Le soleil va en déclinant…
Lentement, il rejoint l’horizon pour ne former plus qu’un avec lui…
Cette grande ligne de vie qui, dans toute sa longueur n’a d’égal que sa splendeur…
se prépare à recevoir en son sein, son fils fatigué et affaiblit…
A sa suite, sa soeur s’éveillera guillerette et enjouée…
Prête à jaillir dans le ciel étoilé, auréolée de son timide halo lumineux…
Une journée de printemps… qui se déroule tel un papyrus vieillit et abîmé…
Ce crépuscule naissant vient alors offrir quelques heures d’un bonheur fugace,
brèves et intenses, à toutes ces âmes en quête de liberté…
Depuis très longtemps, tout autour de la Méditerranée on fête ces fameux instants de partage
Romains, grecs, égyptiens, libanais, italiens, portugais, espagnols, français…
Quels que soient l’époque ou le peuple, cet étrange rituel a toujours eu un impact important et une place primordiale dans la culture de chacun…
Alors quand l’été débarque à nouveau, après une longue pause hivernale…
C’est un plaisir unique que de réunir tous ensemble autour d’une belle tablée conviviale, d’un bon verre et de quelques spécialités à grignoter… Tapas, mezze, antipasti… autant de p’tits plaisirs…
Mais avant de s’engager dans un tour du monde des papilles,
il me semblait primordial de se rendre a casa mia
Là où tout à commencer ;)
L’apéro chez nous c’est presque une véritable religion… Un moment hors du temps… on y tient…
Et si avant l’heure c’est pas l’heure… Après l’heure, bizarrement… ben c’est toujours l’heure ;)
Aussi je vous embarque du côté de mes racines…
entre Italie et Maquis


ø0ø0ø0ø0ø0ø0ø

Deux focaccia valent mieux qu’une seule… Sans gluten et sans reproches :p
… parce que j’aime la diversité plus que tout ;)

Ingrédients [pour 6 grignoteurs] :
Pour la pâte :
ø 400 g de farine  (100g farine de pois-chiches, 300g de farine de riz complète)
–> ou moitié T 55, moitié T 80
ø 2 cuillère à soupe de levain Bio sans gluten (ici levain de sarrasin)
–> ou 20g de levure fraîche et une petite cuillère à café de levain
ø Une grosse cuillère à café de sel
ø Poivre noir du moulin
ø 10 cl d’huile d’olive
ø 20 cl d’eau tiède (à ajuster en fonction du temps et de la farine)
ø Une pincée de bicarbonate

Version niçoise…
ø Quelques olives noires
ø De la marjolaine et du thym effeuillés
ø Graines de tournesol
ø Un trait d’huile d’olive bio de la maison ;)

Version Estivale…
ø Du brebis maison bien affiné (il doit être mou pour le tartiner sur la pâte :) mais un bon brocciu affiné ou même une belle bûche de chèvre feront aussi très bien l’affaire hein ;) )
ø Un p’tit bol de dès de courgettes
ø Graines de Cumin et de lin
ø Quelques feuilles de népita et de marjolaine
Pour la pâte…
On commence tranquillement… Mélangez le levain (ou la levure + levain), les 3/4 de l’eau tiède et le sucre dans un récipient assez haut, avant de dégainer le fouet ;) *regard foufou* muahahahah il vous suffit de le prendre entre vos deux paumes de mains et de le faire tourner pour créer un effet de batteur. De cette manière, vous aiderez le levain à se déclencher pour devenir une vraie warrior héhé !! (parce que le levain c’est la force ! hein Guillaume ;) )
Déposez ce mélange près d’une source de chaleur, genre devant un radiateur (en saison) ou dans le four préchauffé à 40°C, pour que les enzymes se mettent en route comme il faut et créer la fameuse réaction que l’on recherche toujours en boulange ^^ (même dans le sans gluten ;) ) il suffira d’une petite demie heure mais si vous avez la possibilité de le laisser une à deux heures, ça ne gênera pas.


Un café et quelques croquants aux amandes plus tard…
Monsieur Levain express est tout beau ^^ Y a plus qu’à mettre les farines avec le sel et une pincée de bicarbonate dans une jatte, un p’tit puits au milieu et hop, on y verse le levain, l’huile et le poivre. Ca va jusque là ? ^^ Ok !!
On se saisit d’une cuillère en bois pour commencer, et on tourne, tranquillou au centre, de manière  à amalgamer les ingrédients secs avec les liquides petits à petit. Quand la pâte devient assez compacte pour être ramassée à la main, déposez la sur le plan de travail et hop, c’est partis ! On pétris pour une bonne dizaine de minutes, histoire de faire s’entrechoquer les p’tites molécules ;)
Hé vous là-bas ! J’vous ai entendu au fond de la classe ! Pas la peine de râler, pétrir c’est bon pour les muscle, pour la peau et pour le moral ! :D
Une fois qu’elle est bien élastique, direction un grand et beau saladier pour un looooog moment de repos, en habit de cellophane. Comme votre levain express tout à l’heure, disposez votre copine Bouboule près d’un source de chaleur pour bien aider la pousse :) Pour un obtenir un saladier remplis, il vous faudra patienter pas moins d’une heure. Si le temps n’est pas un problème pour vous, alors je conseille de  la laisser deux heures voire plus. Oooooh la belle pâte ;)

Ne jamais se rouler les pouces… ça fait mal :x ‘^^
Pendant que Miss Boule fait gonflette, préparez vos ingrédients…
Coupez vos olives, effeuillez puis déchirez grossièrement vos herbes (bon soyez quand même sympa hein, elles ne vous ont rien fait les pauvres ^^). Puis hop, c’est au tour d’la miss courgette de passer à la casserole, enfin à la poêle ^^ Faites la rapidement revenir dans un trait d’huile d’olive avec graines de lin et de cumin, sel, poivre du moulin et éventuellement un peu de cumin en poudre… Mmmmh… j’adore cette odeur… *-*

Poc ! (tiens… C’est le cellophane de mamzelle Boule vient de craquer sous la pression… xD)
Farinez légèrement votre plan de travail et vos mains, puis faites tomber votre pâte au centre, pour bien la travailler. Avec une telle quantité, j’ai pu en réaliser deux de la taille d’une jolie pizz‘ mais vous pouvez bien entendu en faire une seule ou plusieurs plus petites ;) Par exemple, la semaine dernière, j’en ai fais des versions individuelles au luomo et chorizo pour accompagner un bol de gaspacho, c’était sympa :)
La pâte est très facile à étaler à la main par contre elle colle un peu, par rapport à une pâte à pizz’ qui justement est plus sèche. Bon après, si vous avez bien fariné vos mains, no soucy ;)
Une fois qu’elle a la forme et la taille voulu, faites des empreintes assez profondes avec votre doigt sur toute la surface, puis tartinez, disposez, projetez les ingrédients choisis tout partout ! Sel, poivre, épices, un filet d’huile et hop !! C’est prêêêêêêt !! Ya plus qu’à…

Cui-cui ?
Ayant allumé le four à bois pour les pizz’ j’en ai profité pour les cuire aussi, rien à voir au goût vous pensez bien ;)
Toutefois, dans un four tradi, ça marche aussi ! (yeh le slogan qui tue !! xD) Préchauffez le au maximum 275°C en général), puis enfournez et baissez à 230°C. On la laisse se dorer gentiment pour 10 à 15 minutes, en surveillant bien, ça dépend toujours un peu du four.
Si vous voulez une belle croûte croustillante, comme pour le pain, vous pouvez mettre une coupelle d’eau et réaliser un délicat coup de buée ;)

Mmmmmh ça sent bon le sud tout ça…
Et avec le temps d’été qui enfin nous fait honneur…
C’est sûr, les apéro, ça va y aller ! huhu
Alors faites-vous plaisir, laissez aller votre imagination !
Rendez-vous sur Hellocoton ! Share SHARE
Et hop !!
Rien de mieux qu’un p’tit SWAP pour bien démarrer le printemps !
Et quelle meilleure manière de rencontrer de nouvelles personnes, de nouvelles régions, 
de nouvelles saveurs….

Hé ! J’suis sûre que vous vous demandez où est-ce qu’on peut le retrouver ?? ;)
Alors rendez-vous chez Lili ;)
Je me languis qu’elle nous répartisse hihi


øøøøøøøøø

Et puis parce qu’il n’est jamais trop tard… 
On a vécu pas mal de choses toutes les deux…
Que ce soit chacune de notre côté…
Ou encore ensemble…
Qu’il s’agisse de moment difficiles…
Ou plein de bonheur…
Nous les avons surmonté ;)

Je voulais juste te dire ma Nonna, que tu es une femme extraordinaire 
et je suis vraiment très heureuse de te connaitre !
………
A l’image de toi ma belle, je dois parler de moi en 7 éléments…

… J’adore le chocolat.. le très noir, le très amer, le très… fort en cacao !! :D
… Je suis une passionnée de cuisine, et j’aime tout particulièrement faire des p’tits plats
pour ceux que j’aime …
… Végétarienne, je suis très proche de la nature et bien que non croyante
je crois en Gaïa plus que tout …
… Je suis passionnée par l’Egypte ancienne (et oui comme ma Nonna)
et j’ai derrière moi 4 années d’égyptologie …
 … J’ai un vrai caractère de cochon x) …
… Je suis capable de boire le vinaigre à la bouteille, avaler un tube entier de concentré de tomate comme ça 
ou encore manger un citron tel quel: j’aime l’acide lol …
… Je suis figophile et pois-chich’addict ! :p …

Un p’tit tag bien sympa qui permet de mieux se connaître ;)
Il y aurait tellement de personnes avec qui j’aimerai le partager… 
On en demande sept… 
J’en mets huit parce que je n’aime pas me tenir aux règles xD

Dorian, mon pôpa poule ;)   http://www.doriannn.blogspot.com/
Karen et ses p’tits délices :p http://cuisine-saine.fr/
M’dame Mamapasta, végé slurpesque :)  http://mamapasta.over-blog.com/
Cléa, la reine des p’tits plats sains ^^ http://www.cleacuisine.fr/
Nolwenn, la belle des champs =)  http://bledormant.canalblog.com/
Tiusha, ma copine vauclusienne =D http://saveurpassion.over-blog.com 
(vivement qu’on se revoit !)
Claude-Olivier, mon p’tit suisse préféré =p  http://1001recettes.blogspot.com/ 

Je m’excuse pour les autres, mais ceux qui veulent peuvent me répondre aussi !! 
Moi j’veux bien en savoir plus sur tout le monde !! :D
Rendez-vous sur Hellocoton ! Share SHARE
Push it Up !!
Je profite de ce concours tout simplement génial, organisé par Chocolatatout,
pour vous ressortir ma p’tite recette adaptée aux vegan et autres allergiques multiples…

Remember…
Un brownie ultra savoureux, ultra fondant, ultra gourmand ;)
Et en plus…
Au top pour la ligne !!
Quoi de mieux ?!

øøøøøøøøøøøøøøøøøøøøøø

Bon, presque deux semaines après le pique-nique de Bercy (roooh je crains vraiment du boudin ><) voici la recette du si fameux fondant vegan aux ingrédients surprises lol.

Remarques, hein, il n’est jamais trop tard pour bien faire (le bonne excuse du vieil adage xD)
Toutefois, avant tout, rendons à César ce qui lui appartient, la base de la recette vient de chez la gourmande de Chocolate & Zucchini, un chocolate cake connu et reconnu sur tout le net depuis pas mal de temps ^^.
Oui mais si la courgette ne me dérange pas, des ingrédients plus normaux en revanche, eux, posent problème par chez moi. Entre allergie, cholestérol et envie de garder la ligne, on en vient à se demander où est passée la gourmandise dans tout ça… :/
Alors, parce que le plaisir ne doit pas être oublié quels que soient les obstacles, je me suis gratté le cervelet pour adapter tout ça… Et puis tant qu’à faire, j’ai glissé quelques touches perso…..
Pour un gâteau fondant à souhait… Vegan, sans gluten, sans oeuf ni caséine ;) à tomber de sa chaise… Qui osera dire que les recettes végétaliennes sont sans goût ?!!
Un doute? Vous avez la parole de choco’addicts (et ce dimanche-là, à Bercy, j’peux vous dire qu’il y en avait pas mal hihi :P )
Et si vous ne nous croyez pas, il reste une solution… Testez-le !!
P’tit fondant au chocolat divinement fou…
… parce que les trucs trop normaux c’est même pô drôle…
Ingrédients [pour une bonne dizaine de blogueurs gourmands]:

∞ 350g de courgette crue
∞ 200g de chocolat à dessert corsé (70 et 99% pour moi mais on peut mettre du basique à 60% adaptez alors le dose de sucre selon la force du chocolat mais aussi de votre goût, attention à ce qu’il soit bien sans gluten)
∞ 15g de cacao en poudre V.H*uten
∞ 60g de rapadura
∞ 40g de matière grasse végétale (margarine, purée d’amande/noisette… etc c’est selon votre choix et vos possibilités :) )
∞ 70g de farine de châtaigne
∞ 30g de poudre d’amandes torréfiée
∞ 1 cc de bicarbonate et de levure chimique sans gluten
∞ Une pincée de sel
∞ Quelques gouttes de Tabasco et une belle pincée de piment d’Espelette
∞ Deux belles cuillères à soupe de graines de tournesol grillées

Dans un premier temps, on met à fondre la matière grasse avec le chocolat et le cacao en poudre dans un bol au bain-marie, sur feu doux pour ne pas brûler les ingrédients (on est pas pressé ;) ).
Parallèlement, réduisez vos morceaux de courgettes en une jolie purée toute verte à l’aide de votre robots préféré ^^ (à défaut vous pouvez les râper à la main, c’est jute un peu plus long et moins fin à la consistance).

Dans un autre saladier, mélangez simplement les ingrédients secs ensemble… Un bol de Corse, une pincée de gonfl’attitude x), un soupçon de bicarbo (mon souvenir de Mamie xD mdr), Tabasco et piment d’Espelette et de Sicile pour un voyage en Italie du Sud et en Espagne, en passant faire une escale au Mexique (attention dans vos valises, ne ramenez pas la grippe H1N1 hein xD)… Enfin une touche salée et la poudre croquante d’amandes torréfiées pour finir.

Récupérez votre p’tite purée de courgettes et ajoutez lui le rapadura en remuant bien pour que le sucre se dissolve et pénètre avec amoûr nos coupines toutes vertes ;) :P
Versez alors cette préparation dans le chocolat fondu et à l’aide de notre Maryse internationale, incorporez bien tout ça ensemble.
Ben voilà rien de plus compliqué ;) on réunit les deux appareils dans un seul plat, en mélangeant bien pour obtenir une belle pâte délicieusement chocolatée :D *bave*

Une dernière p’tite touche pour encore plus de gourmandise ?
Ajoutez deux cuillères à soupe de graines de tournesol grillées et sucrées à la poêle. Elles auront ainsi une p’tite croûte caramélisée à tomber… *gagaaaah* (désolée j’en perds mon latin xD lol).

Maintenant c’est direction le moule à cake, chemisé d’un papier sulfurisé ou « beurré » avec de la margarine végétale. Au fond du plat il m’arrive quelques fois de disposer une épaisseur d’amandes effilées et de rapadura pour créer une croûte croustillante et terriblement addictive huhu

Et la cuisson? 180°C pendant 45 mn ;) tout bête, tout simple…
Rien de mieux pour se faire plaisir… Sans aucun regret ni le moindre pépin de culpabilité… muahahahah

Et pour plus de plaisir, servez le tiède avec une boule de glace à la Vanille de Madagascar (ou autres dans le genre comme Nougat, Praliné enfin une saveur qui tue quoi xD), quelques noix grillées et caramélisées; ou à l’opposé, disposez le froid au centre de l’assiette et accompagnez le d’un coulis à base de confiture de cerises aux épices tiédie et d’une petite feuille de menthe poivrée ;)
Qui a dit que j’étais trop gourmande?? Et puis d’abord… Comment peut-on être trop gourmand hein ?!! Pffff namého…



Chez moi, trop est un mot qui n’existe pas muahahahah

øøøøøøøøøøøøø
Et c’est avec plaisir que j’en profite pour participer au concours « Adaptez votre dessert préféré sans Gluten » que nous propose Natacha, en partenariat avec Cook’n'blog ;)
Parce que même atteinte de la maladie cœliaque, ça ne m’empêche pas d’être une infinie gourmande hihi :p
Rendez-vous sur Hellocoton ! Share SHARE
Petit à petit, l’hiver se finit…
Lentement il délaisse les bancs de l’école…
Et dans un dernier souffle disparait…
Pour rejoindre cette p’tite boîte…
Où dorment mes souvenirs…
Et pourtant…
Même si le printemps prend ses marques…
Même s’il renaît de ses cendres…
Et que les rayons de soleil viennent réchauffer nos coeurs…
Les dernières bribes du Zéphyr hivernal sont encore bien présentes,
et soufflent avec nostalgie sur ma cuisine…
Au carrefour de saisons…
Rien de mieux que d’se mettre aux fourneaux…
En main… mon bol et mes baguettes…
Quelques coups de cuillère…
zwip… zwip… zwip…
Les saveurs se répandent…
Les parfums s’exalent…
Les papilles s’éveillent…
Entre curiosité et gourmandise, une ultime tentative…
Et je dois avouer que cette petite « création »… j’en suis assez fière :D
*************************

P’tit ragoût d’hiver hautement addictif…
… parce qu’il est temps de tourner la page pour accueillir la renaissance de Gaïa…

Ingrédients [pour une p'tite m'zelle nostalgique] :
ø 200g de panais cuit à la vapeur
ø Une demie tasse de thé au jasmin
ø 120g de châtaignes grillées ou 50g de flocons de châtaignes toastés
ø Deux gousses d’ail en chemise, cuits à la vapeur avec le panais
ø Laurier, thym sec effeuillé, sauge
ø Sel rose, poivre blanc, 5 baies
ø Graines de pavot, graines de lin brun et doré
ø Cumin et nigelle grillés
ø Un filet d’huile Equil’huiles bio
et mes ingrédients qui changent tout…..
ø 1/2 cuillère à café de vanille en poudre
ø Une cuillère à café d’eau de Jasmin

Un ragoût à la croisée des saisons… rien de mieux pour se donner un bon p’tit coup de boost avant les beaux jours !! hihi Alors… z’êtes prêts ?

Parce qu’avant le début, il y avait…
Le panais ! :D  Bon si vous avez toujours (ou presque ^^) du panais prêt à déguster avec gourmandise comme c’est mon cas (oui, je suis addict mais j’assume NA !! muahaha), alors la recette sera encore plus rapide. Sinon, coupez le simplement en dès et direction le cuit-vapeur pour un p’tit tour de sauna gratuit pendant 20 à 30 minutes. Et histoire qu’il ne se sente pas tout seul, mettez également deux ou trois gousses d’ail en chemise ;) Rassurez-vous, généralement ce duo là sait rester sage :p
A la sortie… Juste un p’tit plouf! dans de l’eau froide histoire de capturer les saveurs et on reprend là où… on s’était arrêté… ;)

When the cocotte singing…    ouh yeaaaaah… xD
Dans une p’tite casserole ou une mini-marmite (pas évident de cuisiner pour un hein? ^^), versez un filet d’huile et jetez-y votre panais dès qu’elle commence à susurrer de tendres mots doux à votre oreille (ou de suaves effluves à vos narines, à vous de choisir hihi). Ajoutez-y les aromates (laurier, branche de thym et sauge), les graines de lin, de pavot puis celles de cumin et de nigelle. Donnez quelques tours de moulin 5 baies, saupoudrez d’un peu de poivre blanc et remuez bien sur feu vif durant une à deux minutes à peine. L’huile en chauffant va permettre de développer les goûts pour mieux les exalter hihi!

Une fois l’ensemble légèrement doré, ajoutez les châtaignes grillées grossièrement écrasées (ou les flocons toastés) ainsi que la demie tasse de thé au jasmin. Donnez une dernière ébullition puis baissez sur feu doux et couvrez pour 5 minutes.

Tic Tac… Tic Tac… 
comment ça je suis sadique ?! muahahah vous n’avez encore rien vu xD
Le temps passe, profitez-en pour vous ouvrir une bonne bière, rien de meilleur avec un bon ragoût de fin de saison froide ;) (Mmmmmh une Jenla*n ambrée… bien fraîche… :D hihi).
Au bout du temps, finissez en ajoutant enfin la vanille, l’eau de Jasmin et si vous avez quelques grains de maniguette. Attention à ne pas surchauffer une fois ces ingrédients ajoutés, cela nuirait à leur saveurs.
Assaisonnez enfin de sel rose et remuez une dernière fois délicatement…

Graouuuu…
Dressez dans un grand bol gourmand, saisissez vos baguettes et hop! Dans une ambiance hivernale, lumières tamisées et grosses chaussettes de laine... Laissez vous glisser au creux du canapé pour regarder un bon film…

Peut-on rendre meilleur hommage à l’Hiver vieillissant ? ;)

Rendez-vous sur Hellocoton ! Share SHARE
« Et Après ?34567101520Et avant ? »