Archive for the ‘P’tits plaisirs salés’ Category


L’aube se lève, lentement, sur les montagnes de Provence… Le Mont Ventoux, majestueuse cime, domine le pays de Vaucluse et la courbe sinueuse de la Vallée du Rhône…
Un paysage simple respirant le bonheur, les souvenirs d’enfance, une vie tout simplement…
C’est là qu’est né une nouvelle relation… à travers la rencontre de deux âmes éphémères… Deux âmes qui ne s’étaient jamais croisées, hormis à distance, par la pensée. L’inconnu s’insinuant petit à petit, à chaque nouveau battement d’aile vers cette destination mystérieuse et ce visage dissimulé derrière ce si fin voile…
Un ultime sursaut avant de venir mourir au pied d’une place, au bord de cette fontaine dont l’eau reflète encore l’image poétique d’un instant hors du temps… Quelques secondes, un rayon de soleil, un éclair rose et la peur cède sa place à la découverte…
Deux papillons jetés dans l’arène du monde extérieur pour mieux se rencontrer… Deux êtres issus d’un même monde… Deux âmes blessées par la vie, réunies après tant de siècles passés ?…

Un mot, si simple et pourtant chargé de symbôle et de signification à mes yeux…
…Merci…
Merci pour ton écoute et tes conseils
Merci d’avoir été là quand ça n’allait pas
Merci d’avoir appris à me (re)connaître comme tu l’as fait
Merci d’être venue jusqu’à moi

Ne change pas, tu es une personne fantastique, au coeur immense et débordant d’amour… Aucune frontière, aucune limite dans un univers où les sentiments sont trop souvent faux, et où les chances offertes à l’Autre sont si souvent malmenées…
Christine… Quand tu le voudras, mon p’tit cosmos t’attend, loin de la peur et des idées noires…

…Rencontre et divagations, un samedi matin sur la Terre…
parce qu’être Crazy rend Talia joyeuse ;) et qu’une p’tite recette n’est jamais de trop hihi !

Rien à ajouter, je laisse simplement cette image exprimer les émotions du moment ;)
Un 14 Juillet 2008, empreint de sourires et de clins d’oeil autour d’un café et d’un apéro bien d’chez nous :p

*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*

Tzatziki en blanc et vert, tout frais, tout léger
…Ou l’invitation a découvrir la douce et chaude Grèce d’Aristote et Platon…

Ingrédients [pour quelques gourmands du Sud, ou un gros bol]:
¤ 1/3 de concombre bien croquant

¤ Deux gousses d’ail (ou plus, personnellement je monte quelques fois à 4 selon les goûts ^^ ah bah vi suis de Provence hein :p)

¤ Une vingtaine de belles feuilles de menthes variées et fraîches (menthe orientale, menthe poivrée, menthe corse)
¤ L’équivalent de votre bol de service en fromage blanc o
u de yaourts bulgares/grecs (environ 6 cuillères à soupe ~ )
¤ Un p’tit trait de citron

¤ Sel, Poivre 5 baies

¤ Cumin [Facultatif mais dépaysant ^^]

¤ Une à deux cuillère(s) à soupe d’huile d’olive [au choix mais sans c'est parfait aussi]


Un dip que j’adore vraiment préparer durant toute l’année. Certes en été c’est réellement parfait face aux grandes chaleurs, mais c’est tellement bon que finalement ce serait couillon de le limiter à une saison non? Donc dans la mesure ou je trouve des concombre bien d’chez nous, frais et croquant, je ne me gêne pas hihi

On commence comment?
Tout bêtement, râpez le concombre dans votre bol. Personnellement j’utilise les gros trous de ma râpe manuelle et je recoupe grossièrement au couteau. Peut-être qu’au robot c’est faisable, mais d’après moi ça doit donner un résultat trop « purée ».
Egouttez les lanières de concombre en les pressant fort avec vos mains pour retirer le jus, qui risquerait de rendre votre Tzatziki trop liquide. Laissez les goutter dans une passoire en attendant de préparer la suite.
Ecrasez et hâchez le plus finement possible l’ail et les feuilles de menthes pour bien révéler les arômes. Dans ce cas, l’utilisation du robot est possible, même si au couteau c’est faisable ;) (une pensée attendrie aux flemmard(e)s hihihi ^^).

Une fois le concombre égoutté remettez le dans le bol et incorporez lui le hâchis ail/herbes, salez et poivrez généreusement (ce p’tit plat aime les 5 baies ;) ). Ajoutez enfin un trait de jus de citron, l’huile et le cumin si le coeur (et les papilles) vous en dit.
Un dernier coup de cuillère et le tour est joué ;)


Avec quoi qu’on le mange? :D
A déguster sur de fines tranches grillées de pain aux céréales, au seigle, au Kamut ou encore au sésame. Vous pouvez également utiliser les grandes galettes de seigle croquantes de Ikea, ou encore des gressini natures, sésame, ou romarin pour un partage des saveurs sans frontières ;)

Un p’tit instant de tranquillité, sous la tonnelle… Tiens… la Glycine est fleurie…
Rendez-vous sur Hellocoton !
11
avr

Et on continue ^^


   Posté par Taliashka


Bon le chorizo c’est bon mais ça pique !! Les oeufs c’est tout doux (surtout avec une bonne mayonnaise maison et du thon hihi)… Les saveurs se profilent à l’horizon hihi
Il est temps que j’avance un peu dans mes recettes !! Je suis à la boûûûûrre !! (comme le petit lapinou tout blanc d’Alice xD )

Guacamole comme a casa Sensa (les odeurs d’épices et la vue en moins snif)

¤ 2 avocats (d’Amérique du Sud, ceux à la peau foncée ;) ils sont bien meilleurs que les verts et pis en plus les verts y sont tout bizarre!..)
¤ Le jus d’un demi citron (ou le citron en
tier selon s’il est bien juteux le coquin ^^)
¤ Une tomate fraîche coupée en très petits cubes (étant hors saison, j’ai remplacé par 4 demies tomates en bocal de môman).
¤ Valentina Very Hot Mexican Salsa (ramenée directement du Mexique : top slurp huhu. Sinon le pote Tab
asco fait très bien l’affaire).
¤ Une pincée de piment de Cay
ennes 

¤ Un filet d’huile de tournesol bio première pression à froid
¤ Poivre noir et Sel 
¤ [Facultatif si vous aimez le croquant] : un demi n’oignon blanc (ceci étant avec un rouge ou une jolie ciboule c’est pas mal aussi ;) le côté doux jouant à merveille avec le piquant)

Déjà se saisir des deux petits avocats (choisis bien dodus hein muahahah) et prélever toute leur chair (dit comme ça c’est gore quand même…). Disposer dans une coupelle large et profonde afin de pouvoir bien écraser la pulpe avec une fourchette.
Ensuite l’oignon c’est selon votre goût, soit vous l’émincez finement pour avoir un guacamole très onctueux, soit assez grossièrement pour un côté plus « rustique/maison » ^^. Une fois coupé, ajoutez le à la purée d’avocat, ainsi que le jus de citron et l’huile.
Coupez la tomate, concasser légèrement les dès à la fourchette puis l’adjoindre également.

Finir avec le plus important : l’assaisonnement huhu.
Alors là c’est vraiment selon les goûts, car il s’agit tout de même d’un dip assez… « relevé » lol (sinon c’est pas drôle :P ).
Personnellement je mets bien entre 5 et 10 gouttes de Valentina (ou Tabasco), une bonne pincée de piment de Cayenne en poudre pour l’équivalent de deux avocats mais j’aime quand ça arrache bien !! Je vous conseille de commencer petit, vous goûtez et ré-assaisonner au besoin.
Puis hop un peu de sel et de poivre noir.

Ah !! avant de remettre du piment, attendez quelques secondes pour laisser au guacamole le temps de se faire huhu. Bien souvent on se retrouve… surpris après x).

On met notre mixture qui déchire dans un joli petit bol anodin, plein de couleurs, on filme et au frigo. Et pour accompagner ça, un bon paquet de tortillas au maïs, si possible NATURE (goût chili = concentré de saletés !!) et de bonne qualité ça change vraiment tout quand même (Je les ai eu faite maison mais mon ex
m’a piqué la tôle spéciale pour leur cuisson ><) Une fois sur la table, sirotez votre pastaga un sourire en coin, en attendant l’instant fatidique ou vos invités viendront vous supplier de leur resservir une bonne bière fraîche hihihih Roooh mais non, mais non je ne suis pas sadique du touuuut… xD

P’tits Canapés sucré-salé : Quand la chèvre devient toute rouge !!
(pour une trentaine environ)


¤ 8 tranches de pain de mie le plus complet et le moins sucré possible (pour moi en tout cas lol)
¤ Une bûche de fromage de chèvre bien moelleuse (le Sainte-Maure a un par
fum délicieux ^^)
¤ Un petit pot de confit de tomate (peut se remplacer par des tomates confites mais bon c’est quand même pas pareil ^^)

¤ Poivre/moulin 5 baies

Dans un premier temps, il faut déjà toaster les tranchouilles pour leur donner ce croustillant qui, avouons-le , manque cruellement au pain de mie. A vrai dire je n’aime pas ça, c’est mou et sans vraiment de goût… Enfin bon, difficile quand on est allergique au gluten et qui plus est adepte de pain noir allemand et autre Pumpernikel lol.
Bref on ne s’endort pas sur le
toaster (je nie toute responsabilité de quelconques cheveux grillés ou marques horizontales sur la joue hein xD) et une fois légèrement dorées, on découpe en quatre nos tranches.
A l’aide d’une petite cuillère à café, tartinez alors généreusement de confit de tomate (la recette dans un prochain post promis ;) je précise seulement que ça ressemble un peu à un chutney, donc mélange sucré-salé) . Finir en déposant avec grâce une copieuse tranche de bûche crémeuse sur le dessus.
Un dernier tour de moulin à poivre pour corser le tout et en voiture Simone !!

Tout simple s’il en est, ce petit objet est un délice ;) (le préféré de ma môman sur un bon pain de seigle croustillant hihi les chiens ne font pas des chats :p)

P’tits Canapés sucré-salé II: Quand la Brute et le Truand rencontre la Douceur [z'y avez cru hein hihi]
(pour une trentaine de bouchées).

¤ Un bon pain d’épices maison (c’est si simple et tellement plus parfumé !!)
¤ 4 tranches de jambon cru bien sec de Parme, de Bayonne, de Corse ou de la Forêt Noire (et là!! succombez pour ces deux derniers lol)

¤ Un morceaux de Roquefort (le G. Coulet est très bon et divinement onctueux huhu malheureusement classé rouge chez Greenpeace… je prends dorénavant celui de « Nos Régions ont du talent » délicieux également ;) )


Dans la série canapé-ultra-simple-mais-qui-déchire-tout, voici le numéro un (enfin il a ses variantes qui gèrent aussi^^ à venir plus tard hihi).
Coupez les tranches de pain d’épices en cubes, la taille est a adapter selon votre envie. Pas trop petit sinon il n’y aura pas beaucoup de garniture et ça… :o ça serait vraiment couill** :p
Travaillez légèrement le Roquefort avec une cuillère dans un petit bol, de façon à le rendre plus ou moins « tartinable ».
« On ne pourrait pas ajouter un peu de beurre pour améliorer la texture? » ARG!! SACRILEGE !! Certains le font pour le rendre plus malléable, pour moi il s’agit tout bonnement de la pire des hérésies !! ça va pas la teste !! Si votre Roquefort est un peu sec , sortez-le du frigo une bonne demi-heure avant de faire vos toasts tout simplement. (pfiou mon coeur a eu chaud là…)

Ensuite donc tartinez plantureusement (mdr xD) oui oui on aime les fromages chez nous :p
puis déchirez des petites chiffonades de jambon. Déposez-les artistiquement sur le dessus et maintenez avec un petit cure-dent. Un tour de moulin, ou même si vous avezn le poivre à queue rajoute une note excellente !!
Un cube tout simple, mais qui déploie un mélange génial de saveurs.

Croquez Monsieur !! [ou comment revisiter un classique en bonne franchouillarde]
(pour 24 bouchées)


¤ 6 tranches de pain de mie (toujours pareil ^^)
¤ Une boule de mozzarella di Buffala
¤ Quelques belles feuilles de salade verte (de la roquette c’est terrible mais il faut aimer son petit goût poivré ^^ sinon mâche, frisée c’est « vous qui voyeeez »)

¤ Un petit pot de tapenade d’olive noire

¤ 10 tranches de rosette de Lyon (ou de bon saucisson assez large).

Toastez votre pain, et coupez le de nouveau en quatre mais cette fois-ci en diagonale de manière à obtenir des triangles. Ils seront plus pratique pour s’adapter à la forme de demi-lune des tranches de saucisson et puis ça change didiou !! (en grève contre le carré !! namého !!)
Donc je disais… Oui on coupe en triangle et là c’est un choix cornélien: soit vous dressez vos croques comme des canapés, (ce que j’ai fais par manque de temps), soit vous les faites en vrai croque-monsieur, donc vous recoupez chaque triangle pour avoir une base et un chapeau
(ça suit là? où j’vous ai embrouillé le cervelet? lol :p). Dans le deuxième cas, il est évident que les bouchées seront un peu plus petites mais plus hautes^^.
Après pour la suite c’est la même chose.

On tartine tout d’abord les triangles de tapenade (l’élixir noir sluuuuurp… Ma recette végétarienne suivra aussi lol). Ensuite on coupe les tranches de rosette en deux, et on farcie chaque moitié avec une feuille de salade, et un morceaux de mozza. On replie en deux, ce qui nous donne… Ô stupeur!! une forme triangulaire !! hihi. Déposez alors ce petit paquet sur un triangle et plantez avec délectation un cure-dent au coeur du mini-(croque)monsieur (muahahahhaha.. pardon). Un coup de moulin sur le dessus, et le tour est joué ;)

Si vous décidez de le monter façon vrai croque-monsieur c’est identique, sauf qu’il faut poser le chapeau de pain de mie sur le dessus avant de planter votre cure-dent ^^ (il y aura peut-être un pliage supplémentaire mdr oula).

Voualaaaaaaaaaaa Bon il m’en manque une dernière… Mais je la réserve pour un pots spécial et une dédicace ;)

C’pas tout ça, l’apéro c’est bien, c’est bon, mais comment on fait pour se régaler si le soleil y veut pas pointer le bout de son rayon? :’((

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ben oui quand même à force de vous en parler de cette soirée, c’est peut-être le moment de penser à poster les recettes !! hihi

En fait pour dire vrai je ne sais si l’on peut vraiment ranger ces p’tits graillou dans la catégorie des recettes tellement c’est simples à réaliser^^. J’avais envie de faire des choses qui changent, parce que bien souvent les z’apéros faut avouer c’est toujours un peu la même chose… Entre les cacahuètes et les chips quoi x) surtout dans la sphère estudiantine alors là généralement ça se casse moins la tête mdr (clin d’oeil à un copain qui se reconnaîtra huhu :p).
Moi j’adore me creuser le cervelet pour trouver des p’tites idées.. je crois que même si l’on ne me connais pas on s’en rend vite compte ‘^^

Bref trêve de galéjades, passons aux choses sérieuses hihihi
*se retrousse le bout des manches..*

J’en connais un qui après avoir louché je ne sais combien de minutes (heures? xD) sur ma photo, a dû finir par baver dessus… Hein Stanislas… :p

Feuilletés au chorizo et camembert
(pour une trentaine de carrés environ suivant la taille ^^)

¤ Une pâte feuilletée maison (ou du commerce)
¤ Un bon chorizo très fort (sauf bien sûr si vous n’aimez pas, auquel cas choisissez-en un fort ou doux^^) et si possible assez sec.
¤ Un bon camembert AOC pas trop fait afin qu’il se tienne bien après le passage au four
¤ Poivre noir

Dans un premier temps, il faut étaler la pâte feuilletée en un rectangle de façon à faciliter la découper de petits carrés. Si vous utilisez une pâte du commerce (généralement ronde) découpez les quatre côtés. Ces chutes sont facilement transformables en bandes rectangluaires en repliant la pointe en bas sur le côté arrondi et hop, ni vu ni connu j’t'embrouille muahahah x)
Ensuite découpez à l’aide d’une roulette à pizza ou d’un couteau votre pâte en carré. Il faut qu’ils puissent, au niveau de la taille, correspondre au diamètre d’une tranche de chorizo, de manière à ce que cette dernière ne dépasse pas.

Découpez ensuite le chorizo en tranche pas trop épaisse. Si votre chorizo est de bonne qualité, vous pouvez laisser la peau qui normalement doit être du boyaux (c’est écrit sur l’emballage ;) ).
Et là !! Tadadaaaan !! Moment fatidique on sort le Camembert du frigo… Oui au dernier moment parce que même pas trop fait, un fromage à pâte molle ça s’fait la malle xD
Plus sérieusement, pour ceux qui n’aimerait pas le Camembert *regard qui tue lol* il est possible de le remplacer par un Coulommiers, un Livarot, ou même un Maroilles (bon là les odeurs c’est encore le stade au dessus huhu *bave* ). Le Brie ou le carré Bridel passent également très bien et sont bien moins forts que leurs petits camarades :p

On fignolle alors tout ça avec amour. Sur chaque carré on dispose harmonieusement une tranche de chorizo, que l’on surmonte d’un petit cube de fromage.
Alors… oui, je sais, on a qu’une envie c’est de mettre un GROS, un ÉNORME morceau de Camembert, mais il y a des moments il faut savoir se retenir *tend un mouchoir à Stanislas* parce que si vous mettez un morceaux trop gros ben… ça va couler tout partout ^^ certes aussi délicieux, mais légèrement moins… présentables :)
Pensez surtout à bien séparer les carrés car ils vont gonfler à la cuisson !!

On place tout ça sur deux plaques de four et hop, direction un p’tit coup de chaud à 180°C entre 6 à 8 minutes. Le mieux c’est de les surveiller, quand ils sont bien gonflés et que le fromage bulle c’est bon signe *sluuurp*

Oeufs mimosa avec une p’tite touche perso ^^
(on va dire pour 4 personnes)

¤ 4 oeufs (mais c’est à adapter ^^ dans ce cas j’en avais fais 12 mdr xD) ATTENTION pour des oeufs durs il est important de ne pas prendre des oeufs trop frais, qui s’écaleraient très mal après cuisson.

Pour la préparation mimosa:
¤ Un petit bol de mayonnaise montée main /sluuurp (ou un petit mot de mayonnaise du commerce. Si jamais, je vous conseille tout de même celle du rayon frais avec son petit pot en verre, c’est déjà meilleur que les tubes lol).
¤ 1/2 boîte de thon au naturel
¤ une cuillère à soupe de crème fraîche épaisse
¤ Quelques brins de persil ciselé
¤ Une 1/2 cuillère à café de graines de coriandre écrasées, idem de paprika et d’herbes de provence
¤ Une pincée de piment d’Espelette et une goutelette de tabasco (facultatif selon les goûts ^^)
¤ Sel et moulin 5 baies (ou Poivre noir)
¤ 2 des quatre jaunes d’oeufs réduits en miettes (muahahahah là généralement on s’éclate à les écraser à coup de fourchette en citant avec dévotion toutes ces personnes qui vous cassent un peu trop les pieds lol ^^)

Dans un premier temps on s’occupe des p’tits oeufs.
Rappel au cas où, pour les réaliser DURS c’est minimum 11 minutes de cuisson ;) et on les met dans une eau salée et commençant l’ébullition (enfin j’ai appris comme ça :o ).

Pendant qu’ils dansent joyeusement sur un bouillonnant morceau de disco bien péchu, on entame le thon (et tontaine… hum..) . Dans un bol, on écraaaaaase bien comme il faut, on assaisonne tout ça de sel, d’un p’tit tour de moulin, et des épices citées mis à part le persil.
Après avoir bien mélanger, on réserve sur le côté et on monte sa petite mayonnaise si ce n’est déjà fait (je ferais un post sur la mayo hihi ;) ). Une fois bien onctueuse et divinement calo…heu brillante!! on l’incorpore au thon et on remue. Adjoindre alors la crème fraîche et le persil, donner un dernier coup de cuillère magique et zou !! au frigo.

Les oeufs sont cuits !! Ahah magie, ça c’est synchro ;)
Stopper la cuisson en vidant la casserole et en la remplissant d’eau bien froide. Une fois les oeufs assez tièdes pour vos mimines, écalez-les avec tendresse en enlevant les petits bouts de coquilles réfractaires qui collent (viens là, sa…cripan!!) et coupez-les en deux. Retirer les jaunes et les écraser à l’aide d’une fourchette pour en faire des petites boulettes (ressemblant aux fleurs du mimosa d’où le nom de cette recette ^^).
Disposer ensuite les coques de blancs dans une assiette de service.
Ressortir la préparation au thon du frigo, et y mêler la moitié des jaunes.

Indispensable mon cher Thierry, il faut goûter (bah oui !!) pour rectifier si besoin est l’assaisonnement /sluuurp, avant de remplir à l’aide d’une cuillère à café les alvéoles des blancs d’oeufs. Une fois ce travail délicat effectué comme un chef, vous pouvez être fier de vous. Il ne vous reste alors qu’à saisir le bol de poudre de jaunes restant et d’éparpiller, au grès du vent et de vos envies ces petites miettes sur vos oeufs pour qu’enfin ils deviennent de vrais oeufs mimosa!!
Si vous trouvez que la dominance du jaune commence à vous agacer, rajoutez quelques brins de persil et saupoudrez de paprika.

Ben coâ ? les Oeufs Bob Marley ça a la clâsse !! Huhu ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Double anniversaires puisqu’au delà de mes 21 ans, c’est ce p’tit blog qui fête sa naissance.

Pour ceux qui viendront à passer dans ce petit monde, qui peut-être s’y arrêteront quelques instants et liront mes quelques petits grains de sables… Jnd hr=tn Tous.

Peut-être apprendrez vous à me connaître, et par là à découvrir toutes ces choses que j’aime par dessus tout. Deux sont aucun doute les grandes passions de cette vie que je mène… L’Egypte Ancienne (d’où mes études ;) ) et… la Cuisine.

Mais avant d’ouvrir « officiellement » cet espace, je voudrais remercier sincèrement quelques personnes pour leurs encouragements, et leurs écoutes comme leurs conseils. En premier lieu ma maman adorée et mon pôpa, qui rouspètent souvent parce que je travaille et cuisine trop :p (une énorme meringue spéciale mâmoune hihi).
Et puis Murielle et Stanislas du merveilleux site de La Table Monde, qui m’ont offert une chance, et donné cette envie de partage et d’échanges. Enfin, ma p’tite Corse (qui je l’espère ne me tiendras pas rigueur de cette touche de familiarité mdr :p) j’ai nommé Marie-Christine, ou Crazymum (ah ce pseudo ;) je vous conseille son blog c’est plein d’humour, de soleil et de super recettes /sluuuurp).

Bon maintenant c’pas tout ça mais Hophop !! Pour se mettre dans l’ambiance, on va se refaire l’apéro d’hier soir héhé !!
Parce qu’un anniversaire est un moment important, je crois qu’il est primordial de le fêter, et surtout avec ceux que l’on aime.

Z’apéro rien que pour le plaisir de faire plaisir ;)
Un petit tour de Table ?

Je me suis creusé la cervelle pendant plusieurs semaines (moi perfectionniste? jamais xD ) afin de trouver les p’tits trucs qui feraient que… Et finalement, parée de ma listes, et de mes provisions ben… j’ai rien fait de ce qui était prévu mdr ! Comme d’hab’ j’ai laisser libre cours à mon imagination et à l’envie que j’avais d’offrir aux copains de bonnes choses à se mettre sous la canine…

D’une alimentation très spéciale (peut-être un jour saurez-vous percer ma carapace secrète?!! :o lol^^) j’adore surtout cuisiner de touuuuut pour les autres hihi. Mais toujours le plus bio possible et de qualité ++, on ne se refait pas ;)

Quelques photos de quelques unes de ces petites bouchées

P’tits feuilletés chorizo camembert

Sandwich tout doux
aux saveurs du Sud (mmmh…)


Une touche de piquant pour bien lancer la soirée?
Guacamole !!

Je ferais suivre les recettes au fur et à mesures ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !