Bon… Je sais…
Noël est passé depuis deux semaines maintenant et je n’ai toujours pas mis les recettes de la tonne de gourmandises, sucrées comme salées, que j’ai pu faire à cette occasion…
Ce n’est pas faute d’avoir les photos, les recettes et même l’envie !! Non !!
Il me manque simplement…
du Temps ‘^^
Ce Temps qui file comme un train lancé à toute vapeur, quand son homonyme, l’Autre temps, fait des siennes en nous repoudrant le nez d’une blancheur étincelante…
Des milliers de p’tits flocons tombent joyeusement dans l’air glacial comme autant d’étoiles gelées, dansant sur l’immense scène de l’Univers…
Et la magie opère… la métamorphose a lieu…
Rappelant à notre doux souvenir, la puissance de Gaïa la Maternelle...
øøøøøøøøøøøøøøøø
Ca y est, c’est officiel, la neige nous rend sa p’tite visite ^^ Apparemment elle a finit par retrouver le chemin du Grand Sud… Vive les cartes Michel*n xD
Bref c’pas tout ça, mais ma porte d’entrée est gelée… Comment j’fais, moi, maintenant, pour sortir, hein ?? Ben… j’sors pas x)
Finalement, moi qui me plaignais de ne pas avoir quelques minutes pour partager mes recettes… je n’ai plus d’excuses ^^
Hop, en traîneau Simone !!

øøøøøøøøøø
P’tite pâte feuilletée pour gourmandises légères…
… parce que rien ne vaut le fait maison ;)
Ingrédients [pour 800g de pâte feuilletée environ]:
ø 500 g de Farine
ø 10 g de sel
ø 50 g de beurre fondu tiède
ø 25 cl d’eau

ø 300 g de beurre pour le tourage

Oui, je sais ce que vous êtes en train de vous dire…

« Pffff la pâte feuilletée maison.. C’est prise de tête ratatam, pour pas grand chose… Finalement les pâtes toutes faites aujourd’hui sont pas si mal… »
Moué… Ben laissez-moi vous dire une chose…
JE NE SUIS PAS D’ACCORD, DU TOUT, DU TOUT !!! xD
Plus sérieusement, j’avoue, c’est vrai que c’est long et que ça demande de l’organisation. Mais franchement, ça n’a rien de compliqué, il suffit juste de se réserver une journée et j’vous promet que dès que vous aurez tenté le coup, vous vous en voudrez presque de ne pas l’avoir fait plus tôt ^^.
Allé, rassurez-vous, et arrêtez de culpabiliser, l’adage le dit mieux que moi…
« Il n’est jamais trop tôt pour bien faire »
Alors… Vous me suivez ??
Dans un premier temps, faites fondre les 50g de beurre puis réservez le de côté le temps qu’il refroidisse légèrement. Pendant ce temps, disposez votre farine dans un grand saladier et mélangez-la avec le sel.
Faites une fontaine au centre, puis versez-y l’eau et le beurre fondu au centre, avant de remuer d’abord avec une cuillère en bois, puis avec vos mimines ;) Pétrissez-la avec tout votre amour, parce que cette p’tite boule de pâte sera très bientôt votre fierté héhé
Après quelques coups de fraisage, vous devez obtenir une « détrempe » (et oui c’est son p’tit nom.. mignon hein xD lol) lisse et homogène. Enrobez-la de cellophane et hop, passage au frais pour une heure minimum.
Profitez de l’ouverture de votre garde-manger Aglagla chéri pour en sortir les 300g de beurre nécessaire au tourage. Bon, alors là, le but c’est de réaliser un carré d’environ 15 à 20cm de côté. Pour ce faire, je vous conseille de vous aider d’un rouleau à pâtisserie, et de l’aplatir entre deux feuilles de papier cuisson, histoire de ne pas le voir rester collé à votre plan de travail xD
Une fois ce bloc formé avec toute votre dextérité ^^, deux choix s’offrent à vous et dépendent uniquement de vous.
En effet, pour que le beurre s’intègre bien dans la détrempe, il est IN-DIS-PEN-SA-BLE que les deux pâtons soient à la même température. Aussi, soit vous rentrez votre carré au frigo, soit vous sortez la première préparation en patientant quelques minutes pour qu’elle se réchauffe légèrement. Le meilleur moyen c’est encore de tester la consistance avec votre doigt ;)
Lorsque vous jugez que c’est le cas, on passe à la phase suivante :D
Etalez la détrempe sur une surface 2 fois plus grande que le carré de beurre, tout en lui donnant une forme de croix. Au centre, il est capital que l’épaisseur soit un peu plus importante car il va recevoir la matière grasse. Dépliez-la de son papier cellophane et posez-la avant de rabattre sur elle les quatre branches de votre étoile de pâte. Vous obtenez une sorte d’enveloppe renfermant votre beurre, tel le plus délicat des écrins protégeant la plus belle des bagues… (rooooh c’est bôôôô xD hum… pardon)
Formez enfin le pâton de feuilletage en tapant légèrement à l’aide d’un rouleau pour que.. Héééé !!! LEGEREMENT j’ai dis !!! xD bande de brutes !! roooh…
HUm je disais… ah oui donc, tapoter pour que les couches adhèrent entre elles et créent ce si merveilleux assemblage de matières :’)
Et maintenant… que la magie du tourage opère…
Etalez le pâton obtenu sur une longueur 4 fois supérieure à la largeur. Dans un premier temps, on réalise un tour double, histoire de bien démarrer muahahha (à oué, on fait pas les choses à moitié ici héhé). Pour ce faire, repliez les extrémités vers le centre puis pliez à nouveau en deux en superposant les côtés comme on fermerait un livre (et quel livre !! :p). Il est très IMPORTANT de respecter une régularité au niveau de la forme pour un meilleur développement des feuilles.
Normalement, à ce stade, vous devez avoir la pliure sur votre gauche, comme si vous aviez réellement un livre devant vous. En haut, à droite de la « couverture », marquez délicatement deux points avec votre doigt. Cette p’tite inscription a pour rôle de vous rappeler le nombre de tours donné. Un double c’est deux points, un simple, un point.
Félicitations ! Vous venez de faire votre premier pas dans le monde du feuilleté professionnel !! Emouvant n’est-ce pas ?? xD Oh restez zen ;) Vous allez avoir le temps de répondre à cette question existentielle puisque maintenant faut attendre… Et Hop votre bouquin : 1h au frigo entourtouillé dans un cellophane.


TIc, tac… Tic, tac…
Les minutes se sont écoulées, déshabillez votre bébé ^^ et posez le devant vous avec le marquage des tours et l’ouverture toujours à votre droite. Ben c’est r’partit, reprenez votre rouleau et zouuuuu!! On aplatit tranquillou, mais sur une longueur seulement 3 fois supérieure que la largeur. Pourquoi 3 et pas 4? Simplement car on va plier notre bande de pâte en trois et réaliser un tour simple, en rabattant d’abord le bord droit, puis le bord gauche. Amoureusement superposés, les étages forment à nouveau un carré sur lequel vous inscrivez trois marques. On lui remet son p’tit habit protecteur avant de le renvoyer faire un tour en Sibérie pour 30 minutes.
A partir de là…
Il suffit tout simplement de réitérer ces deux opérations chaque une heure et trente minutes, en alternant donc tour double et tour simple, jusqu’à en avoir réaliser 6 à 8 minimum. Of course, plus vous en ferez, plus votre belle pâte feuilletera gaiement ^^
Quand vous aurez atteint le nombre voulu, vous pouvez soit la congeler, soit la garder au frigo le temps de préparer le reste de votre recette. Dans tous les cas, il est primordial de la maintenir dans un papier cello pour ne pas qu’elle se dessèche.
…………………………………………..
Par chez moi…
Comme vous avez pu le constater lors du précédent billet, j’ai utilisé la mienne pour réaliser une jolie galette pour Pôpa et Môman… Bon mais le truc c’est que… j’en ai encore 300g…
Oh mais…
La reprise des cours c’est aussi les retrouvailles avec les potes !!
Bah voilà… pas besoin de chercher plus loin ;)
Et l’imagination se met en marche…

Mes galettes de poche…
… parce que les habitudes sont faites pour être changées…

Ingrédients [pour une quarantaine de mini versions ultra gourmandes]:
ø 300g de pâte feuilletée
ø Reste de ma crème d’amande au marron (mais vous pouvez y mettre ce que vous voulez: confiture épaisse, pâte à tartiner, ganaches diverses ou encore une p’tite crème pâtissière bien onctueuse huhu).
ø Concassé de pralin maison
Pour le coup, là, on ne peut pas faire plus simple je crois ^^
Vous étalez votre pâte en une bande rectangulaire assez régulière, vous la tartinez avec joie de votre préparation crémeuse puis hop, une p’tite pluie de pralin et c’est partiiiiiiiit !! Roulez-la de manière à obtenir un long rouleau garni, prêt à être découper en rondelles héhé.
Bon avant ça, un dernier tour au frigo pour durcir l’ensemble, histoire de faciliter la découpe.
De retour du pôle nord…
Préchauffez d’abord le four à 200°C. Ensuite, coupez en tranche votre beau pâton roulé et disposez chacune des galettes sur une plaque sulfurisée. Enfournez pour une quinzaine de minutes, tout en surveillant bien. Ca peut dorer très très vite lol ^^
MMMhhh…..
Vu ce qu’il m’en reste après la première journée de cours, j’en déduis que… ma version de poche a d’quoi s’la péter grave !! xD
Y a pas à tortiller quand même hein…
Les 10fférences, ça a vraiment du bon :D huhu
Et vous, elle s’exprime comment votre envie d’galette?
Rendez-vous sur Hellocoton ! Share SHARE
Cette recette a été postée le Vendredi, janvier 8th, 2010 à 4 h 46 min dans la catégorie Little Desserts Gourmands, P'tite Recettes De Base, P'tites recettes végétariennes. Vous pouvez suivre les réponses de cette recette grâce au RSS 2.0. Ou bien pourquoi ne pas laisser un message !

Laisser un message !

Nom (*)
Mail (ne sera pas visible) (*)
URL (en option)
Commentaire
*