Archive for the ‘Voyages de l’âme et de l’esprit’ Category


… Non sans difficulté ni souffrance, il faut bien l’avouer.

Quelques jours se sont écoulés… Des milliers de p’tites secondes, comme des grains de sables portés par le vent, quand une tempête se profile… Et se lève enfin, pour tout bouleverser sur son passage…

Un nouveau temps, une nouvelle époque, une prise de conscience… et un sablier qui vient de se retourner pour que tout change….

~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~¤~


Nous voilà en plein Automne ça y est, là j’crois qu’il ne faut plus attendre d’été indien lol :p
Tant pis, on peut pas l’avoir chaque année hein *rêve de palmiers… de sable chaud ôhôhôh..* hum… oups xD

Oué ben à défaut de coquillages et de crustacés, j’me suis creusé le cerveau… (yep ça m’arrive… d’ailleurs à force il n’y aura bientôt plus rien à gratouiller xD)
Parce que bon, pas de chaleurs tardives je veux bien, mais accepter la flotte, le froid et les pieds gelés sans se plaindre et avec le sourire, ça ne serait sympa du tout !! Après moultes réflexions, je profite donc de nos défauts chroniques de braves êtres humains… en dégainant magistralement la carte du « je-suis-jamais-content-et-pis-c’est-tout » muahahahah !!! A moi le droit de me plaindre le temps de quelques lignes !!! C’est partiiiiiiiiiiiit !!
[Je vous demande de l'indulgence, j'ai pas trop l'habitude d'être négative^^ mdr]

PAS CONTENT !!!
PAS CONTENT !!!

RENDEZ-NOUS LE SOLEIL !!

PAS CONTENT !!!
PAS CONTENT !!!

Moué ok c’pas terrible… *regarde par la fenêtre…* et en plus ça ne fonctionne pas…
Il n’y a pas à tortiller, se plaindre ne sert à rien ;)
Alors on accepte, parce que ces choses qui se profilent au jour le jour n’arrivent jamais par hasard. La pluie, le vent, le froid, c’est vrai, c’est pas marrant… Mais l’Automne est aussi un être à part entière et Gaïa en a besoin pour vivre.
Patience, Rê reviendra très vite nous dorer de ses rayons d’électrum…

Et en attendant, hibernons, bien au chaud, sans nous enfermer pour autant ;)
Notre Terre nous offre tant de belles choses, à nous de les savourer avec délectation..
Les pieds au chaud dans de douces pantoufles de laine, emmitoufflez-vous dans une couverture bien épaisse et laissez-vous aller devant un bon film et une soupe délicieusement fumante….


Aaaaah vous voyez, finalement, l’Automne a du bonn…

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’aube se lève, lentement, sur les montagnes de Provence… Le Mont Ventoux, majestueuse cime, domine le pays de Vaucluse et la courbe sinueuse de la Vallée du Rhône…
Un paysage simple respirant le bonheur, les souvenirs d’enfance, une vie tout simplement…
C’est là qu’est né une nouvelle relation… à travers la rencontre de deux âmes éphémères… Deux âmes qui ne s’étaient jamais croisées, hormis à distance, par la pensée. L’inconnu s’insinuant petit à petit, à chaque nouveau battement d’aile vers cette destination mystérieuse et ce visage dissimulé derrière ce si fin voile…
Un ultime sursaut avant de venir mourir au pied d’une place, au bord de cette fontaine dont l’eau reflète encore l’image poétique d’un instant hors du temps… Quelques secondes, un rayon de soleil, un éclair rose et la peur cède sa place à la découverte…
Deux papillons jetés dans l’arène du monde extérieur pour mieux se rencontrer… Deux êtres issus d’un même monde… Deux âmes blessées par la vie, réunies après tant de siècles passés ?…

Un mot, si simple et pourtant chargé de symbôle et de signification à mes yeux…
…Merci…
Merci pour ton écoute et tes conseils
Merci d’avoir été là quand ça n’allait pas
Merci d’avoir appris à me (re)connaître comme tu l’as fait
Merci d’être venue jusqu’à moi

Ne change pas, tu es une personne fantastique, au coeur immense et débordant d’amour… Aucune frontière, aucune limite dans un univers où les sentiments sont trop souvent faux, et où les chances offertes à l’Autre sont si souvent malmenées…
Christine… Quand tu le voudras, mon p’tit cosmos t’attend, loin de la peur et des idées noires…

…Rencontre et divagations, un samedi matin sur la Terre…
parce qu’être Crazy rend Talia joyeuse ;) et qu’une p’tite recette n’est jamais de trop hihi !

Rien à ajouter, je laisse simplement cette image exprimer les émotions du moment ;)
Un 14 Juillet 2008, empreint de sourires et de clins d’oeil autour d’un café et d’un apéro bien d’chez nous :p

*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*

Tzatziki en blanc et vert, tout frais, tout léger
…Ou l’invitation a découvrir la douce et chaude Grèce d’Aristote et Platon…

Ingrédients [pour quelques gourmands du Sud, ou un gros bol]:
¤ 1/3 de concombre bien croquant

¤ Deux gousses d’ail (ou plus, personnellement je monte quelques fois à 4 selon les goûts ^^ ah bah vi suis de Provence hein :p)

¤ Une vingtaine de belles feuilles de menthes variées et fraîches (menthe orientale, menthe poivrée, menthe corse)
¤ L’équivalent de votre bol de service en fromage blanc o
u de yaourts bulgares/grecs (environ 6 cuillères à soupe ~ )
¤ Un p’tit trait de citron

¤ Sel, Poivre 5 baies

¤ Cumin [Facultatif mais dépaysant ^^]

¤ Une à deux cuillère(s) à soupe d’huile d’olive [au choix mais sans c'est parfait aussi]


Un dip que j’adore vraiment préparer durant toute l’année. Certes en été c’est réellement parfait face aux grandes chaleurs, mais c’est tellement bon que finalement ce serait couillon de le limiter à une saison non? Donc dans la mesure ou je trouve des concombre bien d’chez nous, frais et croquant, je ne me gêne pas hihi

On commence comment?
Tout bêtement, râpez le concombre dans votre bol. Personnellement j’utilise les gros trous de ma râpe manuelle et je recoupe grossièrement au couteau. Peut-être qu’au robot c’est faisable, mais d’après moi ça doit donner un résultat trop « purée ».
Egouttez les lanières de concombre en les pressant fort avec vos mains pour retirer le jus, qui risquerait de rendre votre Tzatziki trop liquide. Laissez les goutter dans une passoire en attendant de préparer la suite.
Ecrasez et hâchez le plus finement possible l’ail et les feuilles de menthes pour bien révéler les arômes. Dans ce cas, l’utilisation du robot est possible, même si au couteau c’est faisable ;) (une pensée attendrie aux flemmard(e)s hihihi ^^).

Une fois le concombre égoutté remettez le dans le bol et incorporez lui le hâchis ail/herbes, salez et poivrez généreusement (ce p’tit plat aime les 5 baies ;) ). Ajoutez enfin un trait de jus de citron, l’huile et le cumin si le coeur (et les papilles) vous en dit.
Un dernier coup de cuillère et le tour est joué ;)


Avec quoi qu’on le mange? :D
A déguster sur de fines tranches grillées de pain aux céréales, au seigle, au Kamut ou encore au sésame. Vous pouvez également utiliser les grandes galettes de seigle croquantes de Ikea, ou encore des gressini natures, sésame, ou romarin pour un partage des saveurs sans frontières ;)

Un p’tit instant de tranquillité, sous la tonnelle… Tiens… la Glycine est fleurie…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Un message… Un oubli… et Milles pardons…

Quelques temps déjà qu’un petit mot m’avait été laissé par une amie, un p’tit message tout simple… Et un p’tit jeu, ayant déjà fait des dizaines de fois le tour du monde… (Ah, le veinard!! ^^). Puis une Lili venait me ramener sur Terre… Peu de temps alors pour répondre comme il se doit… Je l’avais délaissé le coeur ailleurs et la tête en l’air, suite à de trop nombreuses préoccupations…

La vie est éphémère… Le papillon oublie bien vite son statut si fragile… Frêle et délicat, il volète, insouciant… Jusqu’au moment où la réalité le rattrape, violente, lui rappelant sans détour une vérité bien amère. Et le constat douloureux… le temps est fugitif, l’existence ne tient finalement qu’à un fil… Une ligne de soie si fine qu’elle en apparait transparente aux yeux de ceux qui ne voient pas… ceux qui, depuis longtemps, ont oublié plus qu’un mot ou un jeu… Ceux qui croient encore que Gaïa ne respire pas…

Quelques mots sur une page blanche…
… pour un tag littéraire, entre partage, échange et amitié…

Le concept?
“ouvrir son livre de chevet page 123 et recopier 4 lignes à partir de la 5ème ligne”

Loin d’être un roman, une bande dessinée ou autre polar, l’un de mes livres de chevet, en ce moment est d’avantage tourné vers l’interrogation… Toutes ces questions qui habitent mon esprit, et me poussent à la réflexion.
Parce que j’aime comprendre, je passe mon temps à chercher.

« Le squelette et les os représentent notre structure, notre architecture intérieure. Chaque fois que nous souffrons des os, cela signifie que nous souffrons dans nos structures intérieures, dans nos croyances de vie. La plupart de ces structures sont non-conscientes, ce sont nos archétypes les plus profonds, ce sur quoi nous sommes inconsciemment et en permanence appuyés dans notre quotidien, dans notre relation à la vie ».

Pardonnez moi, j’ai légèrement enfreint le règlement en écrivant d’avantage que quatre lignes, mais il me semblait intéressant de poursuivre jusque là pour la compréhension, mais aussi parce que couper avant aurait été un manque de respect à l’auteur.


P’tite remarque marrante: vous avez vu que celui qui a créé ce jeu ne s’est pas trop creusé le siphon lol… 123… 4… 5… Qui va nous sortir la même avec la page 678, recopier 9 lignes à partir de la 0? mdr Yeah je le sens bien, et puis je suis sûre que vous avez toutes des livres faisant minimum 678 pages :p). J’aurais pu participer mes deux livres en cours :p « Dis moi… » et « Harry Potter VII » font tous les deux plus de 800 pages muahahah

>>–(°o *glou glou* o°)–<<

Un deuxième petit questionnaire, parce que ça m’amuse et puis finalement on est là aussi pour mieux se connaitre ;) de la part de Lili (oui oui encore elle hihihi).

Couleurs préférés : Le noir parce que c’est une nuance, une palette de couleurs à lui seul… Et le rouge, pour la profondeur vertigineuse qu’il m’inspire et les sentiments si différents qu’il nourrit…

Matières préférées : Le cuir… son odeur, la croûte rugueuse et son aspect brut qui rappelle la nature. Le lin également, si doux et si léger…

Odeurs préférées : J’apprécie beaucoup les odeurs puissantes de l’iode, du chocolat qui fond au bain-marie, mais aussi celles plus délicates d’un melon bien mûr au soleil, d’une poire fraîchement cueillie… Puis il y a les odeurs de la nature, celle du sous-bois humide, ou du jardin après une belle pluie d’été… Enfin il y a les odeurs suaves de cuisine, et pour le coup aucune ne me laisse de marbre, même celle d’un tendre gigot d’agneau cuisant au four, pourtant je ne risquerais pas d’en manger… (étrange hein lol).

Gourmandises préférées : Le chocolat noir très amer tout simplement (le Van Houten à la cuillère :’)). Après si je dois vraiment mettre une réponse, je dirais les truffes au chocolat bien noir, et les « Olivettes », amandes caramélisées et chocolatées, spécialités de Provence.

Ce que j’aime recevoir : Une lettre, un mot, une pensée… Le simple fait que quelqu’un consacre une seconde à se souvenir de moi et donc par extension, de notre rencontre et peut-être de notre amitié, c’est là le plus merveilleux des cadeaux. Ensuite, si je dois vraiment parler de « matériel », je dirais tout simplement qu’il m’importe peu l’objet, tant qu’il est offert par amour et avec plaisir, c’est ça le plus important.

Le style de ma déco : J’ai un besoin primaire de couleurs chaudes… jaune, orange, rouge, marron mais aussi le turquoise pour certains cas. Le noir quant à lui tient une place plus limité dans ma décoration, ce qui vient étonnamment trancher avec ma façon de m’habiller (tout en noir lol). Le contraste est pour moi nécessaire et significatif d’une évolution, d’un devenir et de besoins encore non réalisés (chaque chose en son temps). Sinon je ne suis pas vraiment partisane d’un style bien défini, j’aime mêler les goûts et les couleurs pour créer un monde à moi, un monde où je me sens bien et en harmonie avec ce qui m’entoure. Chez moi vous trouverez ainsi des meubles typés Hindou, Maghreb ou encore typiquement provençal. J’ai également un aspect Asiatique… Un melting-pot qui n’est pas sans rappeler ma passion de la découverte et du voyage… qui même s’il n’est pas physique (aïe les sous ‘^^), se réalise par l’âme et l’esprit, sans frontière ni barbelés…

A vous maintenant ;)
Marie-Christine, on échange hihi :p
Murielle et Stanislas, pour découvrir toujours plus de choses sur vous ^^
Claude-Olivier, pour le plaisir de notre rencontre ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Durant plusieurs années j’ai participé à l’animation médiévale d’un château du XIème siècle. Ce sont d’excellents souvenirs, surtout le contact avec les gens, qui très souvent se trompent lourdement sur cette période de notre histoire ^^. Certes, il y eut des fois où le dialogue était plutôt « délicat », trop bornés pour comprendre, ou simplement trop individualiste et supérieur pour partager deux cultures.
Toutefois très souvent chacun d’eux nourrissait cette envie un peu folle, un peu étrange de cerner une histoire en apparence si différente.
Dans mon cas, je m’occupais de la cuisine (étonnant n’est-ce pas? Je n’ai jamais compris pourquoi ni comment je me suis retrouvée là mdr ^^). Expliquer toutes les caractéristiques de cette gastronomie oubliée, des ingrédients au outils utilisés, les recettes, les goûts, ce fut une expérience géniale.

Au coeur de ma cuisine je n’étais plus cette étudiante du XXIème siècle… parce qu’au delà d’un quelconque changement d’apparence, c’est l’âme qui voyage… Et l’esprit, loin de toute préoccupation moderne, redécouvre la joie d’un monde simple et d’une histoire riche…
Alors seulement on se rend compte de toute l’idiotie de cette société, étouffante et déprimante…
Et des hommes, soit disant supérieurs, mais qui n’ont rien à envier aux méthodes barbares de ce Moyen-âge trop mal vu… Ces êtres qui s’énivrent de pouvoir et d’argent, quand tant d’autres meurent de faim et de soif…
Finalement, le Moyen-Âge est bien moins noir que l’on veut bien nous le laisser penser ;)

Du pourpre et du sang pour un Nectar de Dyonisos aux senteurs d’autrefois…
… l’Hypocras, une page d’Histoire épicée à partager dans la joie et l’allégresse.


Ingrédients (pour 1,5L litres de potion magique, ou huit médiévistes en braies courtes):
¤ 1L de vin rouge
¤ 2 bâton de cannelle et une demie cuillère à café de cannelle en poudre
¤ Un tronçon de 1cm de gingembre frais émincé en allumettes (ou Une cuillère à café de gingembre en poudre)
¤ 2 cuillère à soupe d’eau de rose [facultatif]
¤ 2 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
¤ 5 cuillères à soupe de miel ou 130 à 150g (liquide c’est plus pratique, mais le crémeux sera sans conteste meilleur, tant au goût que pour la santé^^)
¤ Une demie cuillère à café de cardamome en poudre
¤ 2 belles écorces de Macis
¤ Quelques rapées de Muscade
¤ 2 clous de girofle écrasés
¤ Une étoile de Badiane coupée en morceaux
¤ Quelques grains de poivre noir et de baies de genièvre

C’est une recette réellement festive, dont il existe des dizaines voire peut-être des centaines de versions, chaque famille ou village à l’époque ayant la sienne.
Le Moyen-Âge découvre les épices avec un plaisir intense et développe une gastronomie unique, tournant énormément autour de ces saveurs nouvelles et délicates. Assez chères cependant, il est certain que tout un chacun de pouvait se permettre les quantités données ici à chaque jour de messe. Aujourd’hui les choses sont différentes… Le Sermon est dit, alors zou ^^

Dans une bouteille à la contenance adaptée, donc 1,5 litre, versez votre vin rouge ainsi que le miel. Fermez et secouez durant quelques minutes de manière à bien faire fondre l’or des abeilles dans le délicat liquide de Bacchus ^^ (j’ai une âme de poétesse oggi lol).
Une fois que c’est bon, on ré-ouvre tout ça et on ajoute tous les épices, en prenant bien soin de briser légèrement en morceaux ceux qui sont entiers, comme les bâtons de cannelle ou la badiane. On ferme à nouveau, et là on peut alors se laisser aller à imiter un joueur de maracas en remuant d’un geste clâsse la bouteille.
Note importante: Eviter toutefois de faire des claquettes en même temps, vous risqueriez de passer pour un dégénéré auprès de votre famille lol xD

Infusion?
Alors voilà, bien entendu il y a un temps d’attente… Bah vi, hein, on peut pas tout avoir, c’est comme ça, bande d’ingrats impatients !! lol
Ceci étant vous pouvez vous estimer heureux, la durée minimale pour qu’il soit relativement bon est courte, seulement 10 à 12 heures. Il aura déjà pris pas mal de goût pour être appréciable.
Néanmoins, je vous conseille fortement de le laisser trempouiller jusqu’à une semaine (oui je sais c’est long huhu mais ça vaut le coup ;) ).

Le détail qui change tout…
Surtout pensez à faire danser la gigue à votre bouteille le plus souvent possible. Plus vous mélangerez l’ensemble, et mieux les saveurs se développeront ;)
Juste un tourne-retourne et hop rendez-vous dans quelques heures pour recommencer.

As’table mon gars !!
Au bout du temps de macération (ou avant si vous n’avez pas su vous retenir lol), filtrer à l’aide d’une étamine de lin (ou d’un chinois si vous êtes trop moderne huhu) et versez dans la bouteille de service. Disposez au frais quelques heures et faites vous plaisir.
Bien qu’étant du vin rouge (donc il ne faut pas trop en abuser hein^^), les épices lui confèrent un aspect bien moins rugueux et l’Hypocras peut donc facilement se boire en apéro.
En ce moment, vers 19h, avec un bon glaçon…

… Alors s’énivrer, mon bon Seigneur, oui!! Mais dans la joie et avec modération ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !
« Et Après ?23456