Archive for the ‘Miams Quotidiens’ Category


Un mardi d’Avril…

Quelques oiseaux pioupioutent dans le citronnier…
Deux grenouilles se dorent la pilule sur le bord du bassin…
Une bande de poissons batifolent entre nénuphars et tiges de papyrus…




Aucun doute…
Se poser dans le p’tit jardin de notre agence verte…
C’est tout simplement se prendre un vrai moment de tranquillité.
Et quand on réunit à table toutes les souris entre elles,
Attention les yeux ! ^^

Un mardi d’Avril
Comme d’autres viendront bientôt :)
I hope…

Taboulé tout bio, tout miam, tout yeah-genre-yen-aurait-eu-plus-c’était-encore-mieux!
… Parce que cuisiner pour plus de quinze, ça s’apprend ^^

Ingrédients [pour 18 p'tites souris ou presque...] :
ø 250g de quinoa
ø 3 grosses tomates
ø 1 beau concombre
ø 1 oignon rouge
ø 1 botte de menthe (verte et poivrée)
ø 1 botte de persil plat
ø le jus d’un beau citron 
ø de l’huile d’olive (environ 6 cuillères à soupe mais bon ça dépend en fait, il boit sec le quinoa ! lol)
ø 2 cuillères à soupe de vinaigre (mélange balsamique et cidre)
ø 2 cuillères à soupe de miel
ø 1 cuillère à soupe de paprika
ø Sel et moulin 5 baies
Et pourquoi pas des raisins sultanines et quelques graines croquantes comme du tournesol ou de la courge, just toasting :D

Une planche à découper… ok
Un bon couteau… hum… on va dire ok (hein Janush ;) )
Quelques assiettes et un grand saladier… ok
Des mains volontaires et l’envie de bien faire ? Toujours !

Andiamo ! Pour commencer, c’est pas compliqué… Il suffit de couper tous les légumes en cubes… pas trop gros, histoire que tout se mélange bien.
On réserve au fur et à mesure dans un grand saladier.

Pendant ce temps, on met le quinoa dans une casserole, on le fait nacrer dans une cuillère à soupe d’huile et on y ajoute une fois et demi son volume d’eau froide tout en douceur :) Feu vif, et hop ! on attend l’ébullition. Une fois que ça bloblote gaiement, on maintient pendant 2 minutes, puis on couvre et on baisse à feu tranquille. C’est pas long, comptez entre 5 et 10 minutes à peine ;)
A surveiller, of course ! Dès qu’il n’y a plus d’eau, on découvre complètement. Si besoin, laissez encore un peu sécher sur feu moyen, histoire d’avoir un quinoa pas trop collant puis arrêtez tout. Versez un peu d’huile de suite, ça permettra qu’il évite de s’agglutiner en gros paquets :) puis attendez qu’il refroidisse pour l’ajouter aux autres ingrédients (sous peine de les cuire et d’obtenir une étrange bouillie infâme).

Quand tout est prêt ? Il n’y a plus qu’à assembler tous ces p’tits ingrédients plein de fraîcheur ! On ajoute les vinaigres, le jus de citron, sel, poivre, paprika, miel, encore un peu d’huile d’olive (et raisins secs / graines si souhaité)… La menthe et le persil se cisèlent et s’ajoutent à la fin :D

Un exemple de Taboulé So Fresh, So Perfect, So Miâm !

… Raaaah on a oublié de prendre une belle photo du Taboulé :x  
Si une Souris le refait et se sent de faire le paparazzi ?? ;) Faites signe, je l’ajouterai à ce billet !! :D

Rendez-vous sur Hellocoton !

De l’eau à torrent, un tonnerre assourdissant, des éclairs aveuglants et un vent à décorner les boeufs… Tel est le paysage de ces derniers jours sur notre partie sud de la France.
Décidément, on aura eu de quoi remplir les nappes phréatiques cette saison… Heureusement quant on sait à quel point elles étaient vides… et Gaïa commençait à se tarir…

M’enfin si par ici les éléments se sont pas mal déchainés, il n’en ai rien en comparaison du Sud-Ouest, qui aura connu pas mal de problèmes cette année :/
*spéciale pensée à ma Lilifigounette de mon coeur qui me manque*

En tout cas une chose est sûre, ce n’est pas encore aujourd’hui que je sortirais me dégourdir les mollets entre deux traductions de textes… A moins de me faire emporter par le Sire Mistral…
Hors de question néanmoins de travailler plus (on connait la chanson, ça va hein…), alors pour me détendre, direction la cuisine…
Et comme je suis une grande gourmande qui aime partager, j’vous embarque avec moi ;) *attention ça glisse xD*

>>…(°)< >>…(°)< >>…(°)<

Une délicieuse purée bien réconfortante, pour faire face à un hiver décidemment trop mouillé, ou un printemps déréglé…
… parce que dehors, y a pô qu’les p’tits pois qui se sont fait la malle …

Ingrédients [pour une protectrice de la nature pleurant son chêne brisé...]:
¤ 80 à 100g de pois cassés (trempés 10 minutes, mais rien ne vous y oblige ;) )
¤ 3 aulx en chemise
¤ Un p’tit oignon coupé en quartier et piqué de deux clous de girofle
¤ Deux feuilles de laurier
¤ Thym, romarin, sauge
¤ Une belle poignée d’algues Wakame
¤ Une belle cuillère à soupe de graines de lin brun
¤ poivre blanc, graines de coriandre et de nigelle
¤ Sel Herbamare Corsé
¤ Une cuillère à soupe d’équil’huile (à défaut huile d’olive ou mieux de noisette/noix :) )

P’tite Précision ;)
Les pois-cassés n’ont aucunement besoin de trempette préalable, simplement d’une ou deux p’tites douches pour bien les rincer. Néanmoins si vous avez le temps, à la limite, il est possible de les laisser nager la brasse une ou deux heures, ce qui aura pour effet de réduire un peu le temps de cuisson. Dans ce cas, pensez à réduire un peu la quantité d’eau pour la cuisson, au risque de vous retrouver avec de la soupe ^^ et non plus une belle purée épaisse.

Alors, on s’lance?
Dans un premier temps, on cuit les pois cassés (oué ça pourrait être pas mal hein^^) avec les aulx, l’oignon, le laurier, le thym et la sauge pendant 35 à 45 minutes environ à feu moyen/doux. Pour la quantité d’eau, je compte un volume et demi, pour un volume de pois (s’ils ont trempés, sinon c’est 2,5 fois le volume). Bien entendu, on ne sale pas ;) au risque de voir son p’tit pois chéri se durcir à son contact, mais on ajoute une belle cuillère à thé de bicarbonate ;)
Tic tac… tic tac… Pouêt
Le temps est écoulé… Oui mais… Comment savoir si vos pois sont cuits? Munissez-vous d’une fourchette et tentez de les écrabouiller (allé lâchez-vous ;) ). S’ils ne résistent pas à votre coup de main professionnel, s’aplatissant de peur au fond de la casserole xD alors c’est bon ;) . Coupez le feu, retirez les diverses herbes et ajoutez les algues en morceaux. Bien remuer avant de couvrir et réservez, la wakame va se réhydrater tranquillement.

Quelques minutes avant le service…
Remettez la purée à chauffer en ajoutant les épices, le sel et les graines de lin et l’huile.
On peut écraser à la fourchette, au pieds à purée ou servir ainsi, mais bon généralement les pois se délitent déjà très bien tous seuls ^^ C’est selon la consistance que vous préférez hi!

Avec quoi peut-on la déguster, c’te p’tite purée?
¤ Cubes de tempeh simplement rôtis à la poêle
¤ Un bel oeuf poché, tout juste déposé au centre d’un volcan vert… Aaah… ce jaune dégoulinant sur cette crème toute douce…
¤ Un bol de riz complet/sauvage bien croquant (pour le contraste de textures ;) )
ou de sarrasin grillé, dont le goût se marie bien.
¤ Une belle galette de tofu (aux champipi ou aux olives ;) /slurp)

¤ Rien… lol bah oui les trois quart du temps, je ne résiste pas à un énoooooorme bol ^^
Bon autant cette purée est une ode vivante au mot douceur… autant elle n’est absolument pas photogénique pour trois pesos xD désolée donc pour ces photos :s
Déjà, de la purée en soi, c’est difficile à photographier, alors bon si vous ajoutez à celà l’étrange couleur de cette mixture… :/ Enfin je vous demande, à défaut, de bien vouloir me croire et de surtout ne pas hésiter à vous lancer… Faites moi confiance, vous ne le regretterez pas.
En fait, dites vous bien que quoi que vous fassiez, vous n’en préparerez jamais assez ;) :p
øøøøøøøøøøøøøøø

« Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu’entre la graine et l’arbre. » … Gandhi …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Chose promise, chose due… 
Je vous l’avais annoncé… 
HE’S BACK !!

Yep, c’est le grand come
 back de Bernard, le chou
 belge (une fois xD) dan
s deux nouvelles
 recettes hautes en couleurs ;) et pour tous les goûts héhé
Parce que le vert, c’est annonciateur de prin
temps…
Parce que les épices, c’est synonyme de chaleur…
Parce que Bernard, son succés, il le vaut bien…
Après l’entrée et le velouté tout doux, on va le découvrir tout en beaûté dans deux plats.
A la base c’était un bol végétarien, préparé un matin pour un bento. Et puis quand le week
-end est arrivé, j’en ai racheté sur 
mon marché préféré. 
Un repas et quelques blablas plus tard, mes parents, qui ne le chérissent pourtant pas du tout, ont eu envie de regoûter mon nouveau copain du jardin ^^. 
Il ne m’en fallait pas plus pour revoir 
mon bento version family ^^
************
Cassolette choupinette, pour un bento végétal plein de couleurs
Parce qu’à la fac aussi, je me fais plaisir…
Ingrédients [pour une fleur en quête de soleil] :
¤ 200g de choux de Bruxelles cuits à la vapeur
¤ 100g de tempeh  au curry
¤ Quelques gousses d’ail en chemises, cuites à la vapeur avec les choux
¤ Curry de Madras, paprika fumé, cannelle, piment en poudre¤ Quelques brins d’algues Wakame 
¤ Sauce Soya/Tamari forte bio
¤ Vinaigre de Cidre bio¤ Thym, laurier et sauge
¤ Sel et poivre blanc

Après la p’tite soupe qui réchauffe le soir, quand dehors c’est l’hiver qui fait des siennes, on adapte le pote à la popotte^^. Et quoi de mieux que la reprise de la fac, qui rime chez moi avec Bento du midi, dégusté aux baguettes dans un coin de la cafét’ (vous savez ce p’tit recoin, avec le chauffage et LA prise électrique du lieu… THE COIN quoi !! Celui pour lequel on est prêt à tout, pour l’obtenir, même les pires vilenies.. ouuuuh c’est mal xD).

A (la) poêle Béber!!
Bon trêve de galéjades, passons aux choses sérieuses… Cette fois pas question de passer nos p’tits choux au mixeur, on veut du solide !! Direction donc la poêle, avec un p’tit filet d’huile d’olive. 
Mais avant de s’occuper de son cas, on fait bouillir 5 minutes le tempeh dans un bouillon, avec les ails en chemise, le laurier, le thym ainsi qu’une pincée de gros sel gris et de bicarbonate de soude. Vous pouvez lui donner la forme que vous voulez, en cubes façon lardons, ou tranches façon saucisse, à vot’ bon vouloir m’sieur, Dame ;)
Coupez ensuite vos billes vertes en deux ou en quatre selon leur taille, et jetez-les directos dans la poêle chaude, pour les faire saisir avant de déglacer avec une cuillère à soupe de vinaigre de cidre bio (et maison même ;) ). Baisser le feu et laissez cuire, tranquillement, le temps de rassembler les épices. 
Saupoudrez alors les légumes avec, et selon les quantités que vous voulez. Personnellement, j’aime quand c’est assez prononcé, mais après c’est à chacun de jauger au mieux ;) Remuez bien pour que tous s’imprègnent bien des saveurs diverses, puis jugez la cuisson. Je les ai arrêté à ce moment là, afin qu’ils gardent une consistance assez croquante, chacun adaptera bien entendu.
Tempeh ? T’aime pé quoi?
Au bout de 5 minutes (ou le temps qu’on a mis à s’occuper de Bernard et ses copains), stopper le gaz et sortez les cubes/rondelles avec une écumoire, en réservant le bouillon sur un coin de la plaque. Disposez les dans un bol, puis versez une cuillère à soupe de sauce soya/tamari forte et un peu d’eau de cuisson à mi-hauteur des morceaux. Ajoutez alors les filaments de wakame, remuez l’ensemble et réservez 5 petites minutes.

Qui s’ressemble, s’assemble :)
Alors on s’y met, et on mélange alors tous nos éléments, avec amûûûr ;) parce que le Chou de Bruxelles aussi… il a un p’tit coeur tout tendre (qu’on va adorer croquer à pleines dents…. hinhinhinhin xD mdr). 
Délicatement dressez dans un joli bol aux couleurs simples pour laisser jaillir cet appel au Printemps (ouuuh je me fais poète lol ^^). Saupoudrez d’un peu de pavot bleu ou autre graines croquantes…
Un dernier p’tit plus ? 
Du maïs grillé salé, concassé et déposé sur le dessus… Un choc entre croquant, épices et moelleux… *-* J’adore huhu (et si vous n’aimez pas ce genre de produit un peu trop industriel, faites comme moi… du maïs, du sel et un fou héhé, rien de mieux ;) )
Je n’en avais plus cette fois-ci, mais pour avoir testé, je vous assure que c’est vraiment pas mal du tout ;)

@@ Et maintenant Zou!! Une version revue pour nos copains les omnis @@
`-° `-° `-° `-°
Poêlée poilante de choux croquants, pour un p’tit plat en reconversion épicée…
Parce que Bernard, il aime aussi les p’tits lardons…
Ingrédients [pour un carnivore en manque d'exotisme] :
¤ 200g de choux de Bruxelles cuits à la vapeur
¤ 150g de lard fumé, découpés en gros lardons
¤ Une gousse d’ail
¤ Paprika fumé, cannelle, piment en poudre, herbes de Provence 
¤ Un p’tit oignon 
¤ Huile d’olive
¤ Une petit cuillère de miel d’Acacia ou de Lavande (à défaut du toutes fleurs fait très bien l’affaire^^).
¤ Sel et poivre à queue, Moulin 5 baies

On est r’partit…
A l’image de la recette précédente on se saisit de la poêle, The Ustensile du Feu de Di*u (pour faire une poêlée vaut mieux xD). Un peu d’huile d’olive et hop! quand ça « chauffe Marcel! », jetez-y l’oignon émincé finement et l’ail écrasée avec le dos du couteau. Faites revenir sur feu vif jusqu’à légère coloration. A ce moment là, ajoutez les lardons et la cuillère de miel… Tout va divinement griller, en caramélisant délicatement… 
Un délicieux confit exhalant  des saveurs entre Provence et touche orientale… Mmmmh…
« Héé!! Et moi alors ?! »
Tinquiètes pas p’tit chou, on ne t’a pas zappé ;) Coupez-les en morceaux, comme pour la cassolette végétarienne, et ajoutez-les à la préparation précédente, en remuant tout ça délicatement en baissant à feu doux.
Touche finale, les épices... *-* saupoudrez de piment d’Espelette, de poivre à queue à peine écrasé avec le plat du couteau, et enfin  de paprika fumé, qui vient alors rappelé la saveur spéciale des p’tits lardounets confits ;) Un peu de sel et de moulin 5 baies…
Hop le tour est joué :D

Et voilà, mission remplie….
Deux recettes avec Bernard, le Chou de Bruxelles.. Ce fameux p’tit mec que tant de personnes délaissent… à tort. 
J’ai réussis, avec ces versions, à le faire littéralement « adorer » par des goûteurs qui n’étaient PAS DU TOUT chauds cacao au début… Mais le choc du débarquement sur la table passé, la première bouchée dégustée, et les regards ont changé. Le septicisme a laissé place au plaisir de la (re)découverte ;)  
@@ P’tit Message perso… @@
J’entends déjà les commentaires de certain(e)s qui, à chaque nouvelle publication d’une recette omni, me font la remarque… « Oué tu prétends faire un blog végétarien, et tu leur mets des recettes spéciales… C’est naze ». Ben… heu… *reste comme une couillo*ne à chaque fois, même si maintenant ça ne me touche plus…*
C’est très simple pour moi, si présenter un esprit restreint à SON p’tit monde et à SES goûts est à la mode, alors je suis la plus heureuse de ne pas y participer…  Je suis peut-être végétarienne, mais pour moi la cuisine c’est un plaisir sincère, un transmetteur de sensations et d’émotions.
Aussi mon blog comporte en effet, plusieurs recettes omni. Je les prépare pour ces personnes que j’aime tant, et à qui je n’ai pas le droit d’imposer quoi que ce soit. J’ai pour habitude de mettre les deux sur la table. C’est ainsi que bien souvent j’ai réussis à charmer bon nombre de copains, véritables morphales et carnivores finis ;)
Finalement tout le monde s’y retrouve et c’est à mes yeux ce qu’il y a de plus important.

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*#*

Puis je profite de ce p’tit post (mdr) pour vous présenter un jeu bien sympa, organisé pour une coupine de toile et de coeur.

Je vous encourage à participer, histoire de partager nos p’tits essais et autres recettes gourmandes huhu *-*
Encore mes excuses pour l’absence… complètement indépendante de ma volonté…
J’espère que les jours à venir verront des changements naîtrent et mes rêves se réaliser… 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Savoir profiter et vivre pleinement le moindre petit souffle de bonheur
Tout bête, tout simple et pourtant si fort…
Le chant d’un oiseau… Un nuage à la forme étrange… Une frêle goutte d’eau aux mille reflets…
Que demander de plus doux alors que l’on ouvre son regard sur le monde extérieur ?
Si peu de chose… pour un rêve intense…
Et le silence qui s’étend, quand Gaïa règne, immortelle…

…….¤@¤……..

Pastasciutta des familles pour un voyage aux quatre coin du globe…
… parce que les voyages forment la jeunesse (c’est bien connu hein héhé :p)…

Ingrédients [pour une p'tite citrouille en mal de couleurs]:
¤ 80g de pâtes auxcèpes & champignons bio du Moulin des Moines
¤ 150g de potimarron en petits cubes
¤ 1/2 oignon
¤ 1/4 cuillère à café de Curry, Cannelle et Paprika fumé
¤ Marjolaine, romarin et laurier séché
¤ 4 cs de crème de topinambours
¤ 1 belle cuillère à soupe bombée de graines de lin grillées
¤ 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
¤ 1 gousse d’ail écrasée
¤ Poivre de sichuan et fleur de sel
¤ Coriandre en graines
¤ 1 cuillère à soupe de tamari
¤ 20 à 30g de chèvre frais ou de tome de brebis en gros copeaux (un bon parmigiano reggiano ou un pecorino pepato iraient bien également)


Lever de rideau…
Pasta !!!! Et oui c’est elle qui ouvre le bal ;) Une grande casserole d’eau salée direction la plaque et c’partit pour quelques petits bouillons.
En attendant, coupez l’oignon et le potimarron respectivement en lanières et petits cubes. Epluchez puis écrasez l’ail grossièrement avec le plat de votre couteau. C’est bon? Tout est amoureusement préparé? héhé alors hop, dans la poêle avec un fond d’huile d’olive pour faire revenir tout ça.
Ca crépitouille… mmmh ça commence à lentement dorer… C’est le moment !! Ajoutez les épices, les herbes et les graines de coriandre et laissez encore quelques secondes à feu vif, pour que la chaleur saisisse chaque élément et aide à développer les saveurs.
Dès qu’une légère coloration se laisse observer, on couvre à mi hauteur d’eau (ou d’un bon bouillon de légumes :D ), on chapote la poêle et c’est partit pour un bloblotage à feu doux d’environ 10 minutes…

Pastaaaaaaa! (oué oué ça va j’arrive….)
Pendant que la cocotte de légumes confit gentiment, on retourne à nos pâtes. L’eau est prête, jetez les p’tits tortillons aux champignons d’un geste langoureux et remuez amoureusement… Sont-elle pas mignones :’)
Bien entendu des pâtes natures conviennent aussi, mais il est certain que vous aurez un p’tit goût en moins. Ah bah vi, ya pas photo, quand on enlève le cèpe, ça perd de son charme lol ^^
Surveillez bien afin de ne pas trop cuire votre pastasciutta…
[La cuisson al dente est idéale, tant pour le goût que pour la recette mais aussi d'un point de vue digestion. En effet, lorsque l'on stoppe à cet instant là, l'amidon n'est pas encore trop développé, et par extension, il en est d'avantage assimilable ;) ]
Dès que c’est bon (celles-ci mettent 4 mn ^^), égouttez-les rapidement. Attention, si vous les laissez trop elles perdent toute humidité et vont automatiquement coller. Hop, on remet dans le plat, un filet d’huile d’olive et un coup de cuillère avant de couvrir et de finir le reste.


Cocotte party !!! [hhhéé!! ouane.. Touuu... Friiii.. Foooor]
Yeah, le p’tit pote marron est cuiiiiit muahahhahaha (hum…. ‘^^) … Donc heu… *rouge*
Oui le potimarron est bien tendre? A la limite de la compote ?… mmmmh *bave d’envie rien qu’e imaginant la cuillère qui lentement écrase la chair orangée… oups xD*
Stoppez le feu, ré-assaisonnez et réservez

La Rencontre Finale… Coup d’foudre dans la gamelle !!
Et voilà, c’est le moment du rendez-vous galant ^^ mais comment faire ?? C’est très simple ;)
Remettre à chauffer quelques secondes les pâtes sur feu très doux, en leur adjoignant les cuillères de crème de topinambours (à défaut de la crème de soya ou de la crème fraîche épaisse). De même quant au potimarron tout fringuant, un p’tit coup sur le feu, en remuant bien pour ne pas que ça s’accroche.
Quand tout est prêt, mélangez les deux amoureux dans un joli plat. Rectifiez l’assaisonnement puis ajoutez enfin le chèvre émietté grossièrement, la cuillère de tamari et les graines de lin grillées.
Remuez l’ensemble une dernière fois très délicatement et servir aussitôt, bien chaud :)


J’ai rajouté au dernier moment des paillettes d’algues variées et un p’tit voile de son de sarrasin Pour les non allergique au gluten, vous pouvez mettre de la levure de bière, le goût malté donnant un p’tit plus bien sympa ;)
Et bien entendu, saupoudrez allègrement de gruyère, parmigiano ou pecorino râpé pour un p’tit aspect filant et diablement gourmand :D mmmhhhh….

***********

Derrière les fenêtres le ciel s’assombrit…
C’est aussi ça l’hiver…
Le froid saisissant… Un p’tit vent glacial…
Et puis ces moments où, sans raison aucune,
On aime à ne rien faire…
Sauf peut-être…
Regarder un bon film avec copine Couette-couette ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !