit oignon coupé en quartier et piqué de deux clous de girofle
¤ Deux feuilles de laurier
¤ Thym, romarin, sauge
¤ Une belle poignée d’algues Wakame
¤ Une belle cuillère à soupe de graines de lin brun
¤ poivre blanc, graines de coriandre et de nigelle
¤ Sel Herbamare Corsé
¤ Une cuillère à soupe d’équil’huile (à défaut huile d’olive ou mieux de noisette/noix :) )

P’tite Précision ;)
Les pois-cassés n’ont aucunement besoin de trempette préalable, simplement d’une ou deux p’tites douches pour bien les rincer. Néanmoins si vous avez le temps, à la limite, il est possible de les laisser nager la brasse une ou deux heures, ce qui aura pour effet de réduire un peu le temps de cuisson. Dans ce cas, pensez à réduire un peu la quantité d’eau pour la cuisson, au risque de vous retrouver avec de la soupe ^^ et non plus une belle purée épaisse.

Alors, on s’lance?
Dans un premier temps, on cuit les pois cassés (oué ça pourrait être pas mal hein^^) avec les aulx, l’oignon, le laurier, le thym et la sauge pendant 35 à 45 minutes environ à feu moyen/doux. Pour la quantité d’eau, je compte un volume et demi, pour un volume de pois (s’ils ont trempés, sinon c’est 2,5 fois le volume). Bien entendu, on ne sale pas ;) au risque de voir son p’tit pois chéri se durcir à son contact, mais on ajoute une belle cuillère à thé de bicarbonate ;)
Tic tac… tic tac… Pouêt
Le temps est écoulé… Oui mais… Comment savoir si vos pois sont cuits? Munissez-vous d’une fourchette et tentez de les écrabouiller (allé lâchez-vous ;) ). S’ils ne résistent pas à votre coup de main professionnel, s’aplatissant de peur au fond de la casserole xD alors c’est bon ;) . Coupez le feu, retirez les diverses herbes et ajoutez les algues en morceaux. Bien remuer avant de couvrir et réservez, la wakame va se réhydrater tranquillement.

Quelques minutes avant le service…
Remettez la purée à chauffer en ajoutant les épices, le sel et les graines de lin et l’huile.
On peut écraser à la fourchette, au pieds à purée ou servir ainsi, mais bon généralement les pois se délitent déjà très bien tous seuls ^^ C’est selon la consistance que vous préférez hi!

Avec quoi peut-on la déguster, c’te p’tite purée?
¤ Cubes de tempeh simplement rôtis à la poêle
¤ Un bel oeuf poché, tout juste déposé au centre d’un volcan vert… Aaah… ce jaune dégoulinant sur cette crème toute douce…
¤ Un bol de riz complet/sauvage bien croquant (pour le contraste de textures ;) )
ou de sarrasin grillé, dont le goût se marie bien.
¤ Une belle galette de tofu (aux champipi ou aux olives ;) /slurp)

¤ Rien… lol bah oui les trois quart du temps, je ne résiste pas à un énoooooorme bol ^^
Bon autant cette purée est une ode vivante au mot douceur… autant elle n’est absolument pas photogénique pour trois pesos xD désolée donc pour ces photos :s
Déjà, de la purée en soi, c’est difficile à photographier, alors bon si vous ajoutez à celà l’étrange couleur de cette mixture… :/ Enfin je vous demande, à défaut, de bien vouloir me croire et de surtout ne pas hésiter à vous lancer… Faites moi confiance, vous ne le regretterez pas.
En fait, dites vous bien que quoi que vous fassiez, vous n’en préparerez jamais assez ;) :p
øøøøøøøøøøøøøøø

« Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu’entre la graine et l’arbre. » … Gandhi …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partir… Tout laisser, quitter un endroit, en découvrir un nouveau… Un ailleurs inconnu, placé sous le signe du renouveau… Repartir à zéro, tourner une page de ce grand livre qu’est ma vie… Renaître
Le printemps s’épanouit tel une fleur à l’orée du jardin, quand l’aube fait scintiller les fines gouttes portées par l’herbe tendre… Lorsque l’Astre jaillit, déchirant avec violence le voile sombre de la nuit… 
Une renaissance, image de cette métamorphose du corps et de l’esprit…
P’tit parmentier revisité et divines saveurs aux croisées des saisons…
… parce qu’à l’Automne l’être s’endort, pour mieux se réveiller quand le Printemps reparaît…

Ingrédients [pour une p'tite végé la tête dans les cartons]:
ø Un reste de purée de pommes de terre  
ø Cannelle, poivre blanc, sel, muscade
ø Mélange de champignons des sous-bois (congelé avec amour à la saison passée :p)
ø Thym frais effeuillé
ø Sauge et marjolaine sèches émiéttées 
ø Poivre blanc, graines de sésame, de coriandre, de pavot bleu, sel, 
ø Huile d’olive (si vous avez, le must c’est un filet d’huile d’olive parfumé à la truffe huhu oué bon hein…) 
ø Une gousse d’ail ^^
Préchauffez votre copain le four à 220°C.
Faites revenir vos champi à la poêle dans un filet d’huile d’olive avec les graines et les herbes, une pincée de poivre blanc et de sel rose.
ATTENTION: Si vos champignons sont congelés, mettez les directement dans la poêle bien chaude… parce qu’il n’y a rien de pire que de laisser décongeler ce genre d’aliments :x ils rendent un max d’eau et deviennent caoutchouteux.
Quand ils sont bien revenus et légèrement grillés, réservez au fond d’un plat à gratin généreusement frotté d’ail :D Allé encore quelques minutes et vous pourrez vous régaler… hihi
Mais avant… on s’occupe rapidos de la copine « Je-suis-le-reste-de-purée-d’hier » lol 
Versez la encore froide dans la même poêle que les champignons (elle prendra le goût du jus qui reste :D °°° huhu) et ajoutez un peu d’eau. Vous pouvez aussi mettre du lait et/ou crème soya pour plus d’onctuosité… (oué oué, j’vous connais bande de gourmands muahahah) 
On fait touuuut douuuucement réchauffer, sur feu très moyen en remuant tranquillement. Elle va ainsi bien se mêler au liquide pour s’assécher lentement sans devenir élastique comme on pourrait le craindre. 
Bah vi c’est bien connu, normalement, pour la purée mamie vous dira toujours « Quoi?!! Mais ça va pas la tête!! Ca s’réchauffe pas didiou!! allé hop faut la finir » et généralement vous vous retrouviez alors avec une autre assiette pleine, sans avoir pu pipé mot ‘^^ oué oué, j’les connais les mémé moi x) Toutes les même!! (et faut pas les poussez dans les orties !! xD mdr)
Au passage, assaisonnez de sel rose, de poivre blanc, d’une touche de cannelle et d’une belle râpée de muscade. Remuez bien puis une fois qu’elle a retrouvée la consistance qui vous plait, montez à feu vif pour qu’elle fasse de petites pelures au fond de la poêle. Ca croustille un max huhu :D °° (Je sens qu’il y en a qui vont me prendre pour une hérétique… Naaaaan pas la plume sous les pieeeeds !!!! *pliée en deux*).
Dressez enfin en une belle couche sur vos champignons déjà disposés dans le plan à gratin. Surtout ne pas chercher à étaler uniformément ou à tasser, ça ferait trop ciment Mastoc&Co x) Alors laissez votre imagination s’exprimer :p
Pour parfaire tout ça, versez un fin filet d’huile, saupoudrez d’une poignée de graines de lin pour le croquant et de la levure de bière (ou de la chapelure) pour une belle dorure, avant d’enfourner dans la partie haut du four ;)  
###  Pour un p’tit plus ultra chic lol, remplacez par de l’huile à la truffe. Par contre, attention, dans ce cas, versez-là seulement après le passage du gratin au four, pour préserver au maximum les saveurs ) ###
Et voilà un parmentier végé tout simple mais dont les saveurs viennent exhaler des parfums entre l’Orient et la Provence… parce qu’il n’y a pas que les saisons extrêmes qui peuvent se rencontrer ;)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Troisième et dernier Acte… ACTION !!
Voilà, j’arrive à la fin de mon périple… Vous devez vous dire que je suis un peu barrée d’écrire autant…
Je sais, faudrait que j’apprenne à faire des messages moins long…. Mais qu’y puis-je ? J’peux pas ne pas dire quelques couillonner*** lol j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop :( :/
Enfin en attendant voici donc THE FINAL CUT
Celui que tout le monde attend.. (ou presque ‘^^)
J’ai nommé…
LE DESSERT !! *bave de gourmandise*
En fait je crois que j’aime fêter mon anniversaire uniquement pour ça… Préparer un péché de gourmandise sans AUCUNE culpabilité
 Parce que CE JOUR LA, il n’est rien qu’à NOUS !! hihi
Alors… 
Z’êtes prêt? :p 
The Dessert, pour remettre les pendules à l’heure…
Terrible P’tit Pot Epicé …
… parce qu’un an de plus, finalement, c’est pas si horrible… Surtout avec du chocolat *-*
Ingrédients [pour 4 Choco'Addicts Avertis huhu] :
¤ 30 cl de crème épaisse
¤ 150g de chocolat très noir (85%)
¤ 2 jaunes d’œufs
¤ 20g de beurre
¤ 3 à 5 cuillères à soupe de cacao en poudre amer Van Hout*n (le meilleur *-*)
¤ Un peu de lait (si jamais c’était trop épais mais bon.. lol)
¤ Piment d’Espelette sec finement émietté, Piment de Cayennes en poudre (quantité selon les goûts ;) )
¤ 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
—>  Pour le coeur 
¤ Pâte à tartiner maison (mais si vous êtes un afficionados du Nutella hein, ça marche aussi lol)
¤ Noisettes grillées entières
Rien de compliqué, pour un résultat de barré?
Dans un premier temps, faites chauffer la crème   »Allé chauffe, Marcelle !! » xD Bon par contre, si c’est chaud cacao, c’pas une raison pour pas surveiller hein. Alors surtout ne la faites pas bouillir.  
Ensuite, versez le chocolat de même que le cacao en poudre, en retirant la casserole du feu. Fouettez vivement et quand l’ensemble est bien mélangé et lisse, incorporez les jaunes d’oeufs. Remuez rapidement pour leur éviter de cuire, puis laissez tièdir avant d’ajouter le beurre froid en morceaux et les épices. Quelques coups bien vifs de fouet pour tout bien intégrer (han !! bande de sado-maso lol xD) et versez dans les récipients de service.
Voilà c’est finit… 
Oui je sais, là vous vous dites, « génial!! C’est rapide, facile, gourmand… Le pieds !! « 
Aaaah !! AAAAh !!!  mais attendez… Pour mon anniversaire, me fallait un truc VRAIMENT chocolaté… Alors je ne me suis pas arrêtée là… Huhu. Boaf pas grand chose hein… J’ai JUSTE ajouté… 

Un délicieux p’tit coeur fondant et croquant à la fois….
Saisissez-vous de votre pot de pâte à tartiner préféré…  Faites rapidement torréfiés des noisettes à la poêle… Et là, à l’aide de deux p’tites cuillères, faites une quenelle de pâte crèmeuse, disposez une noisette dedans et faites-la délicatement tomber au milieu du pot de ganache onctueuse... Avec le poids il va légèrement couler, pour former un coeur infernal… 
Et pour trempouiller dedans? 
Un petit croustillant de filo délicatement garnis de pâte à tartiner chocolat noir/noisette caramélisées, avec quelques graines de tournesol ^^
Âmes sensibles…. S’abstenir ;)
Dessert réservé aux personnes averties… Entre crémeux, croquant, piquant…
Et si vous êtes assez volontaire (mais là, il en faut lol) vous pouvez les garder au frais jusqu’au lendemain, voire au surlendemain… Ils en deviendront complètement décadents xD 
Mais ça en deviendrait une véritable torture…….
J’en profite pour participer avec cette photo et ce p’tit dessert au concours du site gourmand Chocoolat… Cet univers hautement addictif et ses recettes toutes plus tentantes les unes que les autres… *mode flot-de-bave ON* lol ;)  
Concours photo chocoolat
Rendez-vous sur Hellocoton !

Me revoilà pour la suite de l’épisode huhu…
L’apéro étant déjà bien sympa, je n’ai pas fait d’entrée, non pas que je n’ai eu le temps ou l’envie hein !! Mais bon, ça n’a rien de marrant quand on se lève de table et qu’on se sent digne du dernier des sumo xD lol
Qui plus est, je m’étais fais plaisir à mitonner un plat principal bien complet ;)  
Tout plein de saveurs… basques bien sûr !! hihi
Allé on r’part du côté de l’Atlantique et des épices olé-olé… Avec une copine dans les valises… L’Italie vient mettre son p’tit grain de fromage, pour rendre encore plus gourmand ce voyage des papilles ;)

P’tits plats épicés, au carrefour des Cultures …
… parce que j’aime toujours autant allier les régions, par delà les frontières …


°°° Axoa Basque de derrière les fagots °°°

Ingrédients [pour 5 joueurs de Pelote en herbe] :
¤ 600 à 800g de veau (collier, blanquette ou si vous avez les moyens, un bon filet mignon ^^)
¤ 3 Poivrons grillés rouges à l’huile d’olive (à faire soi-même en saison)
¤ Une boîte de Piquillos à l’huile d’olive (environ 400g)
¤ 2 piments doux verts frais
¤ Deux tiers d’un chorizo fort (à défaut du doux si vous avez les papilles sensibles ^^)
¤ 2 gousses d’ail
¤ 2 gros oignons rouges (de préférence, mais des blancs c’est bien aussi lol)
¤ Un piment d’Espelette sec entier
¤ Une à deux cuillères à café de piment d’Espelette en poudre
¤ Huile d’olive
¤ Vinaigre de Xérès
¤ Paprika fumé, coriandre écrasée, une pincée de piment de Cayennes
¤ Sel, poivre, 5 baies
¤ Laurier, Thym, Romarin
¤ Miel

Ahah !! Un plat mijoté lentement, pour toujours plus de saveurs…

Deux versions… L’une de base avec du veau, tendre et caramélisé à souhait… Une autre, végétarienne, plus simple mais non moins savoureuse… 
Bref dans tous les cas, voici un plat bien épicé et délicieusement parfumé… 
Et pour commencer, rien d’extraordinaire ^^ 
Coupez la viande et les poivrons en lanières grossières, et réservez dans des p’tits bols à part car leur cuisson n’est pas identique. 
Pour le veau, personnellement je préfère lui adjoindre une p’tite phase de marinade, parce qu’ainsi il acquiert d’avantage de goûts et s’imprègnent mieux des saveurs ;) Donc pour faire simple, on dispose les lanières dans un sac congélation et là, on laisse parler les épices… @-@ Saupoudrez alors de piment d’Espelette, de paprika fumé, une p’tite pincée de Cayennes.. Puis quelques graines de coriandre à peine écrasée, du poivre noir concassé et quatre ou cinq tours de 5 baies…. Arrosez enfin généreusement d’huile d’olive et remuez le tout, avec les mains c’est encore le mieux ;) . On ferme tout ça et hop, au frigo pour un quart d’heure minimum, en malaxant de temps en temps le sachet.
Pendant ce temps, profitez-en pour ciseler les oignons, écraser rapidement l’ail avec le dos du couteau et trancher enfin les piments verts, les piquillos et le chorizo en rondelles assez fines. 
Tout est prêt? Alors on y va…
Pour la cuisson, comme souvent dans un Mijoté, on commence par faire dorer la viande. Sortez le veau du frigo et disposez le dans la cocotte. Il se peut qu’il ait bien absorber l’huile de la marinade, aussi si besoin s’en fait sentir, rajoutez-en un peu. A feu vif, faites alors griller les lanières d’un côté sans trop remuer. Il faut bien leur laisser le temps de colorer héhé. Quand elles paraissent dorées, versez une belle cuillère à soupe de miel (si possible de châtaignier ou de bruyère, assez « fort ») ainsi que les oignons et l’ail. Mélangez l’ensemble et laissez caraméliser…
ATTENTION: Si jamais votre viande a rendu de l’eau, retirez-la et remettez un peu d’huile avant de poursuivre, sinon votre garniture de grillera pas :’(
Un peu de couleur, pour beaucoup de saveurs…
Une fois que la préparation vous semble prête, déglacez avec un peu de vinaigre balsamique. Laissez réduire quelques secondes avant d’ajouter tous les autres ingrédients préalablement préparés. 
Un p’tit coup d’assaisonnement: Sel, poivre blanc et 5 baies, quelques branches de romarin, une feuille de laurier et du thym effeuillé. Et là ben… C’est tout lol ;)
Laissez blobloter gaiement sur feu doux pendant minimum 45 minutes... Enfin j’dis ça, j’dis rien hein :p s si vous laissez plus, ça n’en sera que plus délicieusement confit.. Et là vous risqueriez de m’en vouloir si je continue dans la description de la sauce sirupeuse……. Muahhahah !!
Puis finalement comme tout plat mijoté, il sera dix fois meilleur le lendemain huhu ;)
≈ß~∞≈ß~∞≈ß~∞≈ß~∞≈ß~∞

°°° Gnocchis di Polenta des familles, selon la recette della nonna °°°

Ingrédients [pour 5 croqueurs de noisettes Toscanes] :
¤ 250g de Polenta extra fine de maïs
¤ Huile d’olive
¤ Poivre blanc, muscade, 5 baies
¤ Un litre de lait végétal ou non
¤ Sel gris de Guérande
¤ 2 jaunes d’oeufs
¤ 80g de Taleggio (un fromage à pâte molle et à la croûte orangée bien odorante huhu.
¤ 120g de Parmigiano Reggiano fraîchement râpé (minimum hein ^^)
¤ 20g de beurre

¤ 30g de crème de soya épaisse
¤ Un soupçon de Cardamome noire (c’est ma touche perso ^^ rien n’y oblige ;) )

Alors là rien de bien compliqué ^^.
Pour faire cuire votre polenta, chauffez le lait à ébullition avant d’ajouter un peu de sel gris. Quand le liquide boue, baissez sur feu moyen-doux et versez la semoule de maïs en pluie tout en fouettant vivement… (a bas les grumeaux!! lol). Ensuite on se saisit d’une cuillère en bois, et on remue… Allé allé !! J’veux vous voir faire plein de p’tits huit !! hihi :p
Une fois bien épaissie (ça prend entre 2 et 4 minutes), on retire du feu pour ajouter les ingrédients supplémentaires… Mmmmh… muahahahah *mode gourmande ON* 
On commence donc par le beurre et le Taleggio en petits dés, la moitié du parmesan râpé grossièrement, les jaunes d’oeufs et les épices. Une fois l’ensemble bien mélangé, vous pouvez alors vous exclamer, la bave aux lèvre…. « Arg c’est quoi ces fils de fromaaaaaage!!! » huhu et oui je sais, c’est de la torture pure et simple xD 
Versez cette préparation encore chaude dans un plat huilé de la forme voulu et lissez avec le dos de la cuillère mouillé pour ne pas que ça colle ^^  (Vous pouvez aussi la mettre directement dans des p’tits moules aux formes diverses, pourquoi pas ;) tout dépend ce que vous voulez en faire). 
Laissez ensuite refroidir et prendre forme, pour un démoulage et une jolie coupe ;)
[Parenthèse gourmande]: Avec une bonne poêlée de champignons, de légumes croquants ou encore quelques belles brochettes, essayez de servir votre polenta directement et encore bien chaude et crémeuse… Elle sera alors délicieusement filaaaante.. ;)
Mise en forme… Stricte ou fofolle?
Après c’est à vous de voir… Laissée telle qu’elle, en un beau « gâteau » à servir sur table… Passée sous la découpe de divers emportes-pièces pour des formes nettes et originales… Coupée en frites et passées à la poêle avec quelques épices… Laissez votre imagination vagabonder hihi (et pour ça je ne me fais pas de soucis mdr :p ).
–> Ici, je l’ai laissé sous la forme d’un long « pain », recouvert de quelques noisettes de crème épaisse et… d’une affolante couche de parmigiano huhu. Petit passage sous le grill bien chaud, un bon couteau légèrement mouillé, et à nous le Paradis ;)
Deux frontières réunies en une même assiette gourmande… Et des papilles complètement aux anges… 
Rendez-vous sur Hellocoton !
« Et Après ?3456710Et avant ? »