Archive for the ‘Non classé’ Category


Un voyage en Enfance…
Pour un retour vers l’ignorance,
Et ce monde d’Innocence
Rythmé d’impatiences…

Quand s’élèvent, délicieuses,
les odeurs et saveurs exquises,
Les réminiscences jaillissent, malicieuses,
Telles de douces gourmandises…

Délicates perles sucrées,
Pour une maman tant aimée…
Folles recettes épicées,
Pour un papa fin gourmet…

Et ce bonheur de chaque instant,
Quand par cet amour si puissant,
Cuisiner devient un vrai don de soi.
Entre souvenirs et langues de chat.

Un retour aux racines,
Pour un plaisir qui se dessine,
Et se re-dessine avec l’âge,
Quand sonne l’heure du partage.

*********************

Comme chaque année en cette période de fêtes, les jours filent sans prendre le temps de faire la moindre petite pause sur le bord de la route! Les cours viennent à peine de se terminer que Noël pointe déjà le bout de ses cadeaux… Dur dur de s’y mettre, surtout quand on a la tête encore perdue dans son mémoire
Allé STOP ! On décroche ! Adieu questions de transmission de cuisine, de blog et de blogueurs, de profil psycho-sociologique et autre systémiques scripturaires ! On se retrouve en 2011, promis ;)
En attendant, il faut bien avouer qu’un peu d’organisation va être nécessaire pour la semaine à venir…

- Premier constat... il me reste quelques jours à peine pour réaliser toutes ces gourmandises que je rêve de faire depuis Janvier dernier. Tout au long de l’année, elles m’appelaient loin de mes cours comme le chant des sirènes attirait Ulysse vers les profondeurs de l’océan… Maintenant que j’ai un poil de temps, c’est le moment ou jamais !
- Deuxième constat… Arf mais Noël… c’est à la maison cette année ! Didiou, j’avais zappé avec tout ça… Enfin zappé, c’est un bien grand mot, parce que j’étais super impatiente de voir à nouveau toute la famille réunie chez les parents :) L’occasion est rare, alors autant mettre de côté tout ce qui peut-être négatif et ne garder que le bon, non ? Dans tous les cas, ça change quand même la donne, puisque la cuisine va être version XXL et que mes fameuses gourmandises ben… va falloir prévoir double (triple? lol).
- Troisième constat… heu… ma liste de souhaits ! xD hihi ! Alors voilà, Pôpa Noël cette année, je voudrais bien…
… des choses très personnelles : un gros paquet de neige pour le 25 Décembre,  réussir le gâteau ultime qui fera tomber tout le monde de sa chaise, des heures de calins avec ma fougasse, de beaux moments avec ceux que j’aime et toujours plus de soirées avec les potes :)
… des choses moins sentimentales, mais quand même : voir les gens se réveiller, laisser leur supériorité au placard et descendre de leur trône d’airain pour retrouver les bons vieux pavés… Il n’est jamais trop tard pour nettoyer ses lunettes et retrouver la vue; l’individualité n’est pas synonyme d’individualisme, au contraire. « Pensons Ensemble! » ;)

Pour l’instant je crois que c’est tout :) en attendant de nouvelles recettes, plus tournées vers Noël (j’espère réussir à faire un récap’ cette année lol), voilà la dernière-née dans le famille des « inventions de 4h du mat’ » lol. Un pain d’épices remasteurisé pour Mamzelle Lili, chocophile devant l’Eternel et son super jeu Chocolat La La La ! :D (comment pouvais je passer à côté de ça lol !!!). J’espère qu’il te plaira, ma Lilifigounette adorée !! :p hihi

Ce p’tit concentré de saveur a été englouti lors repas spécial Noël que l’on organise chaque année avec la classe ! Une bonne manière de finir sur une note sucrée, saine et gourmande !

Le pain d’épices version « fin d’année gourmande »…
… parce que rien n’est jamais fixe, encore moins en cuisine ;)

Ingrédients pour… mon plus bô cake, roi des tabléééééées [8 à 10 lutins en chaussettes rouges à pompoms]:

Partie une : la tuerie chocolatée, entre mousse cuite et moellissimes bouchées
ø 6 grosses cuillères à soupe de purée de potimarron (à défaut de la compote de pomme)
ø 120g de beurre
ø 100g de chocolat noir
ø Une cuillère à café de bicarbonate de soude (à défaut un sachet et demi de levure)
ø 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
ø 4 cuillères à soupe de crème de speculoos
ø Un oeuf
ø 60g de sucre

Pour ce premier mélange gourmand, il suffit de faire fondre le chocolat avec le beurre au bain-marie. Pendant ce temps, fouettez l’oeuf et le sucre jusqu’au blanchiment puis réunissez ensemble tous les ingrédients pour obtenir une préparation onctueuse. Vous suivez, jusque là ? ;)
Bon ben… ya plus qu’à :) Beurrez un moule, versez votre crème sur 5cm minimum et passez tout ça au four, préchauffé à 200°C, durant 12 minutes environ. Au bout de ce temps, sortez le plat et réservez le temps qu’il refroidisse (attention, goûter cette belle mousse mi-cuite et très tentant… gare à la langue ! ihihih)
PS gourmand : cette préparation peut faire l’objet d’un dessert à lui tout seul en ajoutant 80 de farine (de châtaigne c’est encore meilleur ^^)


Pour le pain d’épices, version revisitée…
ø Les moelleux selon la recette précédente
ø 100g de farine de sarrasin
ø 150g de farine ttaditionnelle
ø 1 sachet de levure chimique 
ø Une cuillère à café de sel
ø 2 cuillère à soupe de cacao amer
ø 6 cuillères à soupe de confiture de griottes (ou cerises noires)
ø 5 cuillères à soupe de miel (et ou/mélasse)
ø 6 speculoos grossièrement écrasés
ø 20g de beurre
ø 1 gros oeuf
ø 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
ø 1 cuillère à soupe de cannelle
ø 6 lamelles de gingembre confit coupées en très petits dès

Alors que votre tuerie entre mousse et moelleux est cuit et repose bien gentiment dans son coin, on se penche sur le pain d’épices ;)
Mélangez simplement les farines, la levure, le sel  et le cacao amer entre eux dans un saladier. Versez ensuite le beurre fondu, le miel (et/ou la mélasse), la crème fraîche, la cannelle et le gingembre confit en remuant bien pour tout assembler uniformément.
Une fois votre préparation réalisée,  ajoutez enfin les différents éléments gourmands supplémentaires ;) Un peu de confiture de griottes… quelques speculoos écrasés et de bons gros morceaux de moelleux émiettés (fait auparavant selon la recette décrite) et les dès de gingembre confits. Donnez un dernier coup de cuillère mais ne mélangez pas trop pour garder une irrégularité dans l’appareil.

Bah voilà :) Beurrez enfin votre beau moule à cake puis disposez toute votre préparation dedans… Egalisez et saupoudrez de sucre à chouquette pour un petit côté croquant ! ^^ et hop ! On enfourne simplement à 180°C pendant 30 à 40 minutes… Oué en fait ça dépend un peu de votre four alors surveillez ! Je crois que c’est encore la meilleure chose à faire ;)
Quand le couteau de marque plus, c’est cuit ! mmmmh…

pain d'épices

Bonne nouvelle ! A déguster dès le jour même !! Par contre, je nie toute responsabilité pour toutes les langues brûlées de ceux qui n’auront pas eu la patience d’attendre hihi ! :p

P’tit + Un clin d’oeil dédicacé pour Pauline, qui je crois s’est littéralement régalée ^^ J’en suis ravie :) bonnes fêtes miss !

Et côté vin ? Un pétillant tout tendre ou un blanc sec comme le Salyens Blanc de Cairanne.
Après si comme moi vous êtes plus rouge, choisissez en un léger et fruité… pour rester sur Cairanne je vous conseillerai la Cuvée du Plan de Dieu 2009 :)

øøøøøøøøøøøøøøøøøøø

On se retrouve très vite pour de nouvelles aventures !
En attendant, je vous souhaite du courage pour la préparation des fêtes !

Et n’oubliez pas… le concours de Lili sur le thème ô combien gourmand du Chocolat la la !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un jour, quelqu’un m’a sorti…
« La nuit, tous les chats sont gris »
C’est nouveau ? me suis-je dit
Un délire, une lubie…

Non, juste une connerie,
une de plus dans c’te vie
où le modèle est uni…
où tout le monde est pourri…

Pourtant, quand seule je lis
les lignes d’ma courte vie
j’y pense et puis, ben… j’oubli
Et mes souvenirs s’enfuient.

Le route s’achève ici,
mais l’espoir brille et nourri
Le Plus sacré des écrits,
gardé loin de tous ces bruits.

Le doute n’est plus permis,
tout se finit aujourd’hui.
La société ternie,
connait enfin l’agonie…

Reine de jour, bel’ de nuit 
Manipulatrice avertie,
elle a su créer l’envie 
C’était là son dernier cri.

¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡

Après quelques jours (semaines ? oups :x ) d’absence, j’ai enfin un petit temps à moi pour vous faire partager une recette 
qui dort dans mes cartons depuis mon dernier billet… 
Et oui, c’est le fameux gâteau Sans que j’avais apporté au pique-nique de Dorian en Août ^^
Après mon essai de l’an passé, je comptais refaire mon fondant au chocolat sans gluten, ni oeuf, ni lait de vache
(mais toujours avec de la courgette lol). Finalement, au dernier moment, j’ai eu la joie d’apprendre qu’une amie nous rejoindrait ce dimanche estival…

Seul bémol… Elle est allergique au chocolat (l’horreur !)
Ni une, ni deux, on s’adapte et on invente… Merci misstinguette, grâce à toi je me suis éclatée !
Et si je me souviens bien, beaucoup ont pu découvrir des associations de saveurs plutôt… inédites ;)

A défaut d’une image du gâteau en question (malheureusement parti trop vite, paix à son âme), voici l’illustration d’un
des meilleurs moments de cette journée ! Merci à Apo, son mari et sa p’tite puce !!
(vous pouvez vous moquer…. j’assume hihi !)

Le gâteau sans pour sans Julie’s… Version II !
… Parce qu’il n’y a rien de mieux qu’une gourmandise sucrée comme dédicace ^^

Ingrédients [pour 6 à 8 testeurs fous en mal de saveurs étranges]: 
ø 350g de courgette crue
ø 100g de purée de fraise (les gariguettes de cet été, congelées dès le ramassage au jardin :D )
ø 100g de farine de sarrasin torréfiée
ø 30g de Maïzena 
ø 100g de poudre de noisettes torréfiée
ø 100g de sucre complet (Mascobado pour moi)
ø 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
ø 2 à 3 cuillères à soupe d’eau de rose (ça dépendra de vos goûts)
ø Une belle cuillère à café de bicarbonate de sodium
ø Quelques pincées de cardamome  noire, de cannelle, de 5 épices 
ø Une grosse poignée d’amandes effilées

Bon c’pas tout ça mais… on s’y met ou bien ?
Ok, ok ! on commence ! Bon alors en premier, on réuni ensemble poudre de noisettes et farine de sarrasin, puis on étalé ce mélange sur une plaque à pâtisserie avant d’enfourner pour quelques minutes. Le but ? Torréfier les poudres, qui donneront ainsi un goût bien plus prononcé au gâteau ;) Surveillez-bien, ça va très vite et on ne cherche pas non plus à tout crâmer au passage ^^ Une fois juste dorées, réservez le temps que ça refroidisse.

En parallèle, hâchez finement la courgette au robot de manière à obtenir une purée crue. Ajoutez le Mascobado (ou tout autre sucre), la purée de fraise, les cuillères d’huile d’olive, l’eau de rose et les épices avant de redonner un petit coup de mixer pour bien mêler l’ensemble. Hop, y a plus qu’à verser dans un cul de poule !

Dernière petite étape avant de terminer, assemblez farines et poudre de noisettes torréfiées avec la maïzena et le bicarbonate et fouettez bien pour homogénéiser et répartir comme il fait l’agent levant :) On verse ensuite dans la première préparation, et on touille ! Attention, Maryse est de sortie ! x)

Bon ben…
Je crois que c’est prêt pour passer en cuisson ? ;) Goûtez une dernière fois et rectifiez, surtout au niveau de l’eau de rose. Chemisez un moule 15×20 et zou ! On coule l’appareil dedans et c’partit mon kiki pour 20 à 30 mn de cuisson à 180°C !!  
Au bout de ce temps, vérifiez avec la pointe d’un couteau que le gâteau ne marque plus la lame. Il sera encore très mou, c’est normal pas de panique ! ^^ Sortez-le et laissez-le se reposer pépère tranquillou pendant une bonne heure. Beh voilà y a plus qu’à démouler, à couper et… à déguster ;)

Avec un bon Crémant… ça tue ! hihi :p

’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’

Encore une fois, veuillez excuser mon absence ces derniers temps…
Beaucoup de boulot, de cours mais aussi de questions entre vie personnelle et professionnelle…
Bref une petite pause nécessaire, bien que je suis encore loin d’avoir trouver mes réponses xD

En tout cas je tiens à remercier certaines personnes pour leur aide ces derniers temps…
Je ne les cite pas aujourd’hui, je pense qu’elles se sont reconnues, mais la prochaine recette leur sera dédiée.
A ce moment là j’aurai le grand bonheur de les nommer ;)

Il me reste quand même une spéciale dédicace à un camarade qui me supporte régulièrement sans trop se plaindre
Le texte en intro est pour toi ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qui ne s’est jamais dit, une seule fois dans sa vie, que le temps ne passe pas assez vite ?
A moins que ce ne soit le contraire? Qu’importe au final… L’Horloge est détruite.
Le Temps est un amoureux infidèle et qui sans cesse prend la fuite…

Une année s’est écoulée… Toute une année, avec ses hauts et ses bas…
Des jours, des semaines, des mois… empreints de doutes et de moments de joie…
Un tour complet du quadran, pour une journée ou le partage est maître et les sourires sont rois.


Merci à tous les blogueurs présents à Bercy dimanche, c’était une excellente journée comme toujours et c’est grâce à chacun d’entre vous qu’on doit cette ambiance géniale :)
En tout cas, c’était un vrai plaisir que de retrouver certaines personnes ou d’en découvrir d’autres !

Avoir son blog est vraiment un truc génial, mais c’est vrai que bien souvent on s’arrête au pseudo ou à l’adresse du site et on en oublierait que derrière il y a une personne. Ce moment dans les jardins de Bercy, outre le fait d’être dehors, au soleil, en train de partager un casse-croûte tous en commun, permet de dépasser la limite du virtuel et lui donne enfin une existence :) Et moi, j’trouve ça top ! :D

Bon avant de me lancer complètement dans l’article (doûûûcement ^^)
je voudrais juste remercier deux personnes en particulier…

>>> La première n’est autre que Dorian, of cûrse ;) Chaque année, tu nous réunis pour passer un moment super… Papa Poule en chef ;) j’espère que ça continuera encore longtemps, tout comme cette amitié que je te porte et qui me tient énormément à coeur. On se retrouve à Soissons pour de nouvelles aventures :p
>>> Ma seconde « dédicace » s’adresse à quelqu’un qui est très important pour moi et que j’aime sincèrement… Un ami qui n’avait alors aucun lien avec la cuisine (a priori du moins lol)  mais qui s’est pleinement intégré et à fait de superbes photo’s ! Je ne pense pas me tromper en disant qu’il a passé un excellent moment ^^
MERCI Guillaume
Ma p’tite Alice au Pays des blogueurs culinaires !  C’était vraiment génial de t’avoir avec moi pour cette journée particulière.  Vous pouvez découvrir son art et son métier sur son blog ;)
inutile de préciser que je vous y enjoins fortement !

Bon et alors ?! Qui qui était là ??

Sophie du blog L’écrin révèle le diamant
Myriam du blog Chez Pupuce
Stéphanie & Caro du blog 2 filles ô fourneaux
Angélique du blog Le palais des lys
Marie du blog Les carnets
Epicéanne, et son blog éponyme Epicé@anne
Flo du blog Bretzel & Café crème
Marie-Claire du blog A bride abattue
Clémence du blog Les tentations culinaires de Clémence
Barbara et Cyril du blog Le frigo magique
Mélanie et Julien du blog Le goût du bonheur
Angélique du blog Du bruit dans la Map
Ae-Ja Voyages culinaires coréens
Marion d’ Over Miam & Céline du blog WonderCom
Apolina du blog Bombay-Bruxelles
Murielle du blog La table monde
Aude du blog Dans la cuisine d’Audinette
Ôna du blog Foodway to green heaven
Nawal du blog Les casseroles de Nawal

Et du côté des lecteurs ou futurs blogueurs ;)
Le pilier de toutes les sessions ^^ Ségolène
Nazarin bientôt blogueuse
Pierre & Florence
Sophie
Fernando
Lilla 
Christiane
, également bientôt blogueuse

De belles rencontres et de beaux souvenirs :) on se dit à l’année prochaine ?!! :D


Quelques photos… mais c’pas tout ça, maintenant c’est l’heure des recettes ! Dans ce premier billet, on s’occupe du salé !
Petite précision avant de balancer la sauce… J’ai fais la version omni de cette recette pour les copains blogueurs car je sais que l’association des ingrédients avec le crabe a été appréciée par ailleurs. Mais pour une version végétarienne, il suffira de remplacer la chair du crustacé par des miettes grossièrement écrasées de tempeh (nature, mariné ou fumé au choix ;) j’ai un penchant pour le fumé hihi)

*******************

Samossas-ki-tuent pour blogueurs gourmands…
… parce qu’à défaut de viande, le crabe c’est aussi la force ! *clin d’oeil à Guillaume*

Ingrédients [pour une quarantaine de p'tits plaisirs salés]:
ø Un paquet de feuilles de brick
ø Une demie mangue fraîche (à défaut une 1/2 boîte de mangue en sirop fera l’affaire^^)
ø 1/3 de pêche blanche
ø Une boîte de chair de crabe (de bonne qualité pleaaaaase ! ^^)
ø 1/3 de bûche de chèvre moelleuse mais pas trop faite
ø Un gros filet d’huile d’olive
ø Une belle cuillère à soupe de poudre de noisettes torréfiée
ø Une p’tite cuillère à café de piment Nora en paillettes
ø Poivre noir, 5 baies, sel rose
ø Une pincée de 5 parfums
ø Une pincée de piment

Le piment Nora est un piment marocain, tout petit et tout doux ^^ Seul bémol, il n’est pas évident à trouver, alors vous n’arrivez pas à en dégoter par chez vous, vous pouvez sans problème le remplacer par du piment d’Espelette ;)

La veille…
(Oh le jour même c’est possible aussi hein ^^ Mais  votre préparation sera tout  de même bien moins parfumée ;) donc dans la mesure du possible, je vous conseille de prévoir et de réserver au frigo).
« hé ho !! C’pas tout ça mais on veut la recette nous !! » oups ‘^^ allé c’partit !
Emincez les lamelles de mangue et la pêche en tout petits morceaux, limite même en purée grossière :) Alléééé lâchez-vous sur le couteau ! muahhahaha ! Une fois vos fruits en bouillie, disposez-les dans un p’tit saladier puis mélangez-les avec la chair de crabe (ou le tempeh écrasé) et la poudre de noisettes torréfiée. Ecrasez votre fromage de chèvre dans une assiette histoire d’obtenir une consistance crémeuse… mmmh… Personnellement j’aime bien quand il y a des ptits morceaux mais bon ça c’est selon vos goûts ^^

Et voilà, il n’y a plus qu’à tout réunir ensemble avant d’assaisonner avec les épices, le poivre, le sel puis et un beau filet d’huile d’olive :) Remuez bien et direction le fridge, pour une nuit bien fraîche ;)

Le lendemain…
Tadaaaaaaaam ! Voilà une belle farce comme on les aime ;) Parfaite pour garnir nos samossas.
Coupez chaque feuille de brick en quatre bandes de même largeur, et disposez-les devant vous. Un peu de préparation sur l’une des extrémités et après… y a plus qu’à plier ;) Vous commencez à connaître comment on fait, je ne vous refait pas un dessin.
Une fois qu’ils sont tous admirablement formés et bien bombés de délicieuse farce, étalez-les tout simplement sur une plaque et c’partit pour une p’tite cuisson de 2 x 10 minutes à 200°C, en les tournant entre les deux sessions…

Oh mais… ça ne serait pas l’heure de l’apéro ? :p
Allé on se retrouve pour un deuxième épisode très vite avec quelques plats tous mmmmh!  
Et surtout… surtout deux ou trois photos qui mériteraient un article à elles-seules ! hihihi

Les photos du pique-nique sont la propriété de Guillaume Roujas
Les photos des recettes et les textes sont la propriété de Julie Lafont
Toute copie ou ré-utilisation d’un quelconque de ces éléments est interdite sans autorisation.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qui suis-je pour penser que le temps passe trop vite ?
Si la vie n’est pas tous les jours une partie de plaisir,
C’est pourtant sous nos yeux  que la partition s’est écrite
Comme le chant d’une existence éphémère et impossible à saisir

Et quand les saisons s’enchaînent sans aucun répit,
Que la moindre seconde glisse en un ultime soupir,
Le passé prend tout son sens, loin des peurs et de l’ennui… 
Une renaissance de l’âme pour ne plus avoir à fuir.

Nombreuses et douloureuses furent les années de désespoir,
Durant lesquelles, nuit et jour, mon esprit se torturait sans fin.
Et à chaque instant, ces souvenirs me revenaient en mémoire,
Comme autant de lames perlant de fines gouttes de chagrin.

Aujourd’hui, les choses évoluent et je suis mon p’tit bout d’chemin
Loin du vacarme incessant de toutes ces critiques inutiles.
Et c’est à ceux qui m’ont offert leurs pensées et leur soutien
Que je dois cette seconde naissance sereine et pourtant si fragile.

…oOo…oOo…oOo…

Une simple envie de fraîcheur…
Ces légumes pleins de soleil viennent nous rappeler combien la Nature est riche de tant de bienfaits :)
Honorons-la avec une belle recette, haute en couleurs et en saveurs ;)

Entre deux feux, Tajine d’ici et d’ailleurs…
… parce qu’il est toujours possible d’adapter les classiques…

Ingrédient [pour une veggie fille de Gaïa] : 
Côté légumes…
ø Une demie courgette ronde (bien jouflue ^^)
ø 1/4 de poivron rouge et jaune
ø Un beau poivron vert corne de boeuf
ø 1/2 oignon rouge
ø 2 gousses d’ail épluchées et 3 d’ail nouveau en chemise
ø 3 cm de piment d’Espelette frais
ø 1 cm de piment cornu rouge frais (Facultatif : très fort^^)
ø Une petite poignée de févettes fraîches
ø 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
ø Une cuillère à soupe de sauce soya SG
ø Huile d’olive
ø Une cuillère à soupe de graines de lin variées
ø Une petite poignée de pignons de pin torréfiés
ø Sel rose, Poivre V****, 5 baies, paprika fumé

Pour les tranches de Tempeh rôties…
ø 100g de tempeh fumé
ø 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
ø Une grosse cuillère à soupe de levure de bière
ø Une cuillère à soupe de concentré de tomate
ø Une cuillère à soupe de graines de sésame grillé
ø Piment d’Espelette en poudre et pimenton d’Espagne, une pincée de piment Nora en paillettes
ø  5 baies

Pour le tajine…
Pas d’panique c’est tout simple ;) Vous n’avez qu’à émincer tous vos légumes en cubes de taille moyenne, avant d’écraser grossièrement l’ail avec le plat du couteau. Mélangez-les dans un saladier, avec les févettes, un morceau de piment selon vos goûts et vos graines de lin passées à la poêle pour devenir toutes croquantes :D Assaisonnez généreusement et saupoudrez d’un peu de paprika fumé associée à une pincée de paillettes de piment Nora.

Il n’y a plus qu’à disposer ce concentré de saveurs dans votre plat à tajine (ou dans une cocotte en terre cuite/grès, supportant la cuisson au four). Versez avec amour un beau filet d’huile d’olive, la sauce soya et le vinaigre balsamique, puis finissez en parsemant de quelques pignons grillés. On ferme tout ça et direction le four pour 35 à 45 minutes à 170°C ;) mmmmh…

Et du côté du barbuc…
Mélangez les épices, les graines de sésame et la levure de bière, puis  ajoutez le vinaigre et le concentré de tomate pour obtenir une marinade épaisse… Mmmm :D Beh voilà rien de dur hein ;) ya plus qu’à jeter dans cette saucinette vos dès de tempeh ! On secoue, on imprègne, on laisse trempouiller… et on embroche ou pas lol
En fait, pour la cuisson vous avez deux alternatives :
– Soit vous mettez vos dès sur piques et hop! direction le barbuc’ :D (ou sous le grill de votre four)
– Soit vous les faites revenir à la poêle dans un filet de d’huile d’olive :)
Quelques minutes à peine dans tous les cas, et vous voilà avec de gros morceaux de Tempeh parfumés et grillés à souhait :D
[Petit +]: Vous pouvez également ajouter un peu de sucre brun ou du miel à votre marinade, vos dès gagneront une belle couleur caramélisée et seront encore plus croustillants ! hihi

La Cuisine est un univers d’échanges mais aussi de voyages…
Et quel voyage que celui des papilles!  
Ce tajine en est un exemple tout bête et au delà des goûts et des saveurs,
il vient rappeler à tous les omnivores
que les végétariens ne mangent pas que des racines ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !