Archive for the ‘Miams Quotidiens’ Category


Quelques jours écoulés… Des semaines.. Des mois même ?! Peut-être…
J’avoue avoir perdu la notion du Temps…
Tout ce dont je me souviens avoir ressentit c’est l’envie.. Le besoin de revenir partager avec vous quelques petits moments…
Des mots, des images, des odeurs…

Et depuis ?…
L’Père Noël est passé par les ch’minées…
Les flocons de Neige sont tombés, sur les brins d’herbe gelée…
Une nouvelle page s’est tournée alors que les astres changeaient d’année…
Retour en arrière…

2008 terminée… 2009 débarque.
Et ? Quel changement au juste?
Ce n’est pas en attendant que ça tombe qu’il se passera quelque chose… Si l’on veut que quelque chose bouge, c’est à nous d’agir…
Le froid mordant engourdit le corps, il l’endort lentement… au point d’atteindre une somnolence vicieuse et perverse…

Il est temps de mettre le réveil

<(°\ /°)>

Pour ce faire rien de mieux que la motivation. Trouver au fond de soi cette volonté de fer, vous savez cette force cachée, timide, et qui n’attend qu’une bonne raison pour jaillir !!
En cuisine aussi elle est là, quelque part, derrière une cocotte, un beau potimarron ou quelques topinambours….
Topinambours? vous avez dit TOPINAMBOURS?! AHAH !! il n’en fallait pas moins que ce mot magique pour que je la retrouve la coquine… ma volonté de faire plaisir… de me faire plaisir.
Pour fêter cette renaissance, on s’embarque… mais pas sur n’importe quelle mer…
Direction l’Océan merveilleux… des Soupes ;)

Velouté automnal aux couleurs de Madagascar
… pour que le soleil revienne dans ma cuisine…


Ingrédients [pour une soup'addict bien au chaud sous sa couette :D ]:
¤ 200g de topinambours

¤ 2 gousses d’ails

¤ Laurier, thym, marjolaine et sauge

¤ 5 belles cuillères à soupe de flocons de châtaignes toastés (ou une jolie poignée de marrons/châtaignes grillées à la poêle sur les braises de la cheminée familiale, puis réduit(e)s en brisures ^^)

¤ Un quart de cuillère à café de 5 épices et de cannelle

¤ Un quart de gousse de vanille de Madagascar

¤ Poivre blanc et fleur de sel
¤ Eau selon consistance désirée ;)

Le froid s’insinue… hiii vite à la soupe!!
Pour commencer, on va déjà cuire notre copain issu des profondeurs de nos souvenirs… Oui vous savez le pote Topinambour, l’un de ces fameux « légumes oubliés » ;)
Dans un premier temps, il est primordial de bien les brosser sous un filet d’eau mais surtout ne les pelez pas !!! La peau possède un délicat goût d’artichaut, délicieux, ce serait quand même couillon de le perdre ;) (sauf si vous tenez plus à avoir un velouté blanc plutôt que goûteux lol).
Ensuite on les coupe en morceaux et hop, au bain de vapeur avec les ails en chemise écrasés à la paume, ainsi que le laurier et le thym.

Un p’tit coup de chaud, ça fait toujours du bien… huhu
Après 20 minutes en panier bambou (ou 10mn à la cocotte minute de môman lol^^), la séance de hammam est terminée et le ptit pote est tout cuit :D
Versez les dans un récipient haut en retirant les herbes. Faites tomber la chemise aux gousses d’ail xD puis écrasez les grossièrement avant de les adjoindre à leur tour; ajoutez un peu du bouillon de cuisson et zou!! A coup de girafe, on réduit tout ça en purée, en ajoutant petit à petit du liquide jusqu’à obtenir une consistance adéquate (et selon le goût ;) ).
Assaisonner alors de poivre blanc, de fleur de sel, puis saupoudrer les épices. Redonner alors un p’tit coup de bzzztbzzt afin de bien mélanger les saveurs.


Et là !! Copine Châtaigne débarqua… Tadadaaaaaaam !!
Une fois que le velouté est fin prêt, il est possible de le savourer tel quel… La saveur du topinambour est délicieuse et extrêmement fine (bon ok je suis sa plus grande fan d’où un manque cruel d’objectivité… xD). Néanmoins, associé à sa copine saisonnière… Il devient le roi des tubercules !! muahahahah
Versez alors votre soupe dans une petite casserole, ajoutez y avec amour cinq belles cuillères à soupe de flocons de châtaignes (ou de brisures bouillies/grillées ^^), des feuilles de sauge séchées, quelques feuilles de thym, de la marjolaine t enfin… la Vanille. Ouvrez la gousse pour gratter les graines et mettez l’ensemble dans la crème de topinambours. Laissez alors mijoter quelques minutes en remuant fréquemment afin que les flocons gonflent et les épices développent leurs goûts si délicats.
[ATTENTION, toujours sur feu DOUX sinon ça va vous... postillonner à la figure lol ]
La châtaigne a tendance à épaissir la consistance de la soupe, aussi prévoir du bouillon en conséquence, zo cas où ;)

Ca bloblote…
C’est chaud? Ben voilà, il n’y a plus qu’à verser dans un grand bol et à déguster trois paires de chaussettes aux pieds, entourée de sa couette et le nez devant une bonne série ou le charmant acteur principal est un toubib « légèrement » tordu, et dont je tairai le nom éponyme :p (gregounet chouuuuu huhu *sort*).

o°o°o°o°o°o°o°o

Voilà, 2008 s’est écoulée, avec son lot d’emmerd** assez impressionant avouons le…
Je me lance dans une série « Soupes », du moins je vais essayer de reprendre un rythme plus fréquent parce que ça me manque :’(
J’ai eu besoin de faire une pause, mais les études et la préparation de mon Master ne me laissent pas vraiment le choix non plus >< style="color: rgb(204, 102, 0);">

2009 serait-elle l’année de la Renaissance ?
Je vous souhaite de découvrir le bonheur chaque matin, de revivre vos plus beaux souvenirs chaque soir, de poursuivre vos rêves chaque nuit…
Bonne année à tous ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelques fois quand il fait froid on a vraiment, mais alors vraiment envie de ne rien faire… Littéralement? Traînouiller… Flâner… Glandouiller…
En trimballant à travers toutes les pièces notre bonne grosse couette toute moelleuse… Remplissant encore et encore notre fidèle bouillotte chérie d’eau bien chaude… Trois paires de chaussettes aux petons et l’impression de marcher continuellement sur un tapis de nuages…
A travers la fenêtre, la pluie tombe en bruine fine, glaçant les os et les coeurs… Et moi, derrière mes carreaux, j’observe les gens, le regard plein de flammes…
Il n’y a pas à tortiller… l’hiver ça a quand même quelques bons côtés hihi…

.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.


Douceur de chou-fleur ultra réconfortante…

… parce que quelques fois, ya pas besoin de trop s’creuser le cervelet…

Ingrédients [pour un escargot sans maison, qui s'prélasse]:
¤ 200g de chou-fleur cuit à la vapeur
¤ Une branche de romarin, une feuille de laurier, quelques feuilles de sauge et de marjolaine sé
d’ail
¤ Coriandre en graines

¤ Sel et poivre blanc

¤ 5 à 10cl d’eau, ou un mélange lait/crème liquide pour encore plus de douceur et d’onctuosité ^^ (quantité à adapter selon la consistance désirée).


Avant d’aller prendre une bonne douche chaude (parce que aglagla les petons :o *brrrr*), on s’prépare un bon repas réconfortant :D
Coupez et mettez votre chouchou(bidou aaah ^^) fleurs et pieds, dans le cuit-vapeur pour une bonne vingtaine de minutes (oui oui, lui aussi a le droit à son hammam perso xD). Avec on dispose les gousses d’ail entières et légèrement écrasées avec la paume de la main, la feuille de laurier déchirée et le romarin. Lancez le minuteur… Top Chrono !!

L’eau chaude qui coule…. la vapeur qui énivre… *bave et s’endort*
Drriiinnnnngg !!! AAAAAH !!! Damned mon chou !!!!!
[Attention, généralement à cet instant précis, si vous avez un copain, il risque de débarquer, le bouche en coeur... "oui mimine? Tu m'as appelé?" pfff le gars qui rêve.... xD :p]
Après vous être essuyé et habillé en quatrième vitesse… (faites gaffe quand même à ne pas oublié la tonne de mousse collée aux cheveux… et qui vous fait ressembler à un gros nuage… ou à un gros tas de chantilly :D °°° huhu) débarquez dans la cuisine et arrêtez l’horrible sonnerie, bruit caractéristique signifiant la fin du hammam de chouchou chéri.

Et là… c’est l’instant critique ou la transformation miraculeuse se fait…
Sortez les bouquets de légume délicatement et versez-les dans un saladier. Récupérez les ails en prenant soin d’enlever les peaux et mettez-les avec les fleurettes bouillies. De même ajoutez l’eau (ou le lait), la sauge et la marjolaine sèches émiettées, du poivre blanc et du sel.
Dégainez la girafe, et zou !! On mix jusqu’à l’obtention d’une purée fine…
….. Trèèèèès fine…. Une douceur veloutée… Une tentation toute blanche et qui n’attend qu’une chose…
…. être dévorée !! Miam :D


[P'tit plus]: A servir en accompagnement d’un délicieux steack de Tempeh grillé et épicé, et d’une timbale de riz sauvage divinement croquant…
Pour nos copains les omnivores ;) , une savoureuse côtelette d’agneau grillée aux herbes, une tranche de gigot rosée, ou encore une brochette de crevettes et de lottes au curry…. ;)

Le chouchou (et ses fleurettes lol) possède vraiment un goût unique. Certes il n’est pas apprécié par tous, mais honnêtement en purée comme ici, on découvre réellement une douceur diabolique qui redonnerait vie à n’importe quel mort-vivant xD.
Avec le lait notamment, il devient l’ami des plus récalcitrants, y compris les p’tits bouts pas toujours fans de légumes ;)

Mais…. Dites.. Quelqu’un a vu le Père-Noël ces derniers temps ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

*Sort un papier, aussi long qu’un papyrus égyptien, c’est dire…*
…Annonce Officielle…
[hum... *raclement de gorge* ahhhhrem...]
Inutile d’y aller par quatre chemins… De tourner autour du pot, encore et encore… De vouloir toujours plus quand on essaie de ne pas donner moins…
C’est ainsi…
Quelques fois, même quand on veut, de tout son coeur… Il n’est pas possible d’y échapper et alors il est venu le moment de faire face…
Oui, c’est dur mais…

*fait une pause… souffle, le regard brillant se perdant quelques minutes dans le vague d’un horizon inexistant… avant de reprendre*

Mes amis…
L’Automne est de retour…
……….Oui je sais ça fait mal…………

Comment ça j’vous ai fait peur? Beh oh c’est déjà assez horrible comme ça !!
Et non, c’pas autre chose x) (vous auriez préféré la fin des recettes déglingo de la Talia hein, avouez!! bandes de chacals !! lol ^^).
En tout cas moi ça m’fous le bourdon *bzZzZzZz bZZZZZZZZZZZZZzzz !!*


Pour le coup, je me suis même mise à faire du rangement >< Un vrai miracle !! xD
D’ailleurs très vite un Index des recettes devrait voir le jour !! ‘Tention quand j’m'y mets moi, ça rigole plus :p

Trêve de galéjeades les jeunes… Pour profiter encore une peu des dernières bribes d’été j’vous emmène dans l’Sud…
Là où il fait toujours chaud… Là où les odeurs et les saveurs se retrouvent autour d’un kawa bien corsé…

Prêt pour la balade?

… P’tit bol de légumineuses aux parfums d’Orient …
… parce que les rêves n’appartiennent pas qu’aux mille et une nuits …

Ingrédients [pour une p'tite bulle qui vole... s'envole...]:
¤ Un volume de plusieurs légumineuses au choix (si vous n’êtes pas un gros acheteur, vous pouvez vous simplifier la vie en achetant, en magasin bio, le « mélange pour soupe méditerranéenne » de Celnat, il est délicieux ^^).
¤ Un oignon rouge
¤ Deux petites échalottes
¤ Un clou de girofle
¤ Deux gousses d’ail (bon moi j’en mets 4 xD oué oué j’ai pas de copain… lol)
¤ Herbes de Provence, thym, Laurier, Sauge et Romarin frais
¤ Algues Wakame
¤ 150g de caviar d’aubergines (ou plus :) )
¤ Graines de coriandre, amandes et sésame torréfiées
¤ Cumin, paprika fumé, cannelle, et poivre Penjah en poudre
¤ Sel Herbamare Saveur Asie

Alors voilà, cette recette est un gros mélange d’ingrédients que j’adore, mais il y a un petit bémol.. Les légumineuses nécessitent d’être mises à tremper 12h avant minimum (le mieux étant encore le double), afin de réduire le temps de cuisson ainsi que les effets indésirables à la digestion (hum je ne donnerai pas de détails :p)
Du coup, il faut prévoir la veille que l’on aura envie de se préparer ce p’tit bol… Personnellement j’avoue que j’en rafolle donc pas trop de problème, à vous de gérer ;) Et vi, z’êtes grands maintenant :p
D’ailleurs, au delà du trempage de 24h, j’ajoute une période de germination, laissant les graines dans la passoire 48h, en les rinçant fréquemment. En leur permettant de commencer à pousser, on développe ainsi nombre de vitamines, protéines et autres p’tits trucs tout bons pour notre corps ;)

Une fois ces p’tites préparations réalisées…
Rien de bien compliqué, la cuisson se fait dans de l’eau froide au départ (ou un bon bouillon si vous préféré^^) avec des gousses d’ails en chemise, un oignon rouge coupé en deux et piqué d’un clou de girofle, ainsi que quelques aromates qui vont bien ;) Laurier, Thym, Sauge et Romarin. Dans ma dernière version j’ai même ajouté quatre petites échalottes laissées avec leur peau, comme les ails en chemise. Portez à ébullition, puis baissez sur feu doux afin de poursuivre la cuisson 45 mn à 1h selon votre goût :)
ATTENTION: ne jamais saler l’eau de cuisson des légumineuses, au risque de les durcir grandement, tout en réduisant leur apports en nutriments.

Ca ramollit… Cuit or not to cuit ? là, ya d’la question philosophique x)
Au bout de 40 minutes de p’tits blopblops, vous pouvez ajouter l’algue wakame (en quantité variante, en fonction de vous ;) ) de même il est possible d’ajouter quelques graines de sésame et le poivre penjah légèrement écrasés.
Finir la cuisson tranquillement, en remuant pour bien mêler les saveurs. Lorsque vous pensez que c’est suffisant, égouttez l’ensemble et remettez sur feu doux.
ATTENTION: Gardez le bouillon dans une bouteille, afin de pouvoir en ajouter si nécessaire durant la dernière étape de préparation. Si après coup il devat vous en rester encore, il est possible de l’utiliser pour d’autres recettes, comme une sublime risotto aux herbes et champignons? :D (recette à venir ^^ promis hihihi)

Les dernières touches pour parfaire le voyage…
Maintenant que votre « base » est prête, c’est THE moment !! Ah bah vi, il va falloir assaisonner tout ça et se laisser partir, loin…….. Là où les épices fleurent bons à chaque coin de rue *regard perdu dans l’immensité désertique*
Remettez à chauffer tout ça, et ajouter au fur et à mesure, les herbes de Provence sèches, le cumin, le paprika et la cannelle en poudres, et enfin le sel (Herbamare Saveur Asie pour moi). Mélangez tendrement en reniflant les odeurs qui s’élèvent de votre casserole chérie :p
S’il n’y a pas assez de jus, ajoutez un peu de bouillon mis de côté auparavant et laissez blobloter cinq minutes.
Lorsque les épices se sont bien intégrées aux légumineuses, ajoutez le caviar d’aubergines et les graines de sésame torréfiées, remuez et laissez chauffer doucement en couvrant.
[P'tit Plus: il est possible d'adjoindre aussi une 1/2 cuillère à soupe de miso si vous aimez, ou encore une jolie cuillère à café de Tahine ;) ]

Y’a plus qu’à….
Voilà, rien de bien compliqué je vous avez prévenu ;)
Servez-vous une jolie portion bien chaude dans un beau bol large, agrémenté de pluches de coriandre fraîches ciselées grossièrement, d’une à deux cuillères à coupe d’huile bio et de quelques amandes grillées concassées.

N’hésitez pas !! Il s’agit là d’un plat excellent pour la santé, d’autant plus en ce moment avec le froid qui nous fait son come-back x) (raaaah comme il se la pète Stralette çui-la ><)...

Mais pourquoi m’appelle t-on « pieds gelés » hein?
A ce demander si je ne vais pas me faire greffer une bouillotte aux petons…. Owiiii….

*s’en va chercher sa paire de chaussettes chauffantes…*

Les chauchettes… Ché chouette !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les jours passent de plus en plus vite… et l’heure du Grand Retour se fait sentir…
Les douces chaleurs de l’été s’estompent… Rê commence sa crise d’adolescence et s’amuse à jouer à cache-cache
Septembre arrive à pas de loup, la démarche féline, tel un prédateur guettant sa proie… Tapis dans l’ombre du Zéphyr, il se prépare à bondir…
La Nature change… ayant offert ses bienfaits durant toute la saison, Elle souffle… se délasse enfin pour mieux renaître…
Tel un papillon, la fine poussière recouvrant ses ailes se dissipe… La métamorphose s’esquisse…

Passer de l’autre côté… Accepter cette nouvelle incarnation, au coeur d’une matrice apaisée…
Besoin de fuir, de réfléchir, de respirer…
Prendre l’air…
Saisir des instants hors du temps… Capturer ces moments, au sein d’un univers transformé…
Loin des gens, de la société, du monde…

*************

Quelques fois, il devient nécessaire de quitter le cocon familial, le nid si douillet qu’on y passerait bien des heures durant (ah tiens c’est déjà ce que je fais xD)…
Je prends mes pieds avec moi et je pars…
Souvent seule… Parce que j’ai besoin de me retrouver, Parce que l’âme lance un appel transcendant vers un silence profond… Un retour aux sources pour entrevoir l’avenir…
Et puis il est des jours où le chemin qui s’étale devant nous se partage avec ceux qui font partit de soi…
Ces autres dont le coeur entonne une chanson si douce à notre être… parce qu’ils sont un peu de nous… parce qu’on vient d’eux…

Mon p’tit pays à moi abrite de superbes lieux, où il fait bon d’aller se perdre. Sans peur ni boussole, rien que ses chaussures, ses gambettes et son âme…
Là, aux côtés de ceux qui m’ont offert d’exister, j’ai découvert un sentier vierge… Avancer pour mieux se relever… Au coeur de Gaïa, sur les flancs du majestueux Mont Ventoux, j’ai ré-appris à aimer cette essence que j’avais délaissé…

Une balade à pieds, en pleine nature par un dimanche divinement ensoleillé ? Rien de mieux qu’un bon p’tit casse-croûte :D
C’partit pour un pique-nique… en famille ;)
(merci Pôpa et Môman… merci pour tout…)

*- »" »-*- »" »-*

« Courgettes, mozza’ et to’fumé… yé yé »… sur un air bien connu… *chantonne*
… Parce qu’un cla’foutis, c’pas forcément foutu ?…

Ingrédients [pour un moule rond (et ron, petit patapon) de 28 cm]:
Note: il est nécessaire de le prévoir à bord assez haut, type moule à manquer.
Il s’agit d’une recette végétarienne, pouvant être adaptée en version « omnivore » lol (les modifications sont entre parenthèses ;) ).

¤ 600g de courgettes, soit deux à trois moyennes
¤ une mozzarella di Buffala (ou selon l’envie un chèvre demi-sec, un brebis moelleux, voire même un joli morceaux de roquefort délicieusement odorant…)
¤ 140g de farine + une cuillère à soupe de fécule de pomme de terre

¤ Un pavé de tofu fumé coupé en cubes (ou
deux belles bardes de lardons fumés, 125g environ, coupées en allumettes)
¤ 10 cl de crème de soja

¤ 100g de tofu soyeux (ou un oeuf)

¤ 30 cl de lait de soja

¤ Persil, marjolaine, menthe sauvage et ciboulette fraîches hâchées

¤ Curry, graines de pavôt et de sésame, paprika fumé (à défaut du normal fera l’affaire ;) )

¤ Sel et poivre, herbes de Provence

Pour prendre des forces avant de décoller son fessier de l’herbe, il faut indéniablement se préparer de bons p’tits plats. Mais qui dit pique-nique dans la folle avoine, répond trop souvent dwichs-dwichs… Boaf moi j’aime pô trop les pains-plein-de-trucs-gras (oui je sais on est pas obligé, mais mes parents ne voit un sandwich que comme ça lol) alors on réflechit (oui oui xD) et pouf !! Une idée survient… rooooh c’est magique x)
Ce clafoutis se mange sans problème sans assiette ni couvert, sauf un couteau pour en faire des parts, of course ;)

Dans un premier temps, coupez les courgettes en tagliatelles à l’aide d’un économe (j’ai dégainé mon Castor :D tout neuf huhu), et faites les revenir avec un filet d’huile d’olive dans une poêle à feu moyen-vif. Les laisser rendre leur eau puis s’évaporer, avant d’assaisoner de cumin, pavôt, sésame, herbes de Provence, sel et poivre. Poursuivre à feu fort quelques secondes pour bien les saisir. Huilez votre moule légèrement, et disposez les lanières au fond, en les répartissant bien également.
Dans la même poêle, jetez (doucement rooooh bande de brutes !! :p) les p’tits dès de tofu fumé (ou les lardons fumés… Dans ce cas et s’il s’agit de bon lard, ils ne devraient pas rendre d’eau. Si c’était le cas… ben navrée pour vous, vous vous êtes fait avoir muahahahah xD hum.. bref jetez le liquide au fur et à mesure jusqu’à ce qu’ils soient bien grillés.)
Quand ça sent bon et qu’ils ont prit une belle couleur… Hop!! on coupe le feu et on laisse tranquillou billou les p’tits refroidir.


La pâte à clafitouille (ouille-ouille ^^)
Dans un saladier, versez la farine et la cuillère de fécule, mélangez et réalisez un cratère tout ramimi au centre, avant d’y inclure la crème et le tofu soyeux ou l’oeuf, rapidement battu au fouet. Remuer à partir du centre vers l’extérieur, en ajoutant petit à petit le lait, jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Adjoindre les herbes fraîches finement ciselées, le curry (selon votre goût), sel, poivre et quelques tours de 5 baies. Un dernier coup de fouet magique et Zouuuu, c’est finit :D

Et le clafoutis aussi il monte la montagne à pieds? (Moi j’préviens, j’le porte pas s’il fatigue hein…)
Reprenez le plat avec les courgettes et disposez par dessus les dès de tofu (ou les lardons). A l’identique, répartissez le fromage choisit et découpé/écrasé sur toute la surface.
Saupoudrez d’une dernière pincée de curry, sel et 5 baies, et finissez en versant la préparation liquide. Tapotez un p’tit coup le moule pour répartir uniformément l’appareil et… heu… ben voilà lol. Pas trop compliqué ça va ? :p

Pour d’avantage de goumandise (on se demande qui se sent concerné par ce paragraphe tiens…):
Il est bien entendu possible de parsemer le dessus du clafoutis d’une épaisseur (conséquente…) de fromage râpé, gruyère, parmesan ou brebis bien sec en copeaux ;)
Pour la cuisson ? 30 à 45 minutes, à 180°C, il est important de surveiller lors de la dernière phase, car il sèche assez vite. Si jamais il devait être trop « gratiné » avant la fin, pensez papier alu version « superman protector » ;)

[ Petit soucis de batterie sur l'appareil photo, du coup je ne pourrais pas vous montrer le dit Clafoutis en question, dévoré après cette p'tite balade :/ je me rattraperais promis ;) ]

°°0°°0°°0°°0°°

Hors de question de terminer un repas sans dessert, et les pique-niques ne font pas exception huhu ;)
L’été rime avec fruits, pêches et fraises parfumées, abricots moelleux, melons, prunes et autres raisins précoces… Tant de délicieux nectars sucrés que nous offre Gaïa, aux couleurs chatoyantes, véritables condensés de bonne humeur
Toutefois, si la saison commence à s’endormir petit à petit, ils ne disparaissent pas pour autant de notre panier.
Plein de vitamines pour préparer comme il se doit les mois à venir, les premiers fruits secs font leur grande entrée sur le devant de la scène… et on ne va pas s’en plaindre hihihi :p

D’hivers p’tits gâteaux pour stock de bonne humeur…
… Parce qu’on fait tous les Ecureuils à l’arrivée de l’automne…

Les deux premiers sont des essais de recettes en provenance de deux blogs géniaux et horriblement gourmands…

… Les cookies chewy à souhait, piqué au sein de La Folle Cuisine d’Eryn (mon père a adoré, merci m’dame pour la recette ;) ) hihihi.
Je ne remets pas la recette, elle l’explique bien mieux que moi ;) et puis je n’ai rien changé… sauf l’ajout de gros morceaux de chocolat bien noir… Comment ça vous ne vous étonnez même plus? Ben tiens… xD
… Les M’Chewek moelleux au goût délicatement prononcé, découverts au coeur du Palais des Délices de Céline. J’ai simplement omis les fruits confits ^^.
Merci pour le voyage dépaysant, pour le coup c’est ma môman qui a été fan (et c’est pas peu dire lol ;) elle adoooooooore les pâtisseries orientales).
Je ne peux que vous conseiller ces deux petits bijoux sucrés ;) deux péchés de gourmandises à l’état brut ;) En attendant, voici le troisième laron au menu…

J’avais envie de refaire des Cornes de Gazelle depuis pas mal de temps… Mais quand on cherche sur la grande toile une recette (et la meilleure tant qu’à faire lol^^) ben… on en trouve beaucoup trop !! xD Du coup j’ai laissé tomber, j’ai rejoins ma cuisine et… mes goûts ont fait le reste. Une recette complètement au pif, aussi je m’excuse d’avance si les ingrédients et la façon de faire ne sont pas celles « d’origine »…

Les Cornes d’une Gazelle Italiano-Corse
… parce qu’il ne faut pas refoulée nos envies subites *rouge*…

Ingrédients [pour une trentaine de mini-bonheurs croquants... ou 4 p'tits rongeurs gourmands]:
–> Pour la pâte:

¤ Deux cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger
¤150g de farine (à adapter selon la consistance)
¤ 30g de beurre mou

¤ Cinq cuillères à soupe d’eau (également à adapter)

¤ Un jaune d’oeuf

–> Pour la farce:
¤ Un blanc d’oeuf

¤ 150g de poudre d’amande

¤ 100g de sucre glace

¤ 20g de graines de sésame torréfiées

Amande… Parce qu’elle le vaut bien
Comment ne pas succomber hein? Hum… Commencez donc par réaliser la farce. Rien de plus simple, dans un saladier, mêlez tous les ingrédients ensemble et mélangez rapidement au fouet manuel. Et oui, même pas besoin de monter les blancs en neige ;)
Une fois une pâte relativement épaisse obtenue, on envoie au frigo et hop!! on enchaîne :p

La pâte, ou le coffre fort de mam’zelle Amande
Pour protéger son p’tit coeur, il lui fallait un cocon de bonnes choses… Totalement slurpesque soit dit au passage.
Dans une jatte, mettez la farine et réalisez un puit au centre duquel l’on verse alors le jaune d’oeuf, l’eau de fleur d’oranger et quatre cuillères à soupe d’eau. Mélangez d’abord à la cuillère en bois puis à la main, en assimilant au maximum les ingrédients entre eux. Disposez le pâton sur un plan de travail légèrement fariné, et étalez-le grossièrement. Ajoutez le beurre au centre et repliez de part et d’autre, de manière à l’emprisonner au coeur de la pâte.
Avec le plat de la main pétrissez rapidement pour intégrer la matière grasse au reste, en farinant si besoin est. Malaxer durant quelques minutes pour bien développer le gluten.
Une fois tous les éléments bien incorporés, roulez-la en boule, entourée de film alimentaire, avant de réserver au frigo avec la farce pour une demie heure minimum.

Amaaaaaaaaaaaaande (sur un air bien connu, d’une jeune femme légèrement volage, obsédant un boxeur non moins barré du cervelet… on se rappelle…) *mode Souvenirs, Souvenirs ON*
Quand la pâte a suffisament reposée, sortez-la, enlevez le film et travaillez-la légèrement pour la réchauffer un peu (elle est frileuse la pauvre ^^). Préchauffez le four à 180°c.
Maintenant, c’est le moment de mettre les enfants, le mari, le chat, ou tout autre « être vivant » hors de la cuisine… Enfin libre à vous, mais moi quand je me saisis de Bob, mon Rouleau à Pâtisserie, vaut mieux pas être dans le coin xD
Fleurez le plan et étalez la pâte le plus finement possible. [Si vous préférez le mode "flemmarde et fière de l'être, vous pouvez également utiliser une machine à faire les pâtes ^^ *regarde tout le monde sortir l'engin de torture* raaaah z'êtes incorrigibles xD].
Découpez des ronds à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un verre, selon la taille que vous voulez donner à vos cornes de gazelle. Une fois qu’ils sont tous prêts, piquez chacun d’eux avec une fourchette sur toute leur surface. On peut même s’amuser à faire des p’tites déco (des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous !!).
Disposez un peu de farce sur une moitié et repliez l’autre par dessus, en soudant bien les bords. A l’aide des dents d’une fourchette appuyez sur la jonction, ça ajoute à la solidit et c’est plus joli ;)
Faites de même pour chacun, avant d’enfourner sur papier sulfurisé.


Cuisson et glaçage sexy…
Une quinzaine de minutes au four dans un premier temps suffisent. Une fois ce temps écoulé, sortez-les et à l’aide d’un pinceau couvrez-les amoureusement de miel sur les deux faces. Dans un tupper, versez du sucre glace et de la cannelle, disposez-y les cornes miélées. Fermez ensuite la boîte et remuez de manière à bien les enrober.
On remet tout ça sur la plaque du four et ZOU! c’est repartit pour 5 minutes, position grill (surveillez bien hein !!! leur vie est entre vos mains !!!!!!! et ‘Tention Rocky a l’oeil xD)
Quand elles prennent une jolie et légère coloration, c’est prêt… Gaffes… C’est chaud huhu
*passe un doigt sur sa langue toute crâmée…*

Y’a pas à dire… Les pique-niques c’est tout simplement génial…
Vivement le prochain :D

Gaïa perd sa ramure d’été, pour revêtir des couleurs plus automnale…
Néanmoins les senteurs demeurent et le soleil illumine de ses derniers rayons estivaux les enfants de la Terre. Quelques framboises, dissimulées, coquines, sous leur feuillages odorant…
Et les arbres, centenaires, nous rappellent la valeur d’une existence…
Ephémère & Fragile
Rendez-vous sur Hellocoton !