Archive for the ‘P’tites Recettes Sans Gluten’ Category


Voilà une p’tite recette faite « sur le coup et sur le pouce » pour un soir où ma mômie est venue manger… (vous croyez qu’elle appréciera ce surnom ramimi? xD)
Ma môman l’ayant invitée « légèrement » au dernier moment (comme d’hab’ mdr), il n’y avait rien de prévu pour le repas of course…
Branle-bas de combat !!! Tous sur le pooooont !!!
Mais que va t-on bien pouvoir préparer ??? Bon le repas c’est révélé rapidement à nous, tout étant à « portée de main » à la casa lol.
On prépare, on coupe, cisèle.. Les oignons rissolent, le poulet grille…
Et pour le dessert? *moment de graaaaand silence*
AAAAH y a pas de dessert !! (oué bon oki, c’est obligatoire non plus, au pire on a des fruits et de la glace maison mais quand même ^^ j’y peux rien j’aime bien faire un dessert pour les invités )… Pas possible ça.. Vite direction le garde-manger héhé ;)
Bref trêve de blabla, on passe en cuisine *sluuurp*
∞~∞~∞~∞~∞~∞~∞~∞~
P’tits Clafoutis végan aux bons fruits de saison…
… parce qu’il n’y a rien de mieux pour se sentir bien vivant…

Ingrédients [pour 4 retardataires du dessert]:
–> Pâte sablée sans gluten pour crumble:
ø 160g de farine de riz et quinoa (je mets 2/3 pour 1/3, si vous n’avez pas de quinoa ne mettez que du riz. Pour une version avec gluten, je conseille de mélanger T65 et T80, ou mieux encore T80 et p’tit épautre pour plus de goût ).
ø 20g de fécule (Maïzena ou pomme de terre)
ø 80g de sucre Mascobado (à défaut Muscovado, Rapadura ou cassonade)
ø Une grosse Cuillère à soupe de graines de lin mélangées
ø 100g de poudre d’amandes grossière et torréfiée
ø 3 belles cuillères à soupe de tahin (ou de purée d’amandes si vous n’aimez pas le tahin).
ø Une à deux cuillère(s) à café de cannelle, cardamome et de pincée de muscade
ø Une 1/2 cuillère à café de bicarbonate et une pincée de sel
ø Eau FROIDE si besoin

–> Garniture et déco:
ø 2 pêches de vignes (ou autre lol ^^)
ø 8 abricots moyens (ou 6 gros)
ø Amandes effilées
ø Mélasse noire
ø Huile d’olive
ø Sucre Mascobado (ou Rapadura, Muscovado)
ø Cognac ou Cointreau
ø Cannelle
ø Purée d’amandes
ø Graines de sésame noir

Yihaaaaa c’partit !! Z’allez voir… Rien de bien compliqué
Pour la pâte, versez dans un saladier tous les aliments ensemble en mélangeant bien avec les mains pour une meilleure répartition de chaque élément. Ajoutez ensuite le tahin, et prévoyez à côté de vous un verre avec de l’eau également froide.
Amalgamez alors du bout des doigts la préparation afin d’obtenir une pâte ressemblant à un sable grossier. Selon les farines que vous aurez utilisé, il sera peut-être nécessaire d’ajouter un peu d’eau afin de pouvoir tout de même ramasser tous les ingrédients secs en une pâte grossière.

Attention: elle ne doit pas non plus se tenir, le crumble est clairement un « émiettement » ^^
Rassemblez alors rapidement en une sorte de tas informe xD hop dans un film et go frigo pour une vingtaine de minutes (voire plus avec la chaleur qu’il fait en ce moment ). Mettez alors à préchauffer le four sur 200°C

Coupez ensuite les abricots et les pêches en demi lunes pas trop épaisses, et réservez les sur une assiette. Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle, puis jeter les fruits dedans, ainsi que les amandes éffilées et saupoudrez de sucre. Là on laisse doucement caraméliser… mmmh *l’odeur qui tue xD* quand les fruits commencent à prendre une jolie couleur (attention à ce qu’elles ne compotent pas !!) déglacez avec l’alcool choisis et penchez votre poêle vers le gaz… Pssssshhhiiiiiit ça s’enflamme d’un coup !!! Gaffe au moustaches Pensez à mettre la hotte en marche au passage lol
Une fois les flamèches éteintes, coupez le feu et laissez tranquillement les fruits finir leur cuisson dans le jus arômatisé.
On ressort la pâte à crumble du frigo… Ca y est, c’est l’heure…
Elle va passer sur le grill héhé *regard machiavélique* Muahhahaaha !!
Emiettez-la grossièrement sur une plaque à pâtisserie avec vos mains. Allez-y lâchez-vous !! C’est si facile ;) (surtout quand on assimile ce tas d’ingrédients à la garce qui vous a piqué votre meilleure amie en sixième mdr xD).
Après s’être bien défoulé tout en restant dans la MO-DE-RA-TION lol (point trop n’en faut tout de même hein ;) ), direction le four pour un coup de cuisson d’environ 10 minutes à 200°C.
Pendant ce temps les fruits ont tiédi, vous pouvez alors les disposer en rosace au fond de vos coupelles (j’utilise des coupelles en terre cuite souvent employées pour les tapas ou les crèmes brûlées^^) et avant de saupoudrer de cannelle.
Sortez la plaque du four et émiettez le tas de crumble cuit en miettes grossières. Gaffe hein c’est chauuuuud (chaud chaud cacaoooo :p).
Répartissez alors ces dernières sur chacune de vos coupelles de fruits, versez ensuite un beau filet de mélasse sur chaque croûte, de même quelques touches de purée d’amandes et pour la touche déco finale, quelques graines de sésame noir.

Plus qu’à finir en beauté…

… en passant ces p’tits crumbles gourmands sous le grill durant 3 à 4 minutes, le temps de bien dorer tout ça… Mmmmmh…
Et cette odeur… vous la sentez ? Elle n’attendra pas longtemps…..

P’tit plus: Cette pâte à crumble est parfaite pour faire un fond de tarte ou des sablés en ajoutant simplement à cette préparation un oeuf, ou 2 à 3 cuillères à soupe de compote
Quant aux épices et/ou graines, à vous d’adapter hihi

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un voyage en Enfance…
Pour un retour vers l’ignorance,
Et ce monde d’Innocence
Rythmé d’impatiences…

Quand s’élèvent, délicieuses,
les odeurs et saveurs exquises,
Les réminiscences jaillissent, malicieuses,
Telles de douces gourmandises…

Délicates perles sucrées,
Pour une maman tant aimée…
Folles recettes épicées,
Pour un papa fin gourmet…

Et ce bonheur de chaque instant,
Quand par cet amour si puissant,
Cuisiner devient un vrai don de soi.
Entre souvenirs et langues de chat.

Un retour aux racines,
Pour un plaisir qui se dessine,
Et se re-dessine avec l’âge,
Quand sonne l’heure du partage.
……………
Bon fête à mon petit pôpa et ma môman, si chers à mon coeur…
Eux qui m’ont transmis cette envie, pouvoir leur offrir à mon tour ces quelques petits plats est mon plus grand bonheur ^^
Comme quoi, ya pas photo, si la cuisine rassemble les êtres autour d’une belle table, elle réunie aussi les coeurs et les âmes à travers elle. Alors même si cette année nous ne pourrons fêter tout ça en famille, nous avions pris de l’avance avec l’anniversaire de mon pôpa il y a quelques temps héhé ;) Une p’tite journée tranquille, et les premiers instants sous ce beau soleil rayonnant…
∞~∞~∞~∞~∞~∞~∞~∞~∞~∞

Veloutée tout doux d’asperges, pour un passage entre deux saisons…

… Parce qu’une entrée légère avec des restes, c’est possible ;)
Ingrédients [pour une grosse gourmande en manque de douceur dans ce monde de brute]:

ø 200g d’asperges vertes
ø 60 à 100g de tofu soyeux (ou 2 cuillères à soupe de crème fraîche ou végétale)
ø Un quart d’oignon nouveau
ø Un quart de litre de bouillon aromatique (ail, laurier, thym, sauge, girofle)
ø Poivre blanc et moulin 5 baies
ø Sel Herbamare Asia
ø Curcuma
ø Graines de pavot, de coriandre et de nigelle
ø Quelques jolies fleurs de bourrache
ø Huile d’olive
ø Graines de sésame
Bon bon bon… Je vous vois venir (à 30km au moins mdr xD)…
« Mouééééé… Mais les asperges c’est pas donné.. Alors les réduire en velouté… J’sais pas, j’hésite à m’lanceeeeer… » (noté les allitérations en « é » et en rimes s’il vous plait !! Rooooh encore!! huhu Faut qu’j'arrête lol) Bref passons…
Je comprends tout à fait, et je dois avouer que la première fois, quand j’ai eu l’idée de tenter le coup, j’ai mis deux jours à me décider. Ce qui finalement a eu du bon, puisqu’au bout de ces deux jours, mes asperges cuites à la vapeur n’avaient plus que la pointe de présentables… Non que le reste ne soit plus bon hein !! Mais juste tout fripé comme la peau de mamie… (oups… j’ai rien diiiiiiit !!! x) *s’excuse auprès des mamies* c’est affectueux ;) ). Et là… ben finalement ça me dérangeait moins, ce qui est, entre nous, idiot comme réaction x) mais bon j’assume ^^
Je ne regrette jamais rien de mes choix, c’est un de mes principes fondamentaux… Et ben là, je pourrais presque l’enfreindre, parce que ce velouté c’était tout simplement… divin. Alors si je regrette? Non, (vi suis une tête de lard hein xD) mais c’est quand même dommage de ne pas avoir testé avant !! Enfin, comme on dit… « mieux vaut tard que jamais » :P
Et pour la peine…
… En avant la zik’mu !! ;)
Si ce n’est déjà fait, mettez à cuire vos asperges à la vapeur, pour une vingtaine de minutes (à adapter bien sûr à la grosseur et à l’espèce de vos asperges. Les blanches sont plus longues notamment ^^).
Une fois cuites, coupez les têtes des asperges à 5 cm, avant de détailler les tiges en tronçons. A la limite, vous n’avez pas vraiment besoin de les trier au préalable comme on ferait pour les servir en sauce mousseline. En effet le passage au mixer permet de réduire en une tendre purée tous ces p’tits fils ingrats héhé ;) Pour les pointes, on les met de côté pour l’instant ;)
Déposez les morceaux des tiges dans une casserole, ajoutez le bouillon avec le quart d’oignon grossièrement coupé en morceaux, les graines et les épices. Faire blobloter à petit feu en couvrant pour 20 à 30 minutes supplémentaires.
Gnié ??
« Mais pourquoi ne pas les cuire d’avantage à la vapeur alors, au lieu de repartir dans une cuisson à la casserole ?? » Good question, Sherlock ;)
–> Déjà précuites par le passage à la vapeur, les asperges vont ainsi acquérir une tendreté au top et au delà, elles vont surtout bien s’imprégner des saveurs du bouillon.
Après avoir profité du temps qui s’écoule pour feuilleter son journal satyrique préféré…
Stoppez le gaz et hop! On verse l’ensemble de la casserole dans un récipient suffisamment haut pour pouvoir mixer au pieds à soupe sans un mettre partout lol ^^ (j’utilise mon verre doseur ;) pour moi seule c’est parfait, je pense que ça doit faire pour deux personnes ;) ).
Donnez un premier coup de mixer pour réaliser une sorte de purée d’asperges, plus ou moins épaisse (pour ça c’est à vous de voir). Et là, ça relève de votre choix personnel
Soit vous passez cette dernière au chinoix pour retirer les possibles fils restants et/ou morceaux, soit vous les laisser pour offrir au velouté une consistance plus rustique ;) (c’que je préfère *-*).
Ah bah c’est vert, mais.. pas tant qu’ça en fait…
Et bien ce n’est pas finis, parce que maintenant… on ajoute le tofu soyeux. Et oui, un apport de protéines riches sans une once de lipides… Si c’est pas l’pieds ça ;) Bon oki, ça nécessite qu’on en possède chez soi… Aussi vous pouvez sans problème le remplacer, et ce par deux belles cuillères à coupe de crème fraîche végétale au choix (soya, avoine ou riz ;) ).
Le dernier coup de baguette magique avant de se régaler…
Et oui, il est temps d’assaisonner héhé… Saupoudrez alors d’Herbamare Asia et de poivre blanc à votre goût… On r’sort notre pote le pieds à soupe et zouuuuuuuuuuu on r’met ça !! BzZzzzzt bBZzzzzZzT !!!
Vas-yyyyy !! Fais chauffer l’moteur Marcel !!
Et là……. Une écume terriblement gourmande va se former… le velouté naît sous vos yeux ébahis… C’est qu’ça a l’air bon hein :p *mode je torture.com ^^ muahahah*
Dressez cette délicate crème gourmande dans un bon gros bol, pour une belle portion réconfortante… Saupoudrez généreusement de graines de nigelle et de pavot bleu pour faire un rappel gourmand à la soupe en finissant par quelques fleurs de bourrache et une pointe de curcuma…
Au dernier moment, prenez les pointes d’asperges mises de côté. Faites chauffez un fond d’huile d’olive et hop ;) un p’tit saut rapide à la poêle pour nos délicates copines… Saupoudrez de graines de sésame, un tour de moulin 5 baies… et déposez-les, encore bien chaudes, sur la surface immobile de votre velouté… :P
Ce dernier est à déguster tiède ou même froid, avec de croustillantes mouillettes de pain aux céréales, légèrement huilées et grillées… *bave*
Honnêtement j’adore les asperges… J’en mangerais des tonnes. Alors imaginez, moi qui suis une soup’addict, après avoir finit par me décider à les mixer… Je ne pouvais qu’aimer ce velouté… Mais en fait… non… Je ne l’aime pas…
Je l’ADORE!! Je ne pensais pas que se serait si doux, si onctueux, si…
Gaaaaaaaah…
*C’était le cri primaire de Talia… *
A Ciao, bonne fin d’semaine et surtout…
Bonne fête à tous les pôpa (spéciale dédicace à Dorian ;) )
Rendez-vous sur Hellocoton !

L’Enfance…
Une ambiance, un lieu, un parfum… qui rejaillissent instantanément à la moindre occasion…
L’aube qui se lève, je descend tout doucement les escaliers, et là… cette odeur qui s’élève et flotte jusqu’à mes narines… Souvenir de ces dimanches matin en famille, alors que je n’étais encore qu’un p’tit bout…
La mine tout endormie, j’arrivais dans la cuisine, et mes parents, devant leur bol de café, me prenaient alors sur leurs genoux… Un grand bol de chocolat fumant et cet énorme tas de tartines de pain grillé qui m’attendait. Du pain maison bio, à l’odeur si spécifique du vieux levain lentement gonflé… amoureusement travaillé et couvert d’une délicate couche de beurre…
C’est ce moment là qui me manque sans doute le plus aujourd’hui. Cet instantané d’une vie qu’un jour j’espère, j’offrirai à mon tour à mes enfants.
En attendant je le revis chaque matin, comme un retour en Enfance…
Comme une petite fenêtre sur l’innocence…
∞∞∞∞∞

Douceur de Cerises comme un Elixir aux saveurs délicatement épicées…

… parce que même avec l’étagère pleine, il n’y en a jamais assez…

Ingrédients [pour 8 pots environ, soit la réserve pour un mois xD]:
ø 3 kg de cerises dénoyautés
ø 1,8 kg de sucre cristal (lol :p ^^)
ø 3 citrons bien mûrs

ø Une mousseline avec dedans de délicieux épices:
- Une dizaine de noyaux mis de côté
- Les pépins de vos trois citrons
- Un demi bâton de cannelle cassé en trois
- 2 clous de girofle
- 2 étoiles de badiane grossièrement concassées
- 4 peaux de macis

ø Epices en poudre:
- Une cc de gingembre
- Une cc de cannelle
- Une demie cc de cardamome (ou une cosse écrasée dans la mousseline )

Triez vos cerises en mettant de côté une dizaine de noyaux. Disposez vos fruits dans la bassine à confiture, versez-y le sucre, puis pressez ensuite les trois citrons, en réservant les pépins de côté. Remuez bien pour dissoudre au maximum le sucre et le citron.
Glissez dans la mousseline le demi bâton de cannelle brisé en trois, les pépins et les noyaux de cerises, les clous de girofle, les étoiles de badiane grossièrement concassées et le macis. Une fois tout déposé, fermez et jetez la dans le bassine avec les fruits qui marinent ^^. Saupoudrez les autres épices, remuez avec amour… :’)
Laissez alors l’ensemble reposer pendant deux ou trois heures, bien caché sous un torchon propre…
Juste le temps de s’faire le dernier cageot de cerises restant huhu *indigestion powa !!! boaf tant pis c’est trop bon hihi*
Tic tac… Tic tac… DriIiiIIiIIiiggG !!!
Vos fruits ont bien macéré avec le sucre, le citron et les épices, il est grand temps de se mettre en cuisine…
Mettez votre belle (et lourde x)) bassine en cuivre sur le feu. Vif le feu hein, c’est pas d’la gnognote là, on commence le vrai travail héhé
Donc sur feu vif, on fait chauffer tout ça jusqu’apparition de la première ébullition. Une fois les grosses bubulles atteintes, on baisse à feu moyen et… c’est partiiiiiiiiit !!!
Comptez dès lors à peu près 3/4 d’heure de cuisson à cette cadence, en remuant fréquemment (toutes les 5 à 8 minutes environ). Au bout de 20 minutes, retirez la mousseline en l’essorant au maximum entre deux cuillères.
–> Conseil gourmand de dernière minute !! Gardez ce petit sac hautement addictif de côté quelques instants pour qu’il tiédisse… Une fois manipulable sans se crâmer les mimines, saisissez-le et… régalez-vous !!! Vous avez enfin le droit de vous pourlécher les babines et de vous en mettre partout… Promis, on ne vous en tiendra pas rigueur muahahhahah
–> Entre deux touille-touille, trois coups de langue et les doigts plein de sucre, placez une assiette au freezer, ce sera pour le test de fin de cuisson

A partir d’un certain temps, la confiture commence à prendre forme, devenant plus épaisse et sirupeuse. Dès lors, surveillez bien parce qu’elle peut être rapidement trop cuite. Sortez votre assiette du freezer et déposez un peu de cette délicieuse préparation sur la surface gelée. Patientez quelques secondes et penchez la; si elle reste figée, votre p’tite confiote est prête sinon poursuivez encore un chouya.

Zou !! En pot, Maurice !!
Nettoyez vos pots à l’eau chaude et séchez-les bien comme il faut. Disposez un entonnoir à confiture sur le premier qui vous tombe sous la main, et à l’aide votre fidèle louche, remplissez amoureusement jusqu’au rebord… Mmmmmh… (l’odeur de la confiture chaude c’est une pure tuerie……..).
Une fois qu’ils sont tous plein, fermez-les à fond et retournez-les sur le bord de l’évier…
* souvenirs, souvenirs… Môman chérie, réalisant ses confiotes si parfumées… j’avais 6 ans et pourtant… les odeurs me reviennent comme si c’était hier*

Et voilà, une belle tournée de délicieuse confiture de cerises aux épices n’attendant qu’une seule chose…
Se marier à votre cuillère gourmande…

Rendez-vous sur Hellocoton !

De l’eau à torrent, un tonnerre assourdissant, des éclairs aveuglants et un vent à décorner les boeufs… Tel est le paysage de ces derniers jours sur notre partie sud de la France.
Décidément, on aura eu de quoi remplir les nappes phréatiques cette saison… Heureusement quant on sait à quel point elles étaient vides… et Gaïa commençait à se tarir…

M’enfin si par ici les éléments se sont pas mal déchainés, il n’en ai rien en comparaison du Sud-Ouest, qui aura connu pas mal de problèmes cette année :/
*spéciale pensée à ma Lilifigounette de mon coeur qui me manque*

En tout cas une chose est sûre, ce n’est pas encore aujourd’hui que je sortirais me dégourdir les mollets entre deux traductions de textes… A moins de me faire emporter par le Sire Mistral…
Hors de question néanmoins de travailler plus (on connait la chanson, ça va hein…), alors pour me détendre, direction la cuisine…
Et comme je suis une grande gourmande qui aime partager, j’vous embarque avec moi ;) *attention ça glisse xD*

>>…(°)< >>…(°)< >>…(°)<

Une délicieuse purée bien réconfortante, pour faire face à un hiver décidemment trop mouillé, ou un printemps déréglé…
… parce que dehors, y a pô qu’les p’tits pois qui se sont fait la malle …

Ingrédients [pour une protectrice de la nature pleurant son chêne brisé...]:
¤ 80 à 100g de pois cassés (trempés 10 minutes, mais rien ne vous y oblige ;) )
¤ 3 aulx en chemise
¤ Un p’tit oignon coupé en quartier et piqué de deux clous de girofle
¤ Deux feuilles de laurier
¤ Thym, romarin, sauge
¤ Une belle poignée d’algues Wakame
¤ Une belle cuillère à soupe de graines de lin brun
¤ poivre blanc, graines de coriandre et de nigelle
¤ Sel Herbamare Corsé
¤ Une cuillère à soupe d’équil’huile (à défaut huile d’olive ou mieux de noisette/noix :) )

P’tite Précision ;)
Les pois-cassés n’ont aucunement besoin de trempette préalable, simplement d’une ou deux p’tites douches pour bien les rincer. Néanmoins si vous avez le temps, à la limite, il est possible de les laisser nager la brasse une ou deux heures, ce qui aura pour effet de réduire un peu le temps de cuisson. Dans ce cas, pensez à réduire un peu la quantité d’eau pour la cuisson, au risque de vous retrouver avec de la soupe ^^ et non plus une belle purée épaisse.

Alors, on s’lance?
Dans un premier temps, on cuit les pois cassés (oué ça pourrait être pas mal hein^^) avec les aulx, l’oignon, le laurier, le thym et la sauge pendant 35 à 45 minutes environ à feu moyen/doux. Pour la quantité d’eau, je compte un volume et demi, pour un volume de pois (s’ils ont trempés, sinon c’est 2,5 fois le volume). Bien entendu, on ne sale pas ;) au risque de voir son p’tit pois chéri se durcir à son contact, mais on ajoute une belle cuillère à thé de bicarbonate ;)
Tic tac… tic tac… Pouêt
Le temps est écoulé… Oui mais… Comment savoir si vos pois sont cuits? Munissez-vous d’une fourchette et tentez de les écrabouiller (allé lâchez-vous ;) ). S’ils ne résistent pas à votre coup de main professionnel, s’aplatissant de peur au fond de la casserole xD alors c’est bon ;) . Coupez le feu, retirez les diverses herbes et ajoutez les algues en morceaux. Bien remuer avant de couvrir et réservez, la wakame va se réhydrater tranquillement.

Quelques minutes avant le service…
Remettez la purée à chauffer en ajoutant les épices, le sel et les graines de lin et l’huile.
On peut écraser à la fourchette, au pieds à purée ou servir ainsi, mais bon généralement les pois se délitent déjà très bien tous seuls ^^ C’est selon la consistance que vous préférez hi!

Avec quoi peut-on la déguster, c’te p’tite purée?
¤ Cubes de tempeh simplement rôtis à la poêle
¤ Un bel oeuf poché, tout juste déposé au centre d’un volcan vert… Aaah… ce jaune dégoulinant sur cette crème toute douce…
¤ Un bol de riz complet/sauvage bien croquant (pour le contraste de textures ;) )
ou de sarrasin grillé, dont le goût se marie bien.
¤ Une belle galette de tofu (aux champipi ou aux olives ;) /slurp)

¤ Rien… lol bah oui les trois quart du temps, je ne résiste pas à un énoooooorme bol ^^
Bon autant cette purée est une ode vivante au mot douceur… autant elle n’est absolument pas photogénique pour trois pesos xD désolée donc pour ces photos :s
Déjà, de la purée en soi, c’est difficile à photographier, alors bon si vous ajoutez à celà l’étrange couleur de cette mixture… :/ Enfin je vous demande, à défaut, de bien vouloir me croire et de surtout ne pas hésiter à vous lancer… Faites moi confiance, vous ne le regretterez pas.
En fait, dites vous bien que quoi que vous fassiez, vous n’en préparerez jamais assez ;) :p
øøøøøøøøøøøøøøø

« Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu’entre la graine et l’arbre. » … Gandhi …

Rendez-vous sur Hellocoton !
« Et Après ?3456710Et avant ? »