De l’eau à torrent, un tonnerre assourdissant, des éclairs aveuglants et un vent à décorner les boeufs… Tel est le paysage de ces derniers jours sur notre partie sud de la France.
Décidément, on aura eu de quoi remplir les nappes phréatiques cette saison… Heureusement quant on sait à quel point elles étaient vides… et Gaïa commençait à se tarir…

M’enfin si par ici les éléments se sont pas mal déchainés, il n’en ai rien en comparaison du Sud-Ouest, qui aura connu pas mal de problèmes cette année :/
*spéciale pensée à ma Lilifigounette de mon coeur qui me manque*

En tout cas une chose est sûre, ce n’est pas encore aujourd’hui que je sortirais me dégourdir les mollets entre deux traductions de textes… A moins de me faire emporter par le Sire Mistral…
Hors de question néanmoins de travailler plus (on connait la chanson, ça va hein…), alors pour me détendre, direction la cuisine…
Et comme je suis une grande gourmande qui aime partager, j’vous embarque avec moi ;) *attention ça glisse xD*

>>…(°)< >>…(°)< >>…(°)<

Une délicieuse purée bien réconfortante, pour faire face à un hiver décidemment trop mouillé, ou un printemps déréglé…
… parce que dehors, y a pô qu’les p’tits pois qui se sont fait la malle …

Ingrédients [pour une protectrice de la nature pleurant son chêne brisé...]:
¤ 80 à 100g de pois cassés (trempés 10 minutes, mais rien ne vous y oblige ;) )
¤ 3 aulx en chemise
¤ Un p’tit oignon coupé en quartier et piqué de deux clous de girofle
¤ Deux feuilles de laurier
¤ Thym, romarin, sauge
¤ Une belle poignée d’algues Wakame
¤ Une belle cuillère à soupe de graines de lin brun
¤ poivre blanc, graines de coriandre et de nigelle
¤ Sel Herbamare Corsé
¤ Une cuillère à soupe d’équil’huile (à défaut huile d’olive ou mieux de noisette/noix :) )

P’tite Précision ;)
Les pois-cassés n’ont aucunement besoin de trempette préalable, simplement d’une ou deux p’tites douches pour bien les rincer. Néanmoins si vous avez le temps, à la limite, il est possible de les laisser nager la brasse une ou deux heures, ce qui aura pour effet de réduire un peu le temps de cuisson. Dans ce cas, pensez à réduire un peu la quantité d’eau pour la cuisson, au risque de vous retrouver avec de la soupe ^^ et non plus une belle purée épaisse.

Alors, on s’lance?
Dans un premier temps, on cuit les pois cassés (oué ça pourrait être pas mal hein^^) avec les aulx, l’oignon, le laurier, le thym et la sauge pendant 35 à 45 minutes environ à feu moyen/doux. Pour la quantité d’eau, je compte un volume et demi, pour un volume de pois (s’ils ont trempés, sinon c’est 2,5 fois le volume). Bien entendu, on ne sale pas ;) au risque de voir son p’tit pois chéri se durcir à son contact, mais on ajoute une belle cuillère à thé de bicarbonate ;)
Tic tac… tic tac… Pouêt
Le temps est écoulé… Oui mais… Comment savoir si vos pois sont cuits? Munissez-vous d’une fourchette et tentez de les écrabouiller (allé lâchez-vous ;) ). S’ils ne résistent pas à votre coup de main professionnel, s’aplatissant de peur au fond de la casserole xD alors c’est bon ;) . Coupez le feu, retirez les diverses herbes et ajoutez les algues en morceaux. Bien remuer avant de couvrir et réservez, la wakame va se réhydrater tranquillement.

Quelques minutes avant le service…
Remettez la purée à chauffer en ajoutant les épices, le sel et les graines de lin et l’huile.
On peut écraser à la fourchette, au pieds à purée ou servir ainsi, mais bon généralement les pois se délitent déjà très bien tous seuls ^^ C’est selon la consistance que vous préférez hi!

Avec quoi peut-on la déguster, c’te p’tite purée?
¤ Cubes de tempeh simplement rôtis à la poêle
¤ Un bel oeuf poché, tout juste déposé au centre d’un volcan vert… Aaah… ce jaune dégoulinant sur cette crème toute douce…
¤ Un bol de riz complet/sauvage bien croquant (pour le contraste de textures ;) )
ou de sarrasin grillé, dont le goût se marie bien.
¤ Une belle galette de tofu (aux champipi ou aux olives ;) /slurp)

¤ Rien… lol bah oui les trois quart du temps, je ne résiste pas à un énoooooorme bol ^^
Bon autant cette purée est une ode vivante au mot douceur… autant elle n’est absolument pas photogénique pour trois pesos xD désolée donc pour ces photos :s
Déjà, de la purée en soi, c’est difficile à photographier, alors bon si vous ajoutez à celà l’étrange couleur de cette mixture… :/ Enfin je vous demande, à défaut, de bien vouloir me croire et de surtout ne pas hésiter à vous lancer… Faites moi confiance, vous ne le regretterez pas.
En fait, dites vous bien que quoi que vous fassiez, vous n’en préparerez jamais assez ;) :p
øøøøøøøøøøøøøøø

« Les moyens peuvent être comparés à une graine et la fin à un arbre ; et il existe le même rapport intangible entre les moyens et la fin qu’entre la graine et l’arbre. » … Gandhi …

Rendez-vous sur Hellocoton ! Share SHARE
Cette recette a été postée le Mardi, juin 2nd, 2009 à 15 h 07 min dans la catégorie Miams Quotidiens, P'tites Recettes Sans Gluten, P'tites recettes végétariennes. Vous pouvez suivre les réponses de cette recette grâce au RSS 2.0. Ou bien pourquoi ne pas laisser un message !

Laisser un message !

Nom (*)
Mail (ne sera pas visible) (*)
URL (en option)
Commentaire
*