Archive for the ‘P’tits élixirs réconfortants’ Category


Durant plusieurs années j’ai participé à l’animation médiévale d’un château du XIème siècle. Ce sont d’excellents souvenirs, surtout le contact avec les gens, qui très souvent se trompent lourdement sur cette période de notre histoire ^^. Certes, il y eut des fois où le dialogue était plutôt « délicat », trop bornés pour comprendre, ou simplement trop individualiste et supérieur pour partager deux cultures.
Toutefois très souvent chacun d’eux nourrissait cette envie un peu folle, un peu étrange de cerner une histoire en apparence si différente.
Dans mon cas, je m’occupais de la cuisine (étonnant n’est-ce pas? Je n’ai jamais compris pourquoi ni comment je me suis retrouvée là mdr ^^). Expliquer toutes les caractéristiques de cette gastronomie oubliée, des ingrédients au outils utilisés, les recettes, les goûts, ce fut une expérience géniale.

Au coeur de ma cuisine je n’étais plus cette étudiante du XXIème siècle… parce qu’au delà d’un quelconque changement d’apparence, c’est l’âme qui voyage… Et l’esprit, loin de toute préoccupation moderne, redécouvre la joie d’un monde simple et d’une histoire riche…
Alors seulement on se rend compte de toute l’idiotie de cette société, étouffante et déprimante…
Et des hommes, soit disant supérieurs, mais qui n’ont rien à envier aux méthodes barbares de ce Moyen-âge trop mal vu… Ces êtres qui s’énivrent de pouvoir et d’argent, quand tant d’autres meurent de faim et de soif…
Finalement, le Moyen-Âge est bien moins noir que l’on veut bien nous le laisser penser ;)

Du pourpre et du sang pour un Nectar de Dyonisos aux senteurs d’autrefois…
… l’Hypocras, une page d’Histoire épicée à partager dans la joie et l’allégresse.


Ingrédients (pour 1,5L litres de potion magique, ou huit médiévistes en braies courtes):
¤ 1L de vin rouge
¤ 2 bâton de cannelle et une demie cuillère à café de cannelle en poudre
¤ Un tronçon de 1cm de gingembre frais émincé en allumettes (ou Une cuillère à café de gingembre en poudre)
¤ 2 cuillère à soupe d’eau de rose [facultatif]
¤ 2 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
¤ 5 cuillères à soupe de miel ou 130 à 150g (liquide c’est plus pratique, mais le crémeux sera sans conteste meilleur, tant au goût que pour la santé^^)
¤ Une demie cuillère à café de cardamome en poudre
¤ 2 belles écorces de Macis
¤ Quelques rapées de Muscade
¤ 2 clous de girofle écrasés
¤ Une étoile de Badiane coupée en morceaux
¤ Quelques grains de poivre noir et de baies de genièvre

C’est une recette réellement festive, dont il existe des dizaines voire peut-être des centaines de versions, chaque famille ou village à l’époque ayant la sienne.
Le Moyen-Âge découvre les épices avec un plaisir intense et développe une gastronomie unique, tournant énormément autour de ces saveurs nouvelles et délicates. Assez chères cependant, il est certain que tout un chacun de pouvait se permettre les quantités données ici à chaque jour de messe. Aujourd’hui les choses sont différentes… Le Sermon est dit, alors zou ^^

Dans une bouteille à la contenance adaptée, donc 1,5 litre, versez votre vin rouge ainsi que le miel. Fermez et secouez durant quelques minutes de manière à bien faire fondre l’or des abeilles dans le délicat liquide de Bacchus ^^ (j’ai une âme de poétesse oggi lol).
Une fois que c’est bon, on ré-ouvre tout ça et on ajoute tous les épices, en prenant bien soin de briser légèrement en morceaux ceux qui sont entiers, comme les bâtons de cannelle ou la badiane. On ferme à nouveau, et là on peut alors se laisser aller à imiter un joueur de maracas en remuant d’un geste clâsse la bouteille.
Note importante: Eviter toutefois de faire des claquettes en même temps, vous risqueriez de passer pour un dégénéré auprès de votre famille lol xD

Infusion?
Alors voilà, bien entendu il y a un temps d’attente… Bah vi, hein, on peut pas tout avoir, c’est comme ça, bande d’ingrats impatients !! lol
Ceci étant vous pouvez vous estimer heureux, la durée minimale pour qu’il soit relativement bon est courte, seulement 10 à 12 heures. Il aura déjà pris pas mal de goût pour être appréciable.
Néanmoins, je vous conseille fortement de le laisser trempouiller jusqu’à une semaine (oui je sais c’est long huhu mais ça vaut le coup ;) ).

Le détail qui change tout…
Surtout pensez à faire danser la gigue à votre bouteille le plus souvent possible. Plus vous mélangerez l’ensemble, et mieux les saveurs se développeront ;)
Juste un tourne-retourne et hop rendez-vous dans quelques heures pour recommencer.

As’table mon gars !!
Au bout du temps de macération (ou avant si vous n’avez pas su vous retenir lol), filtrer à l’aide d’une étamine de lin (ou d’un chinois si vous êtes trop moderne huhu) et versez dans la bouteille de service. Disposez au frais quelques heures et faites vous plaisir.
Bien qu’étant du vin rouge (donc il ne faut pas trop en abuser hein^^), les épices lui confèrent un aspect bien moins rugueux et l’Hypocras peut donc facilement se boire en apéro.
En ce moment, vers 19h, avec un bon glaçon…

… Alors s’énivrer, mon bon Seigneur, oui!! Mais dans la joie et avec modération ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !