Archive for the ‘Sans pour Sans gourmande’ Category


Chaque année, les saisons se suivent,
Et dans une danse colorée,
S’enchaînent les unes aux autres…
Nourries par l’espoir de rester quelques heures,
quelques jours de plus au coeur de cet univers bleuté…
Elles cherchent dans un dernier regard
La douce chaleur régénérante des rayons de l’astre diurne,
perdue dans ce monde étrange
où chaque sentiment n’est jamais que l’illustration d’une matinée gelée.

Le temps s’écoule lentement…
Pour n’être plus que l’une de ses bribes du passé, éphémère, délaissée…
blessée par les secondes qui fuient loin de ce paradis,
telles les perles lumineuses de la rosée délirante. 
Une soirée trop courte… une nuit  interminable… un réveil brutal…
L’aiguille sur le cadran s’est arrêtée.
Et pourtant dehors, la Lune s’est levée…
La partie n’est pas fini, au contraire… Elle ne fait que commencer.

*************

Envie de partir du côté du Japon ?… Moi oui ;)
Un trait de gourmandise, un soupçon de créativité…
M’en faut pas plus pour donner à cette marinade toute la saveur des pays asiatiques…

Prêt pour le voyage ? :p

Un tempeh vaut mieux que deux tu l’auras !
… Parce que le changement de saison… ça creuse ;)

Ingrédients [pour 2 paires de papilles avisées] :
Le Tempeh et sa marinade- 1 rouleau de Tempeh nature/fumé (au choix)
– 1 cuillère à soupe de sauce huître
– 2 cuillère à soupe de balsamique
– 1 grosse cuillère à soupe de miel viande rouge Cuisimiel
– 1 cuillère à soupe d’huile de sésame grillé
– 1 cuillère à soupe de sauce soya noire
– 1/2 cuillère à café de paprika fumé espagnol
– Une petite poignée de graines de sésame doré

Petite égumes anciens délicatement confis
– 1 petit panais
– 1 racine de persil
– 2 carottes jaunes- 4 tubercules de topinambours
– 1/2 oignon
– Une gousse d’ail
– Un peu d’huile d’olive
– Thym sec et laurier, sauge
– Poivre blanc et 5 baies

En plus
- Une cuillère à soupe d’huile de sésame
– Une grosse cuillère à café de graines de lin brun/doré
– Quelques râpées de muscade  
– Fleur de sel au piment d’Espelette

Le déroulement de la recette ? Oula rien de plus simple ! :D
Pensez tout d’abord à préparer la marinade une heure minimum avant de réaliser votre recette, pour y mettre à trempouiller tranquillement votre Tempeh, coupé en gros cubes. Si vous êtes un carnivore acharné, quadrillez le côté peau de votre magret de canard (assez profondément) pour permettre à la marinade de vraiment pénétrer les chairs.
Une fois prête, versez votre préparation sur le tempeh ou le magret, en veillant bien à ce que la marinade recouvre bien l’ensemble. Y’a plus qu’à réserver 
[P'tite astuce : pour une marinade bien mélangée, versez tous vos ingrédients dans un bocal, et hop ! Effet shaker garantit pour un résultat lisse et homogène :D #miam huhu]

Maintenant… on s’occupe des petits légumes… #rire machiavélique
Ciselez l’oignon, écrasez votre petite gousse d’ail et lancez tout ça dans un filet d’huile d’olive pour bien les dorer. Pendant ce temps, épluchez racines et tubercules, coupez-les simplement en carré et hop ! Direction la cocotte pour rejoindre les copains. On ajoute laurier, sauge et thym sec effeuillé, poivre blanc et 5 baies, une pointe de sel et c’est tout ;)  2 ou 3 minutes après, on couvre et c’est partit pour 15 à 20 minutes de cuisson sur feu moyen-doux.

Une cuisine pleine de divines odeurs…
C’est tendres sous la pointe du couteau ? Ahah !! Les carottes sont cuites ! Mais pas que…
Maintenant que votre accompagnement est prêt, il n’y a plus qu’à poêler le Tempeh : Un tout petit filet d’huile d’olive, les dès directement dedans et on fait colorer une minute avant de jeter la marinade  pour déglacer l’ensemble. Faites Réduire sur feu tout doux, ajoutez les graines de Sésame grillées et voilààà
>> Pour le Magret, la cuisson est habituelle : on le sort de sa marinade et on pose le côté peau entaillé au fond de la poêle sèche et bien chaude. Sur feu moyen-fort, laissez-le tendrement rendre sa graisse. Au bout de 5 minutes, on vide tout ça, on tourne le magret côté peau et on verse la marinade.
3 minutes de cuisson sur feu fort pour un magret bien saignant. Si vous le préférez un peu plus cuit, on poussera jusqu’à 5 minutes. 
Découpez enfin votre morceau de viande en de jolies tranches, ni trop fines, ni trop épaisses…


Au moment de servir  ?? :D °°°
Dressez harmonieusement votre assiette, puis versez un filet d’huile de sésame et saupoudrez de quelques graines… Un tour de moulin 5 baies et une pincée de coriandre moulue… Ch’est prêt !! :D

Il va de soi que ce plat peut se servir avec d’autres types d’accompagnement… Sur les photos, c’est un magret en tranches, servit sur un lit de pâtes italiennes typiques de Turin (noires et blanches :) ).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un mardi d’Avril…

Quelques oiseaux pioupioutent dans le citronnier…
Deux grenouilles se dorent la pilule sur le bord du bassin…
Une bande de poissons batifolent entre nénuphars et tiges de papyrus…




Aucun doute…
Se poser dans le p’tit jardin de notre agence verte…
C’est tout simplement se prendre un vrai moment de tranquillité.
Et quand on réunit à table toutes les souris entre elles,
Attention les yeux ! ^^

Un mardi d’Avril
Comme d’autres viendront bientôt :)
I hope…

Taboulé tout bio, tout miam, tout yeah-genre-yen-aurait-eu-plus-c’était-encore-mieux!
… Parce que cuisiner pour plus de quinze, ça s’apprend ^^

Ingrédients [pour 18 p'tites souris ou presque...] :
ø 250g de quinoa
ø 3 grosses tomates
ø 1 beau concombre
ø 1 oignon rouge
ø 1 botte de menthe (verte et poivrée)
ø 1 botte de persil plat
ø le jus d’un beau citron 
ø de l’huile d’olive (environ 6 cuillères à soupe mais bon ça dépend en fait, il boit sec le quinoa ! lol)
ø 2 cuillères à soupe de vinaigre (mélange balsamique et cidre)
ø 2 cuillères à soupe de miel
ø 1 cuillère à soupe de paprika
ø Sel et moulin 5 baies
Et pourquoi pas des raisins sultanines et quelques graines croquantes comme du tournesol ou de la courge, just toasting :D

Une planche à découper… ok
Un bon couteau… hum… on va dire ok (hein Janush ;) )
Quelques assiettes et un grand saladier… ok
Des mains volontaires et l’envie de bien faire ? Toujours !

Andiamo ! Pour commencer, c’est pas compliqué… Il suffit de couper tous les légumes en cubes… pas trop gros, histoire que tout se mélange bien.
On réserve au fur et à mesure dans un grand saladier.

Pendant ce temps, on met le quinoa dans une casserole, on le fait nacrer dans une cuillère à soupe d’huile et on y ajoute une fois et demi son volume d’eau froide tout en douceur :) Feu vif, et hop ! on attend l’ébullition. Une fois que ça bloblote gaiement, on maintient pendant 2 minutes, puis on couvre et on baisse à feu tranquille. C’est pas long, comptez entre 5 et 10 minutes à peine ;)
A surveiller, of course ! Dès qu’il n’y a plus d’eau, on découvre complètement. Si besoin, laissez encore un peu sécher sur feu moyen, histoire d’avoir un quinoa pas trop collant puis arrêtez tout. Versez un peu d’huile de suite, ça permettra qu’il évite de s’agglutiner en gros paquets :) puis attendez qu’il refroidisse pour l’ajouter aux autres ingrédients (sous peine de les cuire et d’obtenir une étrange bouillie infâme).

Quand tout est prêt ? Il n’y a plus qu’à assembler tous ces p’tits ingrédients plein de fraîcheur ! On ajoute les vinaigres, le jus de citron, sel, poivre, paprika, miel, encore un peu d’huile d’olive (et raisins secs / graines si souhaité)… La menthe et le persil se cisèlent et s’ajoutent à la fin :D

Un exemple de Taboulé So Fresh, So Perfect, So Miâm !

… Raaaah on a oublié de prendre une belle photo du Taboulé :x  
Si une Souris le refait et se sent de faire le paparazzi ?? ;) Faites signe, je l’ajouterai à ce billet !! :D

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un jour, quelqu’un m’a sorti…
« La nuit, tous les chats sont gris »
C’est nouveau ? me suis-je dit
Un délire, une lubie…

Non, juste une connerie,
une de plus dans c’te vie
où le modèle est uni…
où tout le monde est pourri…

Pourtant, quand seule je lis
les lignes d’ma courte vie
j’y pense et puis, ben… j’oubli
Et mes souvenirs s’enfuient.

Le route s’achève ici,
mais l’espoir brille et nourri
Le Plus sacré des écrits,
gardé loin de tous ces bruits.

Le doute n’est plus permis,
tout se finit aujourd’hui.
La société ternie,
connait enfin l’agonie…

Reine de jour, bel’ de nuit 
Manipulatrice avertie,
elle a su créer l’envie 
C’était là son dernier cri.

¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡ ø ¡

Après quelques jours (semaines ? oups :x ) d’absence, j’ai enfin un petit temps à moi pour vous faire partager une recette 
qui dort dans mes cartons depuis mon dernier billet… 
Et oui, c’est le fameux gâteau Sans que j’avais apporté au pique-nique de Dorian en Août ^^
Après mon essai de l’an passé, je comptais refaire mon fondant au chocolat sans gluten, ni oeuf, ni lait de vache
(mais toujours avec de la courgette lol). Finalement, au dernier moment, j’ai eu la joie d’apprendre qu’une amie nous rejoindrait ce dimanche estival…

Seul bémol… Elle est allergique au chocolat (l’horreur !)
Ni une, ni deux, on s’adapte et on invente… Merci misstinguette, grâce à toi je me suis éclatée !
Et si je me souviens bien, beaucoup ont pu découvrir des associations de saveurs plutôt… inédites ;)

A défaut d’une image du gâteau en question (malheureusement parti trop vite, paix à son âme), voici l’illustration d’un
des meilleurs moments de cette journée ! Merci à Apo, son mari et sa p’tite puce !!
(vous pouvez vous moquer…. j’assume hihi !)

Le gâteau sans pour sans Julie’s… Version II !
… Parce qu’il n’y a rien de mieux qu’une gourmandise sucrée comme dédicace ^^

Ingrédients [pour 6 à 8 testeurs fous en mal de saveurs étranges]: 
ø 350g de courgette crue
ø 100g de purée de fraise (les gariguettes de cet été, congelées dès le ramassage au jardin :D )
ø 100g de farine de sarrasin torréfiée
ø 30g de Maïzena 
ø 100g de poudre de noisettes torréfiée
ø 100g de sucre complet (Mascobado pour moi)
ø 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
ø 2 à 3 cuillères à soupe d’eau de rose (ça dépendra de vos goûts)
ø Une belle cuillère à café de bicarbonate de sodium
ø Quelques pincées de cardamome  noire, de cannelle, de 5 épices 
ø Une grosse poignée d’amandes effilées

Bon c’pas tout ça mais… on s’y met ou bien ?
Ok, ok ! on commence ! Bon alors en premier, on réuni ensemble poudre de noisettes et farine de sarrasin, puis on étalé ce mélange sur une plaque à pâtisserie avant d’enfourner pour quelques minutes. Le but ? Torréfier les poudres, qui donneront ainsi un goût bien plus prononcé au gâteau ;) Surveillez-bien, ça va très vite et on ne cherche pas non plus à tout crâmer au passage ^^ Une fois juste dorées, réservez le temps que ça refroidisse.

En parallèle, hâchez finement la courgette au robot de manière à obtenir une purée crue. Ajoutez le Mascobado (ou tout autre sucre), la purée de fraise, les cuillères d’huile d’olive, l’eau de rose et les épices avant de redonner un petit coup de mixer pour bien mêler l’ensemble. Hop, y a plus qu’à verser dans un cul de poule !

Dernière petite étape avant de terminer, assemblez farines et poudre de noisettes torréfiées avec la maïzena et le bicarbonate et fouettez bien pour homogénéiser et répartir comme il fait l’agent levant :) On verse ensuite dans la première préparation, et on touille ! Attention, Maryse est de sortie ! x)

Bon ben…
Je crois que c’est prêt pour passer en cuisson ? ;) Goûtez une dernière fois et rectifiez, surtout au niveau de l’eau de rose. Chemisez un moule 15×20 et zou ! On coule l’appareil dedans et c’partit mon kiki pour 20 à 30 mn de cuisson à 180°C !!  
Au bout de ce temps, vérifiez avec la pointe d’un couteau que le gâteau ne marque plus la lame. Il sera encore très mou, c’est normal pas de panique ! ^^ Sortez-le et laissez-le se reposer pépère tranquillou pendant une bonne heure. Beh voilà y a plus qu’à démouler, à couper et… à déguster ;)

Avec un bon Crémant… ça tue ! hihi :p

’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’

Encore une fois, veuillez excuser mon absence ces derniers temps…
Beaucoup de boulot, de cours mais aussi de questions entre vie personnelle et professionnelle…
Bref une petite pause nécessaire, bien que je suis encore loin d’avoir trouver mes réponses xD

En tout cas je tiens à remercier certaines personnes pour leur aide ces derniers temps…
Je ne les cite pas aujourd’hui, je pense qu’elles se sont reconnues, mais la prochaine recette leur sera dédiée.
A ce moment là j’aurai le grand bonheur de les nommer ;)

Il me reste quand même une spéciale dédicace à un camarade qui me supporte régulièrement sans trop se plaindre
Le texte en intro est pour toi ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qui ne s’est jamais dit, une seule fois dans sa vie, que le temps ne passe pas assez vite ?
A moins que ce ne soit le contraire? Qu’importe au final… L’Horloge est détruite.
Le Temps est un amoureux infidèle et qui sans cesse prend la fuite…

Une année s’est écoulée… Toute une année, avec ses hauts et ses bas…
Des jours, des semaines, des mois… empreints de doutes et de moments de joie…
Un tour complet du quadran, pour une journée ou le partage est maître et les sourires sont rois.


Merci à tous les blogueurs présents à Bercy dimanche, c’était une excellente journée comme toujours et c’est grâce à chacun d’entre vous qu’on doit cette ambiance géniale :)
En tout cas, c’était un vrai plaisir que de retrouver certaines personnes ou d’en découvrir d’autres !

Avoir son blog est vraiment un truc génial, mais c’est vrai que bien souvent on s’arrête au pseudo ou à l’adresse du site et on en oublierait que derrière il y a une personne. Ce moment dans les jardins de Bercy, outre le fait d’être dehors, au soleil, en train de partager un casse-croûte tous en commun, permet de dépasser la limite du virtuel et lui donne enfin une existence :) Et moi, j’trouve ça top ! :D

Bon avant de me lancer complètement dans l’article (doûûûcement ^^)
je voudrais juste remercier deux personnes en particulier…

>>> La première n’est autre que Dorian, of cûrse ;) Chaque année, tu nous réunis pour passer un moment super… Papa Poule en chef ;) j’espère que ça continuera encore longtemps, tout comme cette amitié que je te porte et qui me tient énormément à coeur. On se retrouve à Soissons pour de nouvelles aventures :p
>>> Ma seconde « dédicace » s’adresse à quelqu’un qui est très important pour moi et que j’aime sincèrement… Un ami qui n’avait alors aucun lien avec la cuisine (a priori du moins lol)  mais qui s’est pleinement intégré et à fait de superbes photo’s ! Je ne pense pas me tromper en disant qu’il a passé un excellent moment ^^
MERCI Guillaume
Ma p’tite Alice au Pays des blogueurs culinaires !  C’était vraiment génial de t’avoir avec moi pour cette journée particulière.  Vous pouvez découvrir son art et son métier sur son blog ;)
inutile de préciser que je vous y enjoins fortement !

Bon et alors ?! Qui qui était là ??

Sophie du blog L’écrin révèle le diamant
Myriam du blog Chez Pupuce
Stéphanie & Caro du blog 2 filles ô fourneaux
Angélique du blog Le palais des lys
Marie du blog Les carnets
Epicéanne, et son blog éponyme Epicé@anne
Flo du blog Bretzel & Café crème
Marie-Claire du blog A bride abattue
Clémence du blog Les tentations culinaires de Clémence
Barbara et Cyril du blog Le frigo magique
Mélanie et Julien du blog Le goût du bonheur
Angélique du blog Du bruit dans la Map
Ae-Ja Voyages culinaires coréens
Marion d’ Over Miam & Céline du blog WonderCom
Apolina du blog Bombay-Bruxelles
Murielle du blog La table monde
Aude du blog Dans la cuisine d’Audinette
Ôna du blog Foodway to green heaven
Nawal du blog Les casseroles de Nawal

Et du côté des lecteurs ou futurs blogueurs ;)
Le pilier de toutes les sessions ^^ Ségolène
Nazarin bientôt blogueuse
Pierre & Florence
Sophie
Fernando
Lilla 
Christiane
, également bientôt blogueuse

De belles rencontres et de beaux souvenirs :) on se dit à l’année prochaine ?!! :D


Quelques photos… mais c’pas tout ça, maintenant c’est l’heure des recettes ! Dans ce premier billet, on s’occupe du salé !
Petite précision avant de balancer la sauce… J’ai fais la version omni de cette recette pour les copains blogueurs car je sais que l’association des ingrédients avec le crabe a été appréciée par ailleurs. Mais pour une version végétarienne, il suffira de remplacer la chair du crustacé par des miettes grossièrement écrasées de tempeh (nature, mariné ou fumé au choix ;) j’ai un penchant pour le fumé hihi)

*******************

Samossas-ki-tuent pour blogueurs gourmands…
… parce qu’à défaut de viande, le crabe c’est aussi la force ! *clin d’oeil à Guillaume*

Ingrédients [pour une quarantaine de p'tits plaisirs salés]:
ø Un paquet de feuilles de brick
ø Une demie mangue fraîche (à défaut une 1/2 boîte de mangue en sirop fera l’affaire^^)
ø 1/3 de pêche blanche
ø Une boîte de chair de crabe (de bonne qualité pleaaaaase ! ^^)
ø 1/3 de bûche de chèvre moelleuse mais pas trop faite
ø Un gros filet d’huile d’olive
ø Une belle cuillère à soupe de poudre de noisettes torréfiée
ø Une p’tite cuillère à café de piment Nora en paillettes
ø Poivre noir, 5 baies, sel rose
ø Une pincée de 5 parfums
ø Une pincée de piment

Le piment Nora est un piment marocain, tout petit et tout doux ^^ Seul bémol, il n’est pas évident à trouver, alors vous n’arrivez pas à en dégoter par chez vous, vous pouvez sans problème le remplacer par du piment d’Espelette ;)

La veille…
(Oh le jour même c’est possible aussi hein ^^ Mais  votre préparation sera tout  de même bien moins parfumée ;) donc dans la mesure du possible, je vous conseille de prévoir et de réserver au frigo).
« hé ho !! C’pas tout ça mais on veut la recette nous !! » oups ‘^^ allé c’partit !
Emincez les lamelles de mangue et la pêche en tout petits morceaux, limite même en purée grossière :) Alléééé lâchez-vous sur le couteau ! muahhahaha ! Une fois vos fruits en bouillie, disposez-les dans un p’tit saladier puis mélangez-les avec la chair de crabe (ou le tempeh écrasé) et la poudre de noisettes torréfiée. Ecrasez votre fromage de chèvre dans une assiette histoire d’obtenir une consistance crémeuse… mmmh… Personnellement j’aime bien quand il y a des ptits morceaux mais bon ça c’est selon vos goûts ^^

Et voilà, il n’y a plus qu’à tout réunir ensemble avant d’assaisonner avec les épices, le poivre, le sel puis et un beau filet d’huile d’olive :) Remuez bien et direction le fridge, pour une nuit bien fraîche ;)

Le lendemain…
Tadaaaaaaaam ! Voilà une belle farce comme on les aime ;) Parfaite pour garnir nos samossas.
Coupez chaque feuille de brick en quatre bandes de même largeur, et disposez-les devant vous. Un peu de préparation sur l’une des extrémités et après… y a plus qu’à plier ;) Vous commencez à connaître comment on fait, je ne vous refait pas un dessin.
Une fois qu’ils sont tous admirablement formés et bien bombés de délicieuse farce, étalez-les tout simplement sur une plaque et c’partit pour une p’tite cuisson de 2 x 10 minutes à 200°C, en les tournant entre les deux sessions…

Oh mais… ça ne serait pas l’heure de l’apéro ? :p
Allé on se retrouve pour un deuxième épisode très vite avec quelques plats tous mmmmh!  
Et surtout… surtout deux ou trois photos qui mériteraient un article à elles-seules ! hihihi

Les photos du pique-nique sont la propriété de Guillaume Roujas
Les photos des recettes et les textes sont la propriété de Julie Lafont
Toute copie ou ré-utilisation d’un quelconque de ces éléments est interdite sans autorisation.

Rendez-vous sur Hellocoton !
123451015Et avant ? »